En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Dur apprentissage
Les parlementaires LREM fêtent leur première bougie et commencent (à peine) à s'en sortir
Publié le 05 août 2018
Un an après le très fort renouvellement de l'Assemblée nationale, quelques têtes commencent à émerger.
Théo Dumonteil suit de près l'actualité de l'assemblée et intervient régulièrement à Whip la chaîne, la chaîne du jeu politique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Whip  est une chaîne Youtube collaborative d'observateurs de la vie politique française et européenne. Un collectif hétéroclite composé d'assistants parlementaires, de chercheurs et d'observateurs divers et variés.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Théo Dumonteil
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Théo Dumonteil suit de près l'actualité de l'assemblée et intervient régulièrement à Whip la chaîne, la chaîne du jeu politique.
Voir la bio
Whip La chaîne du jeu politique
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Whip  est une chaîne Youtube collaborative d'observateurs de la vie politique française et européenne. Un collectif hétéroclite composé d'assistants parlementaires, de chercheurs et d'observateurs divers et variés.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un an après le très fort renouvellement de l'Assemblée nationale, quelques têtes commencent à émerger.

Atlantico : Retour sur un an de législature, comment ont évolué les députés LREM notamment ceux qui étaient issus de la “société civile” ?

Théo Dumonteil : Les nouveaux députés issus de la société civile avaient assez peur de faire des faux pas au début de la législature, ce qui a conduit quand même à quelques inadvertances notamment le rejet de certains articles dans le projet de loi de confiance dans la vie publique.

S’ils avaient été rapidement formés, plus qu’un manque de formation, ils avaient surtout peur de manquer aux promesses faites par Emmanuel Macron pendant la campagne électorale (celle de renouveler les élus et les pratiques).

Un an après, on observe un renouvellement sur certaines pratiques mais d’autres pratiques, plus contestables, sont également apparues. C'est le cas, par exemple, de l'impossibilité de signer les propositions de lois ou les amendements d’autres groupes ou encore les réunions de balayages (réunion pendant lesquelles certains amendements peuvent être mis de côté).

Depuis, en un an, ils ont pris un peu plus leurs aises. Au début, les députés suivaient les consignes des chefs (Emmanuel Macron, le gouvernement, le président de groupe) : cela pouvait venir du fait qu’ils savaient qu’ils devaient leur élection à celle d’Emmanuel Macron et pas uniquement à l’étiquette En Marche. Aujourd’hui certains ont pris plus de liberté, notamment sur le vote asile immigration quitte à être menacés d’exclusion. Certains, prennent même des libertés de parole, quitte à invectiver certains ministres, à l’instar de Sonia Krimi, qui est l’une des plus frondeuses du groupe.

Dans les années à venir, on peut donc s’attendre à voir de nouvelles têtes émerger qui pourraient être en opposition avec le gouvernement sur certains thèmes, voire demander une inflexion au gouvernement plus vers la gauche, sur le social…

Certains se sont “professionnalisés”, sortent du lot, font bien leur travail de députés et peuvent avoir un avenir dans la politique.

On a vu pas mal de tensions ces derniers temps au sein même des députés LREM, est-ce le signe d’une dissidence à venir ou est-ce que c’est le signe qu’ils finissent par prendre leur autonomie ?

Ils vont aller vers plus d’autonomie parce qu’ils se professionnalisent, et commencent à avoir leur métier de député en main. Ils seront également de plus en plu autonomes quitte à s’opposer aux avis des chefs. Mais l’apparition d’une dissidence est peu probable sauf si la méthode Ferrand -ses interdictions de voter les projets de lois des autres groupes, de parler aux journalistes- demeure.

Il y avait des contestations internes qui s’élevaient contre la méthode Ferrand. Mais, Richard Ferrand lui-même avait missionné certains députés pour qu’ils réfléchissent à une façon de réduire le nombre d’amendements et de changer un petit peu la méthode du groupe.

Ce qui est certain, c’est que si la méthode Ferrand reste la même, une certaine partie du groupe LREM peut vouloir partir, devenir dissidente mais cela reste de la politique fiction.

A quoi pourrait ressembler la deuxième année ? Est-ce que les députés, à leur retour de vacances, pourraient prendre plus de libertés ?

Oui, c’est possible mais ça restera une minorité du groupe. Certains parlementaires pourront déposer des amendements sur le projet de loi de réforme constitutionnelle pour modifier, notamment suite à l’affaire Benalla, nos institutions et certaines pratiques gouvernementales.

Après, sur le reste de la deuxième année, cela dépend de l’ensemble des projets de loi présentés. Certains peuvent faire l’unanimité et d’autres créer des tensions, des divisions.

Si la méthode Ferrand évolue, la méthode de travail des députés pourraient évoluer, les députés pourraient disposer de plus de liberté de vote. Mais, cela dépend du projet présenté, du texte débattu.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
03.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
04.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
05.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
06.
Quand les tabloïds britanniques s’inquiètent de voir Paris livrée aux bandes pendant la fête de la musique : fantasme de no-go zones ou début de réalité ?
07.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
03.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
04.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires