En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 20 min 27 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 2 heures 46 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 3 heures 51 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 8 heures 9 min
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 23 heures 1 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 23 heures 59 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 1 heure 53 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 7 heures 41 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 8 heures 26 min
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen est d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 23 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 1 jour 3 heures
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
Bonnes feuilles

Comment obliger les GAFAN à des objectifs de production, de distribution et de financement de contenus nationaux et européens

Publié le 20 octobre 2018
Balayant les idées reçues, Simone Harari Baulieu s'interroge dans son livre "La chaîne et le réseau : Pourquoi Internet ne va pas tuer la télévision" publié aux éditions de l'Observatoire sur l'importance d'un audiovisuel fort et en particulier d un service public universel renouvelé, dans ses missions comme dans son financement, pour relever les défis contemporains. Elle rappelle l'importance des mass médias dans la vie quotidienne de chacun comme face aux grands enjeux collectifs. Extrait 1/2.
Simone Harari Baulieu est diplômée de Sciences Po Paris et ancienne élève de l’E.N.A (promotion Guernica). En 1984, elle crée Télé Images, un groupe de production et de distribution audiovisuelle. En 2005, elle créé une nouvelle société de production,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simone Harari Baulieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Simone Harari Baulieu est diplômée de Sciences Po Paris et ancienne élève de l’E.N.A (promotion Guernica). En 1984, elle crée Télé Images, un groupe de production et de distribution audiovisuelle. En 2005, elle créé une nouvelle société de production,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Balayant les idées reçues, Simone Harari Baulieu s'interroge dans son livre "La chaîne et le réseau : Pourquoi Internet ne va pas tuer la télévision" publié aux éditions de l'Observatoire sur l'importance d'un audiovisuel fort et en particulier d un service public universel renouvelé, dans ses missions comme dans son financement, pour relever les défis contemporains. Elle rappelle l'importance des mass médias dans la vie quotidienne de chacun comme face aux grands enjeux collectifs. Extrait 1/2.

Je propose pour ma part trois changements pour soumettre les GAFAN à des obligations de production, de distribution et de financement de contenus nationaux et européens. Il me semble évident que les plates-formes de SVOD doivent continuer d’investir et ainsi contribuer au financement de la création française en fonction du chiffre d’affaires qu’elles réalisent dans notre pays, donc selon un pourcentage défini, au minimum celui imposé aux groupes audiovisuels. Ces obligations comportent des investissements directs mais aussi une contribution au CNC et un respect des obligations posées par le CSA. Est-ce pour échapper à ces dernières que Netflix a choisi de fermer ses bureaux parisiens pour s’installer aux Pays- Bas ? Sans le respect de ces règles, il ne saurait y avoir de concurrence équitable entre les diffuseurs classiques et les plates-formes disruptives. Ces nouvelles plates-formes de SVOD peuvent largement contribuer à ce que des talents français et européens soient également présents dans cette offre mondialisée nouvelle, dans le domaine de la fiction (scénaristes, comédiens, réalisateurs ou producteurs) comme dans celui des documentaires (par des points de vue différents de ceux des artistes américains). Pas seulement de façon exceptionnelle et brillante pour un lancement dans un nouveau pays, pas pour une simple opération marketing, mais sur une base régulière. Il en va de l’avenir culturel et politique de l’Europe qui ne peut pas laisser son espace ouvert sans que ses propres voix puissent s’exprimer. Ensuite, leurs algorithmes doivent permettre de proposer aux téléspectateurs situés en France une part plus importante d’ouvres françaises et européennes. Grâce à l’insistance de la ministre Françoise Nyssen, un pourcentage de 30 % d’œuvres nationales sera désormais dans le catalogue de leur offre. Ma demande est que ce soit 30 % de chaque affichage de leur offre. S’il faut voir passer 20 titres de séries ou films américains avant de se voir proposer des programmes nationaux, relégués dans les profondeurs du classement, dans les pages 5 ou 6 de l’affichage des offres, la mesure restera sans portée réelle. Si j’aime les comédies américaines, rien ne m’empêche d’être le public des comédies à la française. Si j’aime les thrillers américains, je peux aussi aimer les thrillers français. On le sait, les pages d’accueil de services de SVOD comme Netflix sont personnalisées : dans une même famille, chaque titulaire d’un compte ou profil n’a pas, sur l’écran où il est enregistré, la même page d’accueil.

Et pour un même film, l’image qui s’affiche pour incarner le film est parfois différente : plus masculine, plus romantique, plus enfantine... Cela arrivait déjà dans la presse magazine américaine : deux couvertures différentes, l’une avec un mannequin homme, l’autre avec un mannequin femme, mais avec à l’intérieur les mêmes articles. Si l’algorithme sait différencier par type de goût et de genre, il peut sans difficulté combiner les goûts avec un simple critère de nationalité. Si nos films, nos séries, nos documentaires, nos séries sont relégués ailleurs que dans ce qui s’affiche dans l’écran d’accueil, cela équivaut à ce qu’ils ne soient pas visibles dans les kiosques ou dans les têtes de gondole des supermarchés. Il y a une part de désir, de pulsion pour une affiche, une présentation. Il ne suffit pas d’être accessible par la fonction « Rechercher ». Cela peut paraître un peu technique mais c’est de la technique de vente, c’est essentiel pour être vu et choisi.

Enfin, nous devons engager une réflexion sur les données, les fameuses « data » récoltées et utilisées par les GAFAN : ces données pourraient représenter une formidable contribution à la réflexion des professionnels de la création. Que regarde le public ? Par quel type de programmes est-il captivé ? À quel moment décroche-t-il d’un film ou d’une série ? Quel est le public de tel ou tel programme ? Autant de paramètres intéressants pour nous, que nous pouvons obtenir après les diffusions télévisées classiques, grâce à l’étude fine des audiences publiées le lendemain par Médiamétrie, mais malheureusement pas des plates-formes de SVOD, pour lesquelles les chiffres de visionnage semblent être un secret à conserver aussi précieusement que la formule du Coca-Cola...

Extrait de "La chaîne et le réseau : Pourquoi Internet ne va pas tuer la télévision" de Simone Harari Baulieu, publié aux éditions de l'Observatoire

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

07.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires