En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

02.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

03.

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

04.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

05.

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

07.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La bombe" : une histoire explosive

il y a 44 min 30 sec
pépite vidéo > Religion
Débat pas simple
Voile à l'Assemblée : pour Jean-Sébastien Ferjou, "le voile a une double nature, privée et politique",
il y a 53 min 32 sec
pépites > International
Disparition
États-Unis : Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour Suprême, est décédée
il y a 2 heures 7 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Société
La vérité est ailleurs

Et non Monsieur Macron: le secret des Amishs pour rester en forme en vieillissant... n'a pas tout à voir avec leur refus de la modernité technologique

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Economie
Dépenses à crédit

Jusqu’à quand pourrons-nous financer nos dépenses de santé par la dette ?

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Comment les chiffres transforment les algorithmes en véritables menaces

il y a 5 heures 21 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 14 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le théorème du parapluie" : Le spectacle est permanent, émerveillons-nous !

il y a 48 min 22 sec
pépite vidéo > Insolite
Spiderman
Paris : un homme interpellé après avoir escaladé la tour Montparnasse à mains nues
il y a 1 heure 34 min
décryptage > Politique
Politisation de la justice

Enquête administrative sur le PNF : utile ruée dans les brancards d’Éric Dupont Moretti ou taureau dans un magasin de porcelaine ?

il y a 2 heures 58 min
décryptage > France
Gouverner, c'est prévoir

Les leçons de notre impréparation face au Covid ont-elles été tirées face aux autres risques majeurs identifiés par les livres blancs ?

il y a 4 heures 21 min
décryptage > International
Rival systémique

Marxiste dedans, ultralibérale dehors, la Chine fait perdre ses moyens à l'Europe

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Politique
Le pelé, le galeux c’est lui

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

il y a 5 heures 17 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : de la guerre nucléaire à la paix en passant par la peur

il y a 5 heures 21 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’ère des victimes : le règne de la tyrannie des minorités et de la privatisation de la censure

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 14 heures 31 min
© GERARD JULIEN / AFP
© GERARD JULIEN / AFP
Iconoclaste

Christian Gérondeau : « Il y a une vraie désinformation sur l'environnement. Et notamment sur le vrai niveau de la pollution de l'air dans le monde occidental »

Publié le 03 octobre 2018
Pour Christian Gérondeau, auteur de "L'air est pur à Paris : Mais personne ne le sait" (publié aux éditions de L'Artilleur), la pollution à Paris est en chute libre, malgré les messages pessimistes de la municipalité.
Christian Gérondeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gérondeau est polytechnicien et expert indépendant. Il travaille depuis plus de dix ans sur les questions environnementales.Il est l'auteur du livre "Ecologie la fin" aux Editions du Toucan et "L'air est pur à Paris: mais personne ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour Christian Gérondeau, auteur de "L'air est pur à Paris : Mais personne ne le sait" (publié aux éditions de L'Artilleur), la pollution à Paris est en chute libre, malgré les messages pessimistes de la municipalité.

Atlantico : Dans un entretien publié par le Monde le 22 septembre dernier, Anne Hidalgo déclarait : "Je ne rencontre pas de Parisiens climatosceptiques ou qui me disent que la pollution de l’air n’est pas un problème. Nous sommes dans l’obligation d’agir. Et, pourtant, nous nous heurtons à des forces qui cherchent à nous ramener à un modèle antérieur ou à retarder la bascule." Votre livre décrit très bien le décalage entre l'illusion d'une pollution qui progresse et la réalité des indicateurs. Comment expliquez-vous ce décalage aujourd'hui ?

Christian Gérondeau : Ce décalage est lié à la mainmise par une poignée de responsables qui ont des convictions profondes et qui dépassent la pollution de l'air. Il s'agit de ceux et de celles qui pensent que l'Homme est nuisible pour la planète et qui, donc, n'arrivent pas à concevoir ou à admettre que le progrès existe et que les choses s'améliorent.

Il suffit de regarder la différence entre ce qu'indiquent les faits, les chiffres, à savoir que tous les polluants sont en chute, et les déclarations de ces responsables qui sont toujours pessimistes. Qui parlent de situations problématiques voire néfastes…

Autrement dit, il y a, dans la sphère publique, un certain nombre de personnes qui détiennent la réalité et qui parlent au nom des administrations voire des gouvernements. C'est cette réalité surprenante qui est décrite dans mon livre où l'on voit bien qu'il n'y a pas de rapport entre les faits et l'image qui est donné par ces responsables. Or, toute l'information provient de ces derniers…

Anne Hidalgo va même plus en loin en publiant un essai intitulé "Respire". Elle affirme dans l'entretien cité précédemment qu'on "meurt de pollution" aujourd'hui à Paris, et que "le nombre de Franciliens soumis à un air très pollué en particules est passé en quatre ans de 3 millions à 1,3 millions". Ce dernier chiffre, ainsi que certaines alertes sanitaires lancées notamment par le Dr Pierre Souvet – qui demande qu'on s'inspire de la politique anti-pollution de Tokyo – ne devrait-ils pas justifier de poursuivre une action de lutte contre la pollution ?

Si je comprends bien, elle-même reconnait une amélioration extraordinaire. Mais la réalité c'est que ces 1,3 million n'existent pas. Pourquoi ? Car l'on confond la pollution qu'on appelle de fond (là où les gens vivent) avec la pollution de proximité du trafic qui est relevée à 3 mètres des voies de circulation. C'est en partant de cette pollution relevée là où personne ne vit, que l'on en déduit que les gens qui habitent le long des rues en question sont soumis à la pollution, ce qui n'est pas une réalité.

Mais Madame Hidalgo reconnait que les choses s'améliorent très vite. Partout dans l'agglomération parisienne et à Paris les normes sont respectées. 

Le sondage IFOP auquel je fais référence dans mon livre, qui est capital, montre que 88% des Français et 93% des jeunes sont persuadés que la pollution augmente. Or, même Madame Hidalgo, avec des chiffres que je conteste, reconnait que la pollution est en chute. C'est bien que la communication a été biaisée.

Personne ne conteste que la lutte contre la pollution porte ses fruits. Tout le monde est d'accord et moi le premier. Ce n'est pas par hasard si la pollution a pratiquement disparue. Les immeubles ont été dépollués, les industries et les véhicules ont été dépollués. Comment voulez-vous que la pollution augmente ? C'est du bon sens. La lutte pour la qualité de l'air a porté ses fruits et il faut s'en réjouir. Et il ne faut pas dire que la pollution augmente.

Quel serait l'intérêt de biaiser ces chiffres selon vous ?

Ce sont des responsables intellectuellement malhonnêtes. Ils cachent la réalité alors qu'ils sont censés la faire connaitre. Nous sommes désinformés sur les problèmes de l'environnement. Notamment sur le fait que la pollution de l'air a largement disparue dans le monde occidental.

Concernant la moyenne de la pollution -et je parle là des particules fines-  les chiffres officiels nous montrent que nous en somment à 20 microgrammes par mètre cube et à 15 en forêt de Rambouillet. Il n'y a presque plus de différence. Et je comprends très bien que l'on soit étonné, je l'ai été moi-même en découvrant ces chiffres.

Il faut s'en réjouir mais pourquoi les responsables politiques ou administratifs font-ils tout pour que les Français soient désinformés et soient persuadés que la pollution s'aggrave ? C'est la grande question.

Votre opposition à cette lutte apparente contre la pollution à Paris est-elle audible alors que les objectifs en la matière et de défense de l'environnement sont de plus en plus présentés comme prioritaires ?

Ce qui se passe en ce moment s'est toujours passé dans l'histoire. Prenez Galilée, il a fallu 125 ans pour que l'Eglise reconnaisse qu'effectivement la Terre tournait autour du soleil. Pour Newton, il a fallu 75 ans pour que l'Académie des Sciences française admette la loi de la gravitation universelle. Quant à Darwin, sa théorie de l'évolution est encore contestée... C'est un phénomène général et nous en avons une illustration actuellement. Ce n'est pas parce que tout le monde répète la même chose que c'est vrai. Descartes disait : "l'unanimité des opinions n'est pas une preuve".

Nous sommes à une époque où ce sont ceux qui ont une vision négative de l'Homme et du progrès qui, du moins en France et en Europe, ont pris le pouvoir des idées. Cette majorité n'a de cesse que de trouver des preuves que les choses vont mal. Rien ne peut leur causer plus de problèmes que l'orsqu'ils constatent que les choses vont bien.

Avec la chute de la pollution, c'est peut-être le premier pillier de l'idéologie écologique qui s'effondre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires