En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© PATRICK BERNARD / AFP
Siestes réparatrices
Et voilà ce que le manque de sommeil peut faire à votre santé
Publié le 09 août 2018
Quels sont les impacts concrètement ressentis physiquement et moralement lorsqu'on ne dort pas suffisamment ?
Joëlle Adrien est neurobiologiste et directrice de recherche à l'INSERM et à la SFRMS (Société française de recherche et médecine du sommeil). Elle est aussi présidente de l'Institut National du Sommeil et de la vigilance, etauteur de Mieux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joëlle Adrien
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joëlle Adrien est neurobiologiste et directrice de recherche à l'INSERM et à la SFRMS (Société française de recherche et médecine du sommeil). Elle est aussi présidente de l'Institut National du Sommeil et de la vigilance, etauteur de Mieux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Quels sont les impacts concrètement ressentis physiquement et moralement lorsqu'on ne dort pas suffisamment ?

Atlantico : Quels sont les impacts concrètement ressentis physiquement et moralement lorsqu'on ne dort pas suffisamment ? (dépression, capacité intellectuelle, physique..).

 
Joëlle Adrien : L'insuffisance de sommeil a un impact en deux temps.
A court terme, c'est-à-dire pendant la journée qui suit, on est somnolent (surtout en début d'après-midi), on ressent de la fatigue physique (manque d'énergie) et intellectuelle (difficultés de concentration, pertes de mémoire). De plus, on se sent psychologiquement plus fragile, irritable, voire démoralisé ou déprimé.
 
A long terme, si le sommeil est insuffisant plus de trois nuits par semaine, ces conséquences ressenties s'aggravent. Mais le plus préoccupant est que cette "dette de sommeil" a un l'impact négatif majeur sur la santé qui concerne notamment l'hypertension et les risques d'accidents cardio-vasculaires, le métabolisme et les risques d'obésité et de diabète de type 2, les défenses immunitaires et les risques de maladies infectieuses et de cancers, l'équilibre émotionnel et les risques de dépression, de burn-out et d'addiction...
 

Le neuroscientifique Matthew Walker explique dans son livre "Why We Sleep: The New Science Of Sleep And Dreams" que des dommages importants peuvent être causés lorsque l'on dort trop peu même une seule nuit. Est-il justifié d'être aussi alarmiste ?

 
Tous les spécialistes du sommeil mettent en garde sur les risques, pour la santé, de la dette chronique de sommeil, c'est-à-dire le manque de sommeil nuit après nuit.
Pour ce qui est des conséquences d'une seule nuit de sommeil trop court ou de mauvaise qualité, il ne faut pas être trop alarmiste: la plupart du temps l'organisme en bonne santé met en place des mécanismes de compensation, notamment un sommeil beaucoup récupérateur la nuit suivante. Mais chez les personnes fragiles ou en mauvaise santé, l'impact d'une seule "mauvaise nuit" peut aggraver brutalement une maladie pré-existante.
 

La sieste peut-elle être une alternative pour ceux qui ont du mal à dormir plus de 5h par nuit ?

 
Oui, la sieste est une très bonne alternative. On a montré que 30 min de sieste après une nuit trop courte permettait de rétablir, non seulement la vigilance, mais aussi la fatigue, les défenses immunitaires, l'équilibre émotionnel... etc, c'est-à-dire de diminuer les dégâts causés par l'insuffisance de sommeil. Mais attention, cette sieste ne soit pas dépasser une durée de 20 à 30 minutes et doit se faire avant 16h. Sinon, on entame son "capital sommeil" pour la nuit suivante qui sera à son tour de mauvaise qualité.
 

Matthew Walker évoque également le rôle des médecins soulignant qu'ils devraient sensibiliser les patients sur l'importance de dormir suffisamment. Le font-ils assez ? Sont-ils eux-mêmes suffisamment sensibilisés sur la question ?

 
La médecine du sommeil est une toute nouvelle discipline qui commence seulement à être enseignée en tant que telle dans le cursus médical en France. Mais les médecins sont sensibilisés à ce problème de par leur expérience de praticien ainsi que par les différentes formations qu'ils suivent. Toutefois, il leur est difficile de faire passer ce message dans notre société moderne hyperconnectée qui prône la performance, l'activité 7jours/7 et 24h/24!!
 
C'est toute la population qui doit être sensibilisée, chacun respectant son propre besoin de sommeil ainsi que le besoin de sommeil de son voisin !
 
Quelques gestes tout simples que chaque personne devrait intégrer dans son emploi du temps quotidien: le jour, 30 min d'activité physique (au minimum de la marche active) si possible le matin et en plein air (à la lumière du jour); la nuit, un "couvre-feu digital" (extinction des ordinateurs, tablettes, smartphones) à partir d'1h avant de se coucher et pendant toute la durée du sommeil.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires