En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

05.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

06.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

07.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 13 min 6 sec
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 1 heure 35 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 1 heure 57 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 2 heures 29 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 4 heures 39 min
décryptage > France
Professeur décapité

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Apple, LVMH et Airbus restent les trois entreprises préférées des jeunes diplômés qui s’inquiètent cependant des risques sur l’emploi

il y a 5 heures 14 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 56 min 25 sec
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 1 heure 40 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 2 heures 11 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 2 heures 35 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 3 heures 10 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 3 heures 32 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 4 heures 16 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 4 heures 58 min
décryptage > France
Ecœurant

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Education
Dévoiement

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

il y a 5 heures 19 min
Atlantico Culture

Sacrément culotté, sacrément réussi

Publié le 18 septembre 2018
Avec son dernier roman, Maylis de Kerangal a pris des risques dans le choix du sujet et la manière de le traiter. Et le succès est à nouveau au rendez-vous. Amplement mérité.
Marie-Christine Lebrun
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie-Christine Lebrun est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec son dernier roman, Maylis de Kerangal a pris des risques dans le choix du sujet et la manière de le traiter. Et le succès est à nouveau au rendez-vous. Amplement mérité.
LIVRE
 
 UN MONDE A PORTEE DE MAIN
 
DE  MAYLIS DE KERANGAL
 
Ed. GALLIMARD-VERTICALES
 
 288 p.
 
  20€
 
RECOMMANDATION 
 
           EN PRIORITE
 
THEME 
 
Paula , lycéenne médiocre, ne sait pas très bien quoi faire de son bac, jusqu’au jour où elle choisit de partir à Bruxelles dans un atelier où elle apprendra à peindre. Sa voie, c’est l’art, mais pas les Beaux-Arts, non, l’art moins noble qui consiste à copier, à faire du « faux semblant ». Mais s’agit-il seulement de copier le monde ? La recherche du geste parfait conduira Paula- et le lecteur- dans une quête de l’ origine même de la peinture, et de la vie.
 
POINTS FORTS 
 
- Un éloge de l’art qui conduit à une interrogation sur l’artifice,  et sur la frontière entre imaginaire et réalité.
 
- Une analyse fine et subtile des rapports familiaux ou des liens qui se tissent entre étudiants colocataires.
 
- L’art de camper des personnages qui, bien que secondaires, apportent force et  efficacité au propos : le couple de parents si touchant, l’intransigeante enseignante de l’école de la rue du Métal, la vieille maquilleuse de Cinecittà…
 
- Une écriture qui se déploie jusqu’au vertige pour traquer l’infiniment petit jusqu’à proposer un extraordinaire voyage dans la matière, dans l’espace…et dans le temps.
 
POINTS FAIBLES 
 
 On peut être dérouté par la longueur des phrases, l’absence de guillemets, et  le mélange entre mots rares et vocabulaire cru, mais c’est ce qui rend à mon sens le style de Maylis de Kerangal si particulier et si puissant.
 
EN DEUX MOTS   
 
Comme dans « Réparer les Vivants », « Corniche Kennedy » ou « Un Chemin de Tables », ce sont des jeunes d’aujourd’hui qui sont au centre du roman. Débordant de vitalité, parfois fauchés ou cabossés par la vie, mais vivant sans limites leurs passions, ils sont à l’âge des choix, des défis aussi. Ici c‘est la porte d’un nouvel univers qu’ouvre la romancière pour nous entraîner sur les pas d’étudiants dans une école d’Art. Comment ne pas faire sans cesse des analogies entre ces prodiges du trompe-l’œil que sont Paula , Kate, Jonas, les décorateurs de Cinecittà ou les nombreux artistes  croisés au fil du roman, et Maylis de Kerangal, elle-même « faussaire » ?  Sa plume  fait naître elle aussi un monde factice, mais cependant criant de vraisemblance, un monde offert avec générosité au lecteur, un monde prodigieux-oui, je le dis- « à portée de main » .
 
UN EXTRAIT
 
« Elle garde dans la poche de sa blouse un petit répertoire à couverture noire et un crayon de graphite, elle engrange les mots tels un trésor de guerre, tel un vivier, troublée d’en deviner la profusion- comme une main plonge à l’aveugle dans un sac sans jamais en sentir le fond-, tandis qu’elle nomme les arbres et les pierres, les racines et les sols, les pigments et les poudres, les pollens, les poussières, tandis qu’elle apprend à distinguer, à spécifier puis à user de ces mots pour elle-même, si bien que le carnet prendra progressivement valeur d’attelle et de boussole : à mesure que la fabrique de l’illusion s’accomplit, c’est dans le langage que Paula situe ses points d’appui, ses points de contact avec la réalité. » P.49
 
L’AUTEUR 
 
Née en 1967, Maylis de Kerangal a créé les éditions  Le Baron Perché – spécialisées en littérature de jeunesse- et aussi publié de nombreux romans chez Gallimard. En 2008 « Corniche Kennedy » est finaliste de plusieurs prix littéraires, il sera adapté au cinéma en 2017. Les récompenses se succèdent : le Médicis et le prix Franz Hessel pour « Naissance d’un Pont » en 2010, le prix Landernau pour « Tangente vers l’Est » en 2012, et dix prix en 2014 pour « Réparer les Vivants », roman adapté depuis pour le théâtre et le cinéma.  En 2015 et 2016 sont parus « A ce Stade de la Nuit » et « Un Chemin de Tables ».
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires