En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

05.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

06.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

ça vient d'être publié
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 23 min 31 sec
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 2 heures 10 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 3 heures 43 min
décryptage > France
Equité générationnelle

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

il y a 3 heures 44 min
décryptage > International
Avertissement

Après les manifestations, l'Iran à l'heure du choix

il y a 3 heures 44 min
pépite vidéo > France
Violences
L'IGPN ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux policiers frapper un manifestant à terre le 5 décembre
il y a 19 heures 13 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 46 min 24 sec
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 2 heures 15 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 3 heures 39 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 3 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 3 heures 43 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Pourquoi l’Occident ne devrait pas avoir peur de la Chine

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Histoire
Atlantico Litterati

De Gaulle chef de guerre, ou la panoplie du visionnaire

il y a 3 heures 44 min
décryptage > France
Implacable justice prolétarienne

L'Humanité se surpasse dans le comique. « Le gouvernement a fait appel à des cars privés pour briser la grève ! », s'indigne le journal. Rions un peu.

il y a 3 heures 44 min
pépite vidéo > People
Plus de peur que de mal
Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain
il y a 19 heures 40 min
© DR
© DR
Récit national

Pourquoi nous devons tout faire pour éviter une tribalisation de l’Histoire

Publié le 06 octobre 2018
Le professeur agrégé d'histoire François Durpaire publie "Nos ancêtres ne sont pas Gaulois" aux éditions Albin Michel. Entretien.
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le professeur agrégé d'histoire François Durpaire publie "Nos ancêtres ne sont pas Gaulois" aux éditions Albin Michel. Entretien.

Atlantico : Dans votre livre "Nos ancêtres ne sont pas Gaulois" vous faites état d'une France qui a longtemps écarté de son récit national les personnes en dehors de l'hexagone, voire de Paris. Pouvez-vous nous expliquer ce constat ?

François Durpaire : L'Histoire est toujours écrite par des dominants. Il a d'ailleurs fallu l'école des annales, pour intégrer les paysans dans le récit de notre Histoire. Aujourd'hui, il est important de réintégrer des groupes qui ont longtemps été absents. Par exemple, les tirailleurs africains. En réintégrant les groupes absents du grand récit national, on comprend mieux l'histoire de France. On parvient ainsi à plus de justesse. Et ce faisant, on arrive aussi à un récit plus intégrateur. Il s'agit de structurer ce qu'est être Français.

Dans quelle mesure ce constat est-il toujours valable ?

On n'enseigne plus à l'école de la République nos ancêtres les Gaulois. Le terme est éculé. En revanche, ce que j'essaie de faire à travers ce livre, c'est d'ouvrir une troisième voie entre deux voies. La première, celle d'un récit qui serait l'éternel récit de l'Histoire de France et qui serait totalement figé avec les mêmes héros nationaux. Tous les historiens savent que l'histoire évolue par les choix que la société fait de héros ou de groupes à mettre en avant. Jeanne d'Arc, par exemple, n'apparaît pas avant le 19ème siècle dans le grand récit national. Cette première voie figée, conservatrice, l'idée que toutes les sciences évolueraient, mais que l'histoire de France resterait toujours la même.

Une autre voie serait de considérer qu'il n'y a plus de récit possible et qu'à l'école, on ne doit plus apprendre le passé de notre pays. C'est aussi une voie possible, celle de l'absence de récit.

Alors entre un récit figé et l'absence de récit, la troisième voie est celle d'un récit français ouvert aux avancés scientifiques et à l'ensemble des groupe jusque-là exclus. Ce faisant, il se construit un récit plus juste à la fois scientifiquement et plus juste en termes de justice et d'intégration. De ce fait, j'essaye de faire ce qu'essayait de faire les historiens de l'école des annales. Je pense à Fernand Braudel qui disait qu'il y a besoin d'un récit à l'école primaire. Un enfant à besoin d'une chronologie.

Aujourd'hui, ne peut-on pas dire que la tendance s'est inversée quitte à parfois tomber dans l'extrême inverse ?

Bien sûr ! Et j'essaie de m'écarter de cela de deux manières. Premièrement, on voit bien que l'histoire que je décris n'est pas une histoire de repentance, mais une histoire de reconnaissance. Il ne s'agit pas de s'agenouiller, mais de reconnaître un fait historique. Deuxièmement, c'est que le projet de cette histoire est précisément d'échapper aux histoires communautaires.

Si nous n'intégrions pas la diversité de nos héritages, alors pourrait naître la tentation d'histoires qui seraient un peu "à chaque communauté son histoire". Si je n'intègre pas les femmes, ce serait comme si les femmes n'étaient pas membres d'une histoire globale de l'humanité. Comme si elles devaient construire de manière parallèle une histoire sexuée qui serait le pendant féministe du récit national qui ne serait que masculin. L'idée, c'est justement d'éviter que n'émerge une histoire communautaire en intégrant l'ensemble des héritages dans le même récit.

Pour nous rassembler il faut que cette histoire nous ressemble. Elle nous ressemble si elle est racontée de manière objective. Et si c'est le cas, ça coupe l'herbe sous le pied de récits qui seraient ceux d'un seul groupe. Pour éviter la tribalisation de l'Histoire, il faut faire l'effort de construire une histoire commune. C'est le rôle de l'historien comme de l'écrivain. L'historien est scientifique. Le fait

Toutes ces collectivités qui ont du mal à se projeter en commun, ce sont le mêmes qui ont du mal à s'entendre autour d'une même histoire. L'histoire, c'est notre avenir.

Vous pouvez acheter le livre de François Durpaire sur Amazon

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

05.

Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe

06.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires