En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Matières premières

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

il y a 12 min 10 sec
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 23 heures 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 23 heures 9 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 23 heures 12 min
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 23 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le cœur dans le rétroviseur

il y a 23 heures 51 min
décryptage > International
Primaire démocrate

Pourquoi la stratégie de Michael Bloomberg pourrait vraiment payer (et lui coûter très cher)

il y a 1 jour 20 min
décryptage > Social
Données personnelles

70 ans de la mort d’Orwell : pourquoi l’auteur de 1984 aurait été horrifié de nous voir nous inscrire sur des sites de rencontre (sans parler du reste de notre vie en ligne…)

il y a 1 jour 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

il y a 39 min 53 sec
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 19 heures 4 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 21 heures 25 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 23 heures 8 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 23 heures 10 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 23 heures 14 min
décryptage > Santé
Crise de la santé

« Il est urgent de sortir l’hôpital de l’impasse comptable dans laquelle on l’a enfermé depuis les ordonnances Juppé de 1995 »

il y a 23 heures 31 min
décryptage > Environnement
Atlantico Green

Pourquoi la reforestation de la planète lui fait parfois plus de mal que de bien

il y a 1 jour 4 min
décryptage > Politique
Vote par défaut

Succès passager ? Attention bulle politique en vue chez les Verts

il y a 1 jour 28 min
décryptage > Politique
Tocqueville, un théoricien pour notre époque

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

il y a 1 jour 1 heure
© STAFF / INTERCONTINENTALE / AFP
© STAFF / INTERCONTINENTALE / AFP
Bonnes feuilles

La Ve République est un pacte démocratique revivifié

Publié le 01 septembre 2018
L'année 1958 et le Général de Gaulle ont marqué profondément l'Histoire politique française. Extrait du livre 'Vie et survie de la Ve République. Essai de physiologie politique" de Jean-François Sirinelli, publié aux éditions Odile Jacob (1/2).
Jean-François Sirinelli est professeur émérite d’histoire contemporaine à Sciences Po. Spécialiste de la Ve République et des mutations socioculturelles de la France contemporaine. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Les Révolutions françaises...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Sirinelli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-François Sirinelli est professeur émérite d’histoire contemporaine à Sciences Po. Spécialiste de la Ve République et des mutations socioculturelles de la France contemporaine. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Les Révolutions françaises...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'année 1958 et le Général de Gaulle ont marqué profondément l'Histoire politique française. Extrait du livre 'Vie et survie de la Ve République. Essai de physiologie politique" de Jean-François Sirinelli, publié aux éditions Odile Jacob (1/2).

La Ve République, ou le pacte démocratique revivifié

 

Le  constat de cette désaffection envers la IVe République se double, il est vrai, d’une autre observation : une fois passée la profonde inquiétude de la seconde quinzaine du mois de mai, le processus de destitution historique du régime se passa sans heurts ni  affrontements : la  République  cinquième du nom  naît  dans un champ de ruines – un  système  politique issu  de  l’immense  espérance de la Libération qui s’effondre en  trois semaines –, mais  non  sur  un  champ de bataille.  Là encore, un tel constat au seuil d’une analyse du métabolisme historique de la Ve République est essentiel. Certes, en raison de  la  poursuite de  la guerre d’Algérie  pendant encore  près de quatre années, ses débuts sont loin de constituer alors un cours tranquille et elle se trouve au contraire emportée dans les  remous  d’une  histoire  redevenue  tragique,  après le  saignées  du  premier  demi-siècle. Il  n’empêche : les  conditions de sa naissance resteront gravées dans la mémoire collective : pour le plus grand nombre, la Ve République a désamorcé la violence  plus qu’elle  n’est  née  d’elle  À cet  égard,  du  reste, l’année 1958 présente bien deux versants tranchés : si le mois de mai  constitue un  sorte  d’ubac  placé  sous  le  signe  d’une crise  aiguë et d’une  inquiétud  croissante, l’été  et l’automne constituent à l’inverse l’adret d’un millésime décidément très contrasté. Et,  en termes de  chronologie, c’est  sur  ce  versant davantage ensoleillé qu’apparaît la Ve République, qui en gardera longtemps aux yeux des Français, pour cette raison aussi, une image intrinsèquement positive.

D’autant que la  phase  suivante de sa  gestation  conforte une telle image. Sous la houlette du nouveau garde des Sceaux Michel  Debré, la commission  chargée  d’établir  le  projet  de nouvelle  Constitution  mène à bien  sa  réflexion en quelques semaines, dont le général de Gaulle  peut  ainsi présenter  les conclusions  au  pays dès le 4 septembre suivant. Une telle date, on l’a souligné dès l’introduction, avait  vu  la  proclamation de la République sur les  ruines du Second Empire en 1870, et l’allocution gaulliste a lieu, de surcroît, place de la République : autant de symboles destinés à enraciner le régime, toujours en  gestation en cette fin  d’été, dans une légitimité incontestable. Le troisième symbole, en revanche, introduisait une touche plus spécifiquement gaulliste : le discours fut prononcé sous un grand V majuscule, à la fois V de la  victoire renvoyant à l’épopée de la France libre et chiffre romain  annonçant la naissance prochaine de la Ve République. 
 
La phase suivante, de fait, vit le passage de ce régime de la gestation à la naissance, le 28 septembre 1958. Ce jour-là, le peuple souverain, convié à se prononcer par voie de référendum sur le projet de nouvelle Constitution, rend son verdict politique : 82,6 % de « oui » (79,2 % en métropole), pour 80,63 % de votants. L’acte de naissance était donc ainsi paraphé par le peuple  français,  même  si  la  date  de  naissance  historique  est encore postérieure d’une semaine : la promulgation se fait le 4 octobre suivant, un mois jour pour jour après le discours place de la République. Cet appui populaire massif était  d’autant plus frappant que, à peine douze ans plus tôt, c’est, à peu de chose près, le même électorat qui avait intronisé la IVe République. Or son appui avait été alors bien moindre : le 13 octobre 1946, en effet, le projet de Constitution avait été adopté par 53,24 % des suffrages exprimés, mais un tiers des électeurs inscrits s’étaient abstenus. Le général de Gaulle résuma le résultat en une formule  mordante : cette Constitution avait été « acceptée  par neuf millions d’électeurs, refusée par huit, ignorée par huit ».
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Nicolas Baverez : « Les Français ignorent que la France possède une tradition intellectuelle libérale remarquable »

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

07.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires