En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 12 heures 24 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 13 heures 21 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 16 heures 51 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 17 heures 16 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 18 heures 25 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 20 heures 5 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 11 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 12 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 12 heures 42 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 13 heures 27 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 16 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 17 heures 38 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 18 heures 30 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 19 heures 24 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 20 heures 38 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 12 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 13 heures
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Atlantico Business

Mondial de l’auto : Carlos Ghosn parie sur la révolution électrique mais ne dit pas tous les obstacles qu’il va devoir surmonter

Publié le 03 octobre 2018
Pour Carlos Ghosn, le Mondial de l’automobile marque l’an 1 de la révolution électrique. Mais les obstacles qui s’opposent à cette mutation paraissent insurmontables...
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour Carlos Ghosn, le Mondial de l’automobile marque l’an 1 de la révolution électrique. Mais les obstacles qui s’opposent à cette mutation paraissent insurmontables...

Le Mondial de l’automobile qui vient d’ouvrir ses portes à Paris marque pour tous les constructeurs présents le départ de la révolution électrique qui va découvrir un nouvel eldorado. Carlos Ghosn, patron numéro 1 dans le monde de l’automobile, en tête. 

La mutation paraît inéluctable, sauf que les plus pointus des experts savent que les obstacles au développement sont pour l’instant insurmontables. Les besoins en électricité seront considérables, les capacités de stockage de l’énergie sont encore moyenâgeuses, les risques écologiques sont aussi importants que les risques actuels liés aux émissions de CO2. Enfin, la généralisation de l’électrique dans l’automobile peut donner encore un peu plus de pouvoir aux fournisseurs de technologie digitale, les fameux GAFA. 

Malgré ça, Carlos Ghosn, le président de l’alliance Nissan-Renault est d’un incorrigible optimisme. Avec une production de 11 millions de véhicules par an, il considère avoir mis son groupe à l’abri des aléas conjoncturels et des ruptures structurelles. Son groupe automobile porte les couleurs de la maison France sur tous les marchés du monde. 

« La grande modification depuis 2016, explique-t il au journal Les Echos, c'est l'éruption de technologies permettant d'envisager des voitures beaucoup plus connectées ou autonomes, et surtout des services de mobilité... Nous sommes plutôt en avance sur la concurrence. »

Mais le grand changement passera aussi selon lui par le développement de l’électrique.

« Si on lit les déclarations des uns et des autres, dit encore le président de Renault, on ne sait pas très bien qui est en tête et qui est derrière. Mais il suffit de compter les voitures sur le terrain. Nous sommes devant les autres en termes de ventes et de rentabilité, c'est la réalité. Nissan Leaf et Renault Zoé se partagent la première place en Europe, Leaf est la voiture électrique la plus vendue dans le monde, Kangoo ZE est numéro un des ventes européennes d'utilitaires électriques, et beaucoup d'autres produits arrivent, comme la K-ZE en Chine à partir de l'an prochain... Fin 2022, 50 % de l'offre de l'Alliance (y compris celle de Renault) sera électrifiée. Et plus de 10 % de nos ventes seront faites en pur électrique ». 

Carlos Ghosn ne peut pas se permettre de douter que sa stratégie est la bonne, à l‘heure où les rapports concurrentiels sont en train de basculer en sa faveur et où l’industrie automobile allemande, secouée par les scandales autour du diesel, marque le pas. 

La stratégie du tout électrique, qui paraît partagée par une grande partie des marchés de la planète, n’est pourtant pas sans obstacles. Certains sont pour l’instant insurmontables. Et les innovations technologiques sur lesquelles tout le monde travaille d’arrache-pied (sans grands succès pour l’instant) ne sont pas les seules inconnues. La technologie est loin de pouvoir répondre à une demande de masse. Les forces politique sont loin de pousser dans le sens de ce progrès-là.

1er obstacle, la production d’électricité. Il faudra passer au nucléaire et qui veut du tout nucléaire aujourd’hui ? Il est évident que la mutation de tout le système de circulation commerciale et personnelle vers l’électricité demandera une quantité d’’énergie telle qu’aucun modèle ou équipement n’est en mesure de satisfaire dans les 20 ans qui viennent. Il faudrait multiplier la production électrique mondiale par 100, ce qui est proprement impossible. Impossible d’imaginer de produire de l’électricité avec des énergies fossiles (pétrole, gaz ou charbon), d’abord parce qu’on épuiserait très rapidement les réserves naturelles, mais surtout car la fabrication d’électricité produirait plus de gaz à effet de serre que la circulation des voitures à essence ou au pétrole. D’autant qu’on sous-estime beaucoup les progrès réalisés sur le fonctionnement des actuels moteurs thermiques. 

La seule solution économiquement viable et propre est évidemment l’énergie nucléaire. Les projets d’EPR, centrales dernière génération, peuvent satisfaire cette demande mondiale à un coût acceptable pour l’environnement, à condition d’éliminer les risques d’accidents. Ce qui est loin d’être résolu. 

2e obstacle, la faiblesse des batteries. C’est le maillon faible (très faible) de la chaîne de valeur qui participe au développement de l’électricité. La fabrication des batteries a fait quelques progrès, certes, mais on est encore à des années-lumière de savoir stocker de l’électricité pour satisfaire l’essentiel des besoins. Le service de recherche de Google affirme qu’aujourd hui, la voiture électrique, connectée et autonome serait prête à circuler en masse, pour une autonomie de seulement 20 minutes, ce qui la rend inutilisable pour prendre le relais des technologies actuelles. Ce qui consomme le plus, c’est moins le moteur qui permet la propulsion que l’alimentation de tous les capteurs qui permettent de gérer l’autonomie. 

Sauf révolution dans la batterie, les mêmes ingénieurs ne voient pas la généralisation de la voiture autonome électrique avant un demi-siècle. 

En supposant que l’intelligence humaine permette d’accroitre l’autonomie de la batterie, resterait à résoudre la question des matières premières qui rentrent dans la composition des batteries modernes (le lithium) et qui seront rapidement insuffisantes. Enfin, il faudrait aussi résoudre la question du recyclage des batteries usagées qui sont aujourd’hui des objets assez dangereux pour l’environnement. 

3e obstacle : la maîtrise du digital. L’électrification de l’automobile s’accompagnera d’une digitalisation de la voiture. En clair, la part de l’électronique embarquée et des systèmes de guidage va représenter plus de la moitié de la valeur de l’automobile. Ce jour-là, le fournisseur d’électronique et le gestionnaire d’applications auront beaucoup plus de pouvoir dans le partage de la valeur que le constructeur. 

C’est la raison pour laquelle certains constructeurs se sont engagés dans une course à la taille pour pouvoir négocier avec les grands du digital. Carlos Ghosn estime qu’à moins de 10 millions de véhicules par an, un constructeur n’a pas le poids pour discuter avec Google. Dans ces conditions, il ne restera que 3 ou 4 constructeurs dans le monde. Un français, un allemand et un ou deux chinois.

4e obstacle à surmonter : les forces politiques. Les rapports de force vont évidemment changer. Si les constructeurs traditionnels restent en Europe, mais si les grands du digital sont américains et si les fournisseurs de batteries chinois comme c’est probable, que restera-t-il aux entreprises historiques ? Qui contrôlera les systèmes de guidage, qui contrôlera la fourniture d’électricité ? Sans nouvelle innovation technologique, les progrès de l’automobile électrique se heurteront à des difficultés à surmonter, difficultés qu’il est même impossible de prévoir à l’heure actuelle. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires