En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 6 heures 48 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 7 heures 26 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 10 heures 8 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 15 heures 5 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 15 heures 27 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 16 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 7 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 9 heures 10 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 10 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 12 heures 4 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 14 heures 47 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 15 heures 3 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 15 heures 17 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 16 heures 9 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 16 heures 13 min
Atlanti-Culture

LECTURE D'ETE : Notre sélection des meilleurs livres des dix derniers mois

Publié le 05 septembre 2018
AUJOURD'HUI : "Ce qu'est l'homme" de David Szalay, publié aux éditions Albin Michel.
Didier Cossart pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Cossart est chroniqueur pour Culture Tops
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
AUJOURD'HUI : "Ce qu'est l'homme" de David Szalay, publié aux éditions Albin Michel.
LIVRE
Ce qu’est l’homme
de David Szalay              
Ed. Albin Michel              
547pages
 
 
RECOMMANDATION
 
EXCELLENT
 
 
THEME 
 
Le livre nous fait parcourir l’Europe, de nos jours, à travers neuf récits palpitants, chacun décrivant une tranche de vie d’un homme, adolescent ou vieux, pauvre ou riche, confronté à l’ennui ou à l’obligation de vivre, avec la difficulté supplémentaire de devoir établir ou supporter un contact avec d’autres hommes ou femmes, le plus éprouvant étant avec soi-même !
 
Le jeune étudiant traîne les pieds avec un ami, à découvrir la saleté et la vulgarité des quartiers pauvres des capitales européennes. Le vieillard anglais s’ennuie à attendre la mort dans sa résidence secondaire en Toscane. Le Lillois, jeune bon à rien, s’alcoolise dans un club vacances moche à Malte. Le jeune journaliste ambitieux n’hésite pas à piétiner l’amitié d’un homme politique pour obtenir son scoop nauséabond. Le Hongrois n’a aucun état d’âme à prostituer sa femme à Londres où les filles de l’est sont appréciées. A bord de son super yacht le milliardaire russe ruiné, s’interroge sur l’intérêt de poursuivre sa vie. Le raté écossais tente de s’incruster en Croatie où la vie y est plus accessible que chez lui mais pas l’amitié. L’agent immobilier Londonien s’épuise à devoir commercialiser des chalets laids, construits par un paysan savoyard, enrichi par la vente de terrains familiaux. Le chercheur en littérature comparée ne comprend pas que sa fiancée puisse l’aimer et désirer garder l’enfant qu’elle attend de lui alors que cette naissance peut perturber son confort de vie. 
 
POINTS FORTS
 
Le roman est constitué de neufs nouvelles qui peuvent se lire indépendamment les unes des autres mais qui constituent un tout. Cela crée un rythme rapide dans la lecture, accentué par la technique qui consiste à suggérer la fin de chaque histoire qui, on l’imagine, ne se termine pas bien, donc inutile d’y passer du temps.
 
Les descriptions des scènes de la vie courantes et des comportements humains sont remarquables de précision, acides, cyniques et tellement réalistes...
 
 
POINTS FAIBLES
 
Je n'en vois pas. Attention, simplement: si vous déprimez déjà, ce livre ne vous aidera pas à vous en sortir...
 
 
EN DEUX MOTS
 
Les misanthropes seront confortés dans leur aversion pour le genre humain tel que décrit par David Szalay : des hommes que rien n’intéresse, narcissiques, veules, moralement laids, intellectuellement limités, sales, menteurs, avides, insensibles, indifférents aux autres, égoïstes, souvent ennuyants. 
 
A lire ce livre on est heureux d’être ce que nous sommes, car bien évidemment aucun des adjectifs précédents ne nous concerne ! Finalement ce livre décrivant la noirceur de « ce qu’est l’homme » m’a rendu heureux...    
 
 
UN EXTRAIT
 
Page 486: "Il n’arrive toujours pas à se faire à l’idée qu’il peut vraiment mourir. Que ça peut s’arrêter d’un coup. Ça. Lui. Il voit toujours la mort comme une chose qui arrive aux autres ; et d’ailleurs il perd déjà des amis, des connaissances. Des gens qu’il fréquente depuis des dizaines d’années. Un bon nombre d’entre eux sont déjà morts. Il a assisté à leurs enterrements. Les rangs sont en train de se clairsemer. Mais il n’arrive toujours pas à comprendre-véritablement comprendre-que lui aussi, il va mourir. Que cette expérience est circonscrite. Qu’un jour, elle doit finir. Que d’ici dix ans, très probablement, il aura tout simplement disparu. Il y a quelque chose de très étrange à essayer d’imaginer le monde sans lui." 
 
 
L’AUTEUR
 
David Szalay est britannique et habite Budapest. Né en 1974, c'est un écrivain dans la force de l’âge ce qui explique sans doute l’acuité de son regard sur l’homme moderne. « Ce qu’est l’homme » est son quatrième roman. Il est bien connu des lecteurs Britanniques et avec ce livre il sera très probablement aussi apprécié du public français. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires