En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

06.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 8 heures 4 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 12 heures 18 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 14 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 17 heures 29 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 18 heures 12 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 18 heures 46 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 19 heures 56 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 20 heures 44 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 22 heures 54 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 9 heures 22 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 13 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 17 heures 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 18 heures 26 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 19 heures 30 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 21 heures 35 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 22 heures 33 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 16 heures
Pamphlet

Les épines du rosier 16) Comment la gauche a fait croire qu'elle était le camp de la morale

Publié le 02 mai 2012
Dans un pamphlet qu'Atlantico publie en feuilleton et alors que François Hollande fait figure de favori des sondages, Roland Hureaux a souhaité faire le point sur les grandes lignes des politiques passées et à venir des socialistes. 16ème épisode : La gauche et la moralité
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Roland Hureaux a été universitaire, diplomate, membre de plusieurs cabinets ministériels (dont celui de Philippe Séguin), élu local, et plus récemment à la Cour des comptes.Il est l'auteur de La grande démolition : La France cassée par les réformes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un pamphlet qu'Atlantico publie en feuilleton et alors que François Hollande fait figure de favori des sondages, Roland Hureaux a souhaité faire le point sur les grandes lignes des politiques passées et à venir des socialistes. 16ème épisode : La gauche et la moralité

 Lire aussi :

 

La gauche joue volontiers les Père la Morale. Pour l’immense majorité des gens de gauche, il est évident que leur camp est le plus moral. Cette conviction alimente l’intolérance que l’on connaît.

Certaines turpitudes de la droite étalées au grand jour : les affaires des sous-marins du Pakistan et d’Arabie saoudite, séquelles du combat fratricide Chirac-Balladur de 1995, semblent conforter ces préjugés.

D’autres, plus récentes, sont venues à la surface telle l’affaire Woerth-Bettencourt. Le comportement du président Sarkozy, qui voudrait que la vie politique française perde ses complexes par rapport à l’argent, sa familiarité ostensible avec quelques grandes fortunes, à la manière des présidents américains, font mauvais effet.

Personne n’a cependant dit que François Mitterrand était beaucoup plus proche des Bettencourt que ne le fut jamais Nicolas Sarkozy. L’éducation à l’ancienne du président socialiste le rendait plus discret dans ses relations avec les grandes fortunes, avec lesquelles, bien avant 1981, il avait noué, une à une, des liens étroits.

Mais le plus grave n’est pas là : le bruit fait autour d’affaires récentes tendrait à faire oublier que c’est d’abord sous le règne de Mitterrand que la grande corruption s’est répandue au plus haut niveau de l’État.

Plus sa vie privée s’éclaire, plus nous savons aujourd’hui que Charles de Gaulle se situait très au-dessus de toutes ces tentations. Rien ne laisse supposer que Georges Pompidou aux relations mondaines étendues, ait mélangé les genres. Ce que l’on a reproché à Valéry Giscard d’Estaing, avoir accepté quelques diamants offerts par Bokassa, empereur d’opérette de Centrafrique, apparaît avec le recul bien futile si on le compare à des affaires où se sont trouvés impliqués certains de ses successeurs.

Nous ne pouvons qu'évoquer les titres des nombreux scandales ayant éclaté au temps de Mitterrand, qu'ils concernent les affaires intérieurs ou les affaires internationales.

Affaires intérieures : Urba, Péchiney-Triangle, Irlandais de Vincennes, Elf, Société générale.

Affaires internationales : le plus grave scandale des trente dernières années est assurément celui des frégates de Taïwan. Les montants financiers en cause sont supérieurs à ceux des autres affaires qui ont été mentionnées. Rappelons en les éléments : pour vendre des frégates à Taiwan, la France a dû verser des commissions aux autorités de Taipeh, mais aussi, pour garantir leur neutralité, à celles de Pékin. Une partie de ces commissions qui s’élèveraient au total à 520 millions de dollars ont été reversées à des Français, hommes politiques ou autres, sous la forme scabreuse de « rétro-commissions ». L’affaire se corse quand on sait que, à la suite d’une condamnation par un tribunal taïwanais, le contribuable français devra reverser une partie de ces commissions au gouvernement de Taipeh. Cette énorme affaire s’est nouée à l’Élysée sous le second septennat de Mitterrand. Absolument rien n’a filtré en justice, toute investigation ayant été bloquée par le "secret défense". Confidence d’un ancien ministre de la Défense : environ quinze personnes auraient été assassinées parce qu’elles en savaient trop sur cette affaire sans que rien n’en soit jamais venu à la surface !

D’autres affaires ont éclaboussé les deux septennats de Mitterrand. Ainsi son amitié avec Bousquet, principal organisateur de la déportation des juifs de France[1] . Et surtout les systèmes d’écoutes installés à l’Élysée qui ont touché plusieurs centaines de personnes. Le paradoxe est que ces dérives policières du régime sont le fait d’un homme qui avait au début de la Ve République endossé l’habit du républicain intransigeant résistant à des méthodes dictatoriales, dénoncé le "coup d’état permanant", alors même qu’on sait aujourd’hui le général de Gaulle ne s’était, lui, jamais abaissé à de pareilles pratiques.

La moralité publique n’est pas seulement affaire d’argent.

Il n’est certes pas de bon ton aujourd’hui de remettre en cause ce qu’il est convenu les acquis de la libération sexuelle : avortement et divorce facilités, reconnaissance légale de l’homosexualité au travers du Pacs. Tout cela ne fait pas partie des acquis sociaux, mais de ce qu’il faudrait appeler les acquis sexuels.

Même si les mœurs des hommes politiques ne sont sans doute pas, quant au fond, différentes entre la droite et la gauche, la gauche a, plus que d’autres, porté haut les valeurs de l’émancipation sexuelle. Les vices des hommes de droite demeurent une affaire privée, plus ou moins honteuse, ils sont pour la gauche post-soixante-huitarde, un parti pris philosophique. Le progrès est de "jouir sans entrave" : « il est interdit d’interdire ! »

Il est vrai que l’acceptation des logiques de la mondialisation et de l’Europe par le parti socialiste ne lui laisse guère de marge de manœuvre en matière proprement sociale. Il y a un lien intrinsèque, nous y reviendrons, entre l’ouverture généralisée des frontières et la montée des inégalités. Sans écluse, plus de projet social possible, comme l’a bien vu Arnaud Montebourg, partisan de la "démondialistion". On a évoqué les conséquences calamiteuses de la dernière tentative de réaliser sur le seul territoire français une avancée sociale : les 35 heures ; aujourd’hui aucune réforme de ce genre n’est plus possible. De ce fait, les principales "avancées" que propose aujourd’hui la gauche touchent les mœurs, spécialement les questions ayant trait au sexe : en 1998, la loi Neiertz abolit le volet social de la loi Veil pour faciliter l’avortement tenu pour un signe d’émancipation et non pas drame, le Pacs est institué en 1999. Principal point du programme de François Hollande : l’instauration d’un véritable mariage homosexuel. Comme le dit crûment un vieux militant communiste, le socialisme, ce n’est plus, comme autrefois, la revendication des ventres creux, le socialisme du ventre, c’est le socialisme du cul ! Il ne croyait pas si bien dire.

C’est tout cela qui rend l’affaire Strauss-Kahn  particulièrement emblématique. Loin d’être un accident de parcours, comme on tend à nous le faire accroire, elle constitue la pointe extrême, si l’on peut dire, d’une certaine évolution de la gauche française.

Dans l’univers libéral libertaire qui est désormais celui de ce que nous appellerons la haute gauche (comme on parlait autrefois de la haute bourgeoisie), incluant les "milliardaires de gauche" qui s’offrent Le Monde ou Libé, Strauss-Kahn est apparu comme l’emblème d’un certain accomplissement : riche, brillant, viril et, plus que d’autres, émancipé au de tous les "tabous judéo-chrétiens" qui pouvaient empêcher de jouir un homme de son calibre. La manière lamentable dont l’histoire s’est terminée a montré où conduisait ce genre de logique. Par-delà l’impact proprement politique, elle a été, pour les héritiers de mai soixante-huit, un véritable choc culturel. On ne saurait comprendre sans cela son immense retentissement.

Ceux qui croient encore que le parti socialiste est le parti de la morale ne devraient pas l’oublier.

______________________

[1] Auprès de Bousquet, Papon, dont le procès fut médiatisé, ne fut qu’un comparse de troisième rang.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

05.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

06.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 07/05/2012 - 05:48
Àpropos de DSK
« […] empêcher de jouir un homme de son calibre ».


Une kalashnikov, vous dis-je !
ANNA
- 02/05/2012 - 17:31
LA GAUCHE MORALE
Pourquoi la droite n'évoque-t-elle jamais tous ces faits alors que la gauche fait des gorges chaudes de tout ce qu'elle peut trouver contre Sarkozy? Elle n'est pas assez combative et c'est pour cela qu'elle peut perdre.. Finalement c'est la droite qui est gentille?
Ann O'nymous
- 02/05/2012 - 16:21
A ceux qui croient que la droite est plus morale que la gauche
Renseignez-vous encore un peu et réfléchissez. Cela vous fera du bien.