En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

03.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

04.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

05.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

06.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

07.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 1 heure 30 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 2 heures 58 sec
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 2 heures 39 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 3 heures 21 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 3 heures 46 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 4 heures 20 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 4 heures 34 min
décryptage > Economie
Diversions budgétaires

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

il y a 4 heures 55 min
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 18 heures 55 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 19 heures 56 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 1 heure 52 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 2 heures 38 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 2 heures 54 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 3 heures 58 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 4 heures 21 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 4 heures 43 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

il y a 5 heures 11 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 19 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 20 heures 34 min
© KIM Sue-han / AFP
© KIM Sue-han / AFP
Atlantico Business

Corée du Nord : ce trésor à 3000 milliards d’euros qui a poussé Pyongyang au dégel diplomatique

Publié le 15 octobre 2018
Le gouvernement de Corée du Sud a communiqué cette semaine aux parlementaires un rapport très détaillé sur les vraies raisons qui poussent au dégel des relations avec le cousin du nord.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement de Corée du Sud a communiqué cette semaine aux parlementaires un rapport très détaillé sur les vraies raisons qui poussent au dégel des relations avec le cousin du nord.

Une affaire de gros sous. Mais bon sang, c’est bien sur !  A priori, le changement aussi brutal que radical que la planète a opéré dans ses relations avec la Corée du Nord était assez incompréhensible. Les spécialistes en relations internationales et les experts en dictature de toutes sortes se perdaient en conjectures.

Depuis un demi siècle, la Corée du Nord a vécu au ban des nations pour comportement complètement insupportable aux yeux de la majorité des peuples convertis au respect des droits de l’Homme et de la démocratie. Depuis 2010, elle s’est condamnée à l’autarcie, pour cause d’agression sur les bateaux du Sud. Depuis une génération, les familles coréennes avaient plus ou moins bien vécu une séparation odieuse, alors que les différentes forces mondiales semblaient trouver dans un statut-quo le moyen de protéger un équilibre des forces par la terreur, sur fond de vagues menaces de guerre nucléaire ou tout simplement d’indifférence. 
Objectivement, cette situation n‘avait aucune raison d’évoluer jusqu'au jour où Donald Trump a changé brutalement de logiciel. Après avoir voué aux gémonies ce régime d’un autre âge qui « menaçait la paix dans le monde », en envoyant des fusées sans exactement savoir où elles allaient retomber, le président américain a d’abord menacé de faire la guerre puis brutalement, il a proposé des contacts avec le régime pour préparer la paix. Pourquoi ? Comment ? 
Bizarrement, le régime de Corée du Nord a accepté de commencer à discuter. Et bizarrement, la Corée du Sud a, elle aussi, donné des gages jusqu’à proposer de faire équipe commune pour les Jeux Olympiques. Bizarrement, la Chine et le Japon qui faisaient semblant de vivre dans la crainte d’une attaque sont entrés dans le jeu des négociations. 
Pour des pays qui ne se parlaient pas, sauf à s’injurier et proférer des menaces, la mutation est difficile à comprendre. 
Du coup , le gouvernement de Séoul (qui a quelques contraintes de démocratie) s’est senti obligé de donner un début d’explication à ses parlementaires. 
Selon le rapport du groupe public Korea Resources Corporation c’est-à-dire Kores pour les milieux d’affaires internationaux, Séoul estime que la Corée du Nord détiendrait pour 2900 milliards d’euros de ressources naturelles dans son sous-sol, soit plus de 15 fois ce que la Corée du Sud espère trouver encore dans son propre sous-sol. Ces presque 3000 milliards d'euros font rêver la planète toute entière. Et valent bien de changer la partition diplomatique. 
Ces réserves de ressources naturelles sont pour la plupart des ressources stratégiques. Selon ce même rapport Kores, la Corée du Nord serait riche de magnésite, de graphite, de minerai de fer, de tungstène ... mais surtout de terres rares. Et ces terres rares sont absolument indispensables à la production de smartphones, de semi-conducteurs et de tous les éléments qui servent à la connectique. 
Or, les besoins mondiaux sont énormes, et selon le rapport, l’immensité des réserves de Corée du Nord peuvent faire de ce pays un acteur incontournable sur le marché mondial. 
Du coup, tout le monde s’est mis à regarder avec gourmandise cette manne qui n’est pas encore exploitée. Ou très partiellement.
La Corée du Sud, qui est déjà très implantée dans les fabrications digitales, espère garder une position de leader avec le boom de la voiture électrique et connectée, mais elle ne détient plus les réserves suffisantes. La Corée du Sud avait déjà commencé à exploiter quelques gisements dans le Nord, mais avait dû arrêter en 2010 après la glaciation des relations due au durcissement du régime de Pyongyang. 
La Chine a toujours préservé la Corée du Nord, ce qui la mettait en position de partenaires privilégiés.
Mais les Américains, eux, ont compris qu’ils ne voulaient et ne pouvaient pas laisser l’exploration de ces ressources aux seuls Chinois ou aux seuls Coréens du Sud. 
D’où le changement de politique. 
Alors maintenant, tout va dépendre des dirigeants de la Corée du Nord. Tout laisse penser qu’ils ont compris ce qu‘il pouvait tirer de cette situation. Pyongyang ne possède pas les moyens financiers pour se lancer seul dans l‘exploitation de tous ses minéraux. Pyongyang ne possède pas la technologie nécessaire. Jusqu'à alors, ils ont principalement dealer avec les Chinois de Pékin et de Shanghai. Leur intérêt est de diversifier leur clientèle, de renouer avec la Corée du Sud et qui sait, avec les Etats-Unis.  
Ce que la Corée du Nord cherche, c’est d’obtenir la levée des sanctions qui lui interdisent de faire commerce avec son cousin du sud et avec l’Occident. 
L’intérêt de tous, Usa, Japon, Corée du Sud et du Nord serait donc d’accélérer le dégel des relations. Les seuls à faire grise mine, ce sont les Chinois qui perdraient ainsi leur position d’interlocuteur privilégié. 
Une raison supplémentaire qui explique la bienveillance relative de Donald Trump à l'égard de la dernière dictature de la planète. Et pour Trump, tout ce qui peut gêner la Chine sera forcement bénéfique à l’Amérique. Même la Corée du Nord.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires