En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 24 min 54 sec
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 1 heure 52 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 11 heures 25 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 12 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 16 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 17 heures 59 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 20 heures 47 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 22 heures 16 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 23 heures 16 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 1 jour 6 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 1 heure 27 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 10 heures 51 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 12 heures 6 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 16 heures 31 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 18 heures 41 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 21 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 22 heures 40 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 1 jour 24 min
Atlanti-Culture

Le coup de coeur de la semaine : "Cyrano de Bergerac" d’Edmond Rostand, du panache et du cœur

Publié le 21 octobre 2018
Respectueuse et créative, la version que Jean-Philippe Daguerre propose de Cyrano, le chef d'oeuvre d'Edmond Rostand, a tout pour plaire. Si vous pouvez y aller, vous ne bouderez pas votre plaisir...
Charles Chatelin est chroniqueur pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Chatelin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles Chatelin est chroniqueur pour le site Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Respectueuse et créative, la version que Jean-Philippe Daguerre propose de Cyrano, le chef d'oeuvre d'Edmond Rostand, a tout pour plaire. Si vous pouvez y aller, vous ne bouderez pas votre plaisir...

THEATRE

Cyrano de Bergerac
D’Edmond Rostand
Mise en scène : Jean-Philippe Daguerre
Avec : Stéphane Dauch, Charlotte Matzneff, Simon Larvaron, Edouard Rouland, Grégoire Bourbier ou Yves Roux, Antoine Guiraud ou Didier Lafaye, Geoffrey Callènes, Emilien Fabrizio ou Christophe Mie, Nicolas Le Guyader ou Xavier Lenczewski, Barbara Lamballais ou Mona Thanaël. Violon : Aramis Monroy ou Glen Rouxel.

INFOS & RESERVATION

Théâtre du Ranelagh
5, rue des Vignes
75016 Paris
Tél. : 01.42.88.64.44
http:// www.theatre-ranelagh.com
Du mercredi au samedi à 20h45 et le dimanche à 17h
Jusqu’au 13 janvier 

RECOMMANDATION 

EXCELLENT 

THEME

Que dire de Cyrano ? « Oh ! Dieu ! … bien des choses en somme… ». Agressif : “Une histoire de mousquetaire au sang chaud”. Amical : “Un héros sans peur, à la lame imparable”. Descriptif : “Doté d’un nez… eh bien… qui le rend susceptible !”. Curieux : “Si laid, croit-il, qu’il n’ose déclarer son amour à la séduisante Roxane”. Gracieux : “Au point qu’il lui adresse des poèmes sublimes, mais se cache sous le paraphe du jeune Christian qui la courtisait maladroitement et dont elle est éprise”. Truculent : “Tout cela pimenté de duels, bagarres, tirades épiques et bataille sous le feu des mousquets espagnols”. Prévenant : “Fidèle à leur pacte secret, il jette Christian dans les bras de Roxane, jurant à celle-ci qu’il le protègera de tout danger”. Tendre : “Saura-t-elle un jour que l’auteur des poèmes, c’est lui, Cyrano, l’âme de son amour quand Christian en était le corps ?”.

Le lecteur pardonnera cette misérable copie de la tirade du Nez, commise pour résumer le chef d’œuvre d’Edmond Rostand. A vrai dire, Cyrano de Bergerac est irrésumable : il faut le voir, l’écouter surtout ; ces vers-là s’enchainent comme rarement on l’a fait en littérature.

POINTS FORTS

Echaudé par la façon dont certains metteurs en scène traitent le répertoire classique – ne m’étant pas remis d’avoir vu, au Français, Capulet père traiter Juliette de “sale pute” –, j’étais, au lever de rideau, plutôt mal luné. Prévention vite dissipée : Jean-Philippe Daguerre nous offre une belle adaptation de l’œuvre, ébouriffante dès la première scène ; acteurs énergiques ; décor sobre, bien vu ; exploitation originale de l’architecture de la salle de théâtre par un jeu de scène parfois… hors de la scène (vous verrez, le Ranelagh s’y prête à merveille). Les duels à l’épée sont particulièrement bien ficelés : le héros embroche prestement ce fat de vicomte de Valvert ! 

Il faut saluer les comédiens du Grenier de Babouchka, troupe sympathique qui s’est fait une spécialité des classiques, plusieurs fois nominée aux Molières ces dernières années. En 2014, ce Cyrano avait remporté un succès mérité au festival d’Avignon ; Daguerre, qui est basque, l’avait pour la première fois monté à Arnaga, la villa (aujourd’hui musée) que Rostand s’était fait construire à Cambo-les-Bains dans les années 1900…

POINTS FAIBLES

Je n'en ai vu aucun. Que du bonheur !

EN DEUX MOTS

Stéphane Dauch campe Cyrano avec une énergie incroyable, plein de fougue contre les fâcheux, de timidité tendre face à Roxane et de lucidité sur le héros « qui fut tout et qui ne fut rien ». Il mâche avec un appétit vorace ce texte difficile. De même pour Charlotte Matzneff en Roxane, parfaite dans la graduation du caractère, de la précieuse énervante des débuts à la femme courageuse du siège d’Arras. Elle est émouvante dans scène finale : « Les lettres, c’était vous… ».

Daguerre a voulu donner un double à Cyrano, un violoniste qui le suit comme son ombre, soulignant de quelques notes tel ou tel moment de l’action. Ce n’est pas fantaisie de mise en scène mais l’adaptation, par le violoniste virtuose Petr Ruzicka, de partitions musicales inédites sur lesquelles avait travaillé Rostand pour Cyrano, retrouvées par chance dans la villa Arnaga. Le Chant des cadets de Gascogne qu’entonnent les comédiens vient aussi de là.

UN EXTRAIT

Cyrano, évoquant la “pointe”, tant de l’épée que de l’esprit :

« Et je voudrais mourir, un soir, sous un ciel rose,

En faisant un bon mot, pour une belle cause !

Oh ! frappé par la seule arme noble qui soit,

Et par un ennemi qu'on sait digne de soi,

Sur un gazon de gloire et loin d'un lit de fièvres,

Tomber la pointe au cœur en même temps qu'aux lèvres ! ».

L’AUTEUR

Donné pour la première fois à Paris en 1897, succès absolu, Cyrano de Bergerac a à peu près éclipsé le reste de l’œuvre de Rostand, il est vrai pas si prolifique – on connait encore, évidemment, l’Aiglon (1900) et Chanteclerc (1910). Le personnage-titre a aussitôt incarné dans l’opinion l’essence du héros français : intrépide, amoureux, excessif, altruiste, cultivé…  Il a, en un mot (le dernier, on le sait, de Cyrano), du panache !

Rostand a, malgré lui – il est patriote mais pas va-t-en-guerre –, un étonnant rendez-vous avec l’Histoire : la défaite de 1870 et la perte de l’Alsace-Lorraine, l’affaire Dreyfus, la conquête coloniale maintiennent la France dans un état d’effervescence patriotique. Face à la Prusse belliqueuse (l’Espagne dans la pièce, au XVIIe siècle), Cyrano est, pour beaucoup de jeunes officiers français, le modèle du courage et de l’honneur civilisés. A l’été 1914 ils seront héroïques, fauchés par milliers avec leurs cadets, surpris sous le feu mécanique de la guerre industrielle... Rostand, trop âgé pour monter au front mais qui se consacre aux soldats, mourra à 50 ans, en 1918, de la grippe espagnole. On commémore le centenaire de sa disparition le 2 décembre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires