En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 min 43 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 1 heure 33 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 2 heures 5 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 3 heures 23 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 18 heures 16 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 19 heures 25 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 20 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 22 heures 59 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 23 heures 55 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 2 heures 4 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 3 heures 11 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 3 heures 40 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 18 heures 45 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 19 heures 54 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 23 heures 4 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 1 jour 40 min
© Zakaria ABDELKAFI / AFP
© Zakaria ABDELKAFI / AFP
Abus

Comment la protection accrue des locataires de plus de 65 ans se retourne immanquablement contre les seniors sur le marché du logement

Publié le 03 août 2018
La protection des locataires de plus de 65 ans provoque un effet pervers. Certaines personnes âgés de 62 ans trouvent plus difficilement à se loger car les propriétaires ont peur de ne jamais pouvoir s’en débarrasser.
Henry Buzy-Cazaux est le président de l'Institut du Management des Services Immobiliers.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henry Buzy-Cazaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Henry Buzy-Cazaux est le président de l'Institut du Management des Services Immobiliers.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La protection des locataires de plus de 65 ans provoque un effet pervers. Certaines personnes âgés de 62 ans trouvent plus difficilement à se loger car les propriétaires ont peur de ne jamais pouvoir s’en débarrasser.

Atlantico : La protection des locataires de plus de 65 ans provoque un effet un peu pervers. Certaines personnes âgés de 62 ans environ trouvent plus difficilement à se loger car les propriétaires ont peur de ne jamais pouvoir s’en débarrasser. Pouvez-vous nous expliquer ce phénomène ? 

 
Henry Buzy-Cazaux : Depuis la loi ALUR du 24 mars 2014, le locataire âgé de plus de 65 ans, et non de 70 ans comme préalablement, est protégé de façon exceptionnelle par rapport aux autres preneurs: il ne peut lui être signifié de congé, sauf à trouver pour lui un logement similaire. La loi dite Macron, d’août 2015, renforce encore cette protection en l’étendant à tout locataire ayant à charge une personne âgée de plus de 65 ans. Il faut ajouter que le législateur a introduit un critère tendant à moraliser cette disposition: seules les personnes aux plus faibles revenus, en pratique inférieures à 23000€ en Île-de-France et à 20000€ en province, sont concernées par cette protection. 
 
On ne peut nier que cette mesure ait eu un effet pervers: des bailleurs préfèrent ne pas louer à des personnes dont l’âge approche les 65 ans, qui pourront se prévaloir de cette protection en cours de contrat. Dans les villes moyennes, où la demande locative est faible, ce risque est quasi nul. Sur les marchés tendus, il est clair que les propriétaires ont le choix et qu’ils peuvent opter pour un candidat locataire plus jeune. 
 
La réaction est simple: les investisseurs n’aiment pas les contraintes et, même s’il n’en font pas usage, ils veulent pouvoir disposer de leur bien. C’est pour eux un confort. Il ne faut pas aller chercher les raisons dans quelque idéologie que ce soit hostile aux personnes des troisième et quatrième âge. La logique est beaucoup plus épidermique. Il n’empêche que cette bonne intention du législateur se retourne contre les seniors dans certaines situations. J’ajoute que ce problème se pose essentiellement lorsque la relation n’est pas intermédiée: quand un professionnel intervient, il sait rassurer le bailleur en faisant prévaloir les atouts des locataires plus âgés, qui sont stables et ont un rapport respectueux à leur logement, avec une solvabilité sans risque réel de dégradation. 
 

Quelle est l'ampleur de ce phénomène ? Est-il vraiment possible de le quantifier ? 

 
L’ampleur du phénomène n’est pas connue. Cela dit, comme pour tous les problèmes de discrimination, un seul cas est de trop. L’enjeu est moral et renvoie à des valeurs inconditionnelles. 
 

Comment réguler cela ? La loi doit-elle être modifiée, doit-on instaurer un contrôle pour éviter que les propriétaires refusent certains séniors en locataire ?  

 
Le législateur a fait son travail. Aucune disposition visant à normer une situation n’est à l’abri d’être tournée et utilisée contre ses bénéficiaires. Les contrôles sont un remède, bien sûr, avec les limites d’un exercice qui exige des moyens humains considérables: 1,6 million de locations nouvelles se signent chaque année dans notre pays! Je crois au pouvoir didactique de la presse...et au pouvoir de dénoncer des situations choquantes. Il faut aussi mentionner le rôle en la matière du Défenseur des droits, qui a succédé dans ce domaine à l’organisme public dont la mission consistait à lutter contre les discriminations, la HALDE (la Haute Autorité pour la lutte contre les discriminations et pour l’égalité). Le Défenseur a d’ailleurs le pouvoir d’utiliser le testing, pour établir qu’un comportement a malmené l’obligation de neutralité d’un propriétaire. Il peut être saisi sans frais par quelqu’un qui s’estime lésé. 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires