En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 6 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 7 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 8 heures 8 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 12 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 13 heures 15 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 13 heures 50 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 7 heures 57 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 9 heures 47 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 12 heures 56 sec
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 12 heures 47 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 13 heures 21 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 14 heures 4 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 1 jour 2 heures
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Business

SOS génération inquiète : radiographie des attentes et des angoisses économiques des millennials dans les pays développés

Publié le 21 juillet 2018
Les « millenials » dans le monde : 13% sont au chômage, 80% rêvent de devenir entrepreneurs et 73% estiment ne pas avoir les compétences pour affronter l’avenir.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les « millenials » dans le monde : 13% sont au chômage, 80% rêvent de devenir entrepreneurs et 73% estiment ne pas avoir les compétences pour affronter l’avenir.

Une série d’études montre que les jeunes de 18 à 35 ans ont des caractéristiques et des préoccupations communes dès lors qu’ils vivent dans un pays développé.

Les jeunes dans le monde développé, ceux qui ont entre 25 et 35 ans ont à peu près les mêmes caractéristiques, et les mêmes attentes.

Le taux de chômage mondial des jeunes atteint 13 % (mais 20% en France), une écrasante majorité rêve de devenir entrepreneurs mais 2% seulement réalise ce rêve. Plus de 70 % des jeunes ont conscience de ne pas avoir la formation et les compétences nécessaires pour assurer leur avenir. Leur demande porte donc sur l l’expertise et l’aptitude aux changements et au vivre ensemble. 

L'organisation des Nations-Unies, qui célébrait cette semaine les journées mondiales des compétences des jeunes, ont rassemblé un certain nombre d’études, d’enquêtes et d’analyses qui dressent une radiographie du jeune de moins de 35 ans issu d’un pays développé et immergé dans la mondialisation et le digital.

L’organisation internationale du travail (l’OIT) a sorti son étude sur les grandes tendances 2018 de l‘évolution du travail chez les jeunes, UDEMY, la plus importante entreprise de formation en ligne a publié un rapport qui décrit les Millenials sur le marché du travail ». Enfin, on dispose aussi de l'étude Workforce VIe in Europe menée par ADP (Automatic Data Processing), le leader mondial des solutions de Ressources Humaines, menée sur cette population de jeunes.

Pour simplifier, cette radiographie révèle trois grandes caractéristiques.

1er caractéristique, le chômage. C’est le souci numéro UN. Le taux de chômage des jeunes au niveau mondial serait de 13% de la population des 25-35 ans avec des pointes à 20 ou 25 % dans certains pays de l’Europe du sud dont la France. Ce chômage indique clairement que l'arrivée sur le marché du travail n’est pas une opération facile. Alors, au delà des facteurs conjoncturels, il apparaît que c’est la révolution digitale (plus que la mondialisation) qui a durci les conditions d’accès au travail. L’automatisation, la robotisation et l’intelligence artificielle ont paradoxalement un caractère anxiogène. Cette modernité a fait disparaître un tas de petits jobs (peu intéressants et peu payés certes, mais qui ouvraient une porte pour l’entrée dans la vie active). Pour les mieux formés des millenials, le digital dont ils sont les premiers promoteurs, est aussi porteur de telles évolutions qu’ils suscitent chez les jeunes la crainte de se voir déclasser assez vite par des plus jeunes.

Une des causes possibles du chômage serait donc liée à l’inadéquation entre les compétences acquises et celles demandées par les employeurs.

2e caractéristique, le déficit de compétence. Les millenials, les jeunes nés entre 1981 et l’an 2000, avec la révolution digitale, sont reconnus comme l'une des générations les mieux préparées en terme d’éducation et c’est sans doute vrai pour tous ceux qui ont eu la chance d’avoir une éducation secondaire et primaire et cela quelque soit le pays développé sur la planète. Ces jeunes ont été baignés dans le digital et plongés dans la mondialisation. Pour la première fois dans l’histoire, on peut dire qu'il existe en germe, une élite mondiale assez homogène en termes de savoir et d’expertise. Ils sont d’ailleurs imbibés par une culture du résultat beaucoup plus que leurs parents qui était encore impactés par les idéologies.

N’empêche qu’ils savent que le moteur de cet écosystème, c’est l’innovation et le changement, il est donc porteur d’incertitudes. Sauront-ils assumer les évolutions technologiques vertigineuses, d’autant qu’ils savent aussi qu’ils auront à travailler plus longtemps que leurs parents.

Selon la plateforme mondiale d’apprentissage, UDEMY, 73% des millenials dans le monde estiment qu’ils auront nécessairement besoin d’une formation supplémentaire pour faire progresser leur carrière. Ne serait-ce que pour compenser leur manque d’expérience professionnelle.

De toute façon, dans un monde qui change de logiciel tous les 3 ou 5 ans, l’obsolescence de l’expérience est programmée. 6 millenials sur 10 pensent d’ailleurs que les employeurs ont des attentes déraisonnables de changement. En fait, les employeurs répondent à la pression financière dont les acteurs réclament des return toujours plus élevés et toujours plus rapides. On touche là aux effets pervers du capitalisme anglosaxon qui a contaminé l’ensemble de l’occident à partir des années 2000.

La pression de ce capitalisme financier est imputable à la compétence et à l'avidité des traders de Londres ou de New York, mais aussi au fait qu’ils travaillent pour le compte de fonds dont les adhérents sont en général plus âgés que la moyenne. Un fonds de retraites est par nature stressant compte tenu qu‘il doit servir ses adhérents très vite. Leur espérance de vie étant courte. Le vieillissement de la population occidentale n’est pas étranger à l’accélération du changement technologique et à la montée du stress dans les jeunes générations.

Pour évoluer dans ce monde numérique, mondialisé et financiarisé, les jeunes ont besoin de compétences technologique certes, mais ils ont aussi besoin de compétences « soft skills » c’est à dire des compétences douces, des aptitudes à la critique, la créativité, l’empathie, à la relation humaine, au sens du compromis et bien sur, au sens du résultat. L’apprentissage de ce type de compétences est plus rare et plus compliqué.

3e caractéristique : la soif d’être entrepreneur. Est-ce un effet collatéral de la montée du stress pour les salariés d’entreprise, toujours est-il que le nombre des jeunes qui rêvent de devenir entrepreneurs est très important : 62 % des salariés français. Mais passer du rêve à la réalité est plus difficile. 18,5 % des salariés préparent sérieusement un projet pour devenir indépendants ou freelance et 2,4% seulement passent à l’acte.

La flexibilité et la liberté attirent donc une grande majorité de Français, surtout les moins de 35 ans qui rêvent d’être « leur propre patron ».

Les italiens sont encore plus gourmands d’indépendance, comme les anglais. Les salaries de l’industrie et la culture sont les plus pressés de franchir le pas.

Conclusion : Cette radiographie interpelle forcement les chefs d’entreprise s’ils veulent attirer les talents et les conserver. Ils ont, dans l‘évolution actuelle une responsabilité importante. Ils ne doivent offrir à leurs salariés, seulement une rémunération comme le disait Marx en parlant « du juste salaire qui permet de reconstituer la force du travail ». Le salaire ne suffit pas. Les salariés ont évidemment besoin de mobilité, de liberté mais aussi d’assurance que doit leur apporter le chef d’entreprise au moyen de la formation permanente, de la transparence d’information sur la stratégie. Le salarié a besoin de savoir où l’entreprise va l’emmener et à quel prix. Ça fait évidemment partie de la raison d’être de l’entreprise, au delà de la satisfaction client et du bénéfice du salarié.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

06.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 21/07/2018 - 16:59
Vision de long terme.
Vision superficielle du "capitalisme financier ". Beaucoup de grands investisseurs, fonds souverains, fonds de pension, assureurs, gestionnaires d'actifs , recherchent plutôt des performances dans la durée . Ainsi, les dirigeants du plus grand gestionnaire d'actifs du monde ( Blackrock : 4000 milliards d'actifs sous gestion) n'arrêtent pas de réclamer aux patrons des grandes entreprises dont ils détiennent une part de capital de créer "de la valeur" par l'investissement et le développement de nouveaux produits plus que par des opérations financières telles que le rachat d'actions ou la distribution exceptionnelles de dividendes. Le capitalisme, même financier, n'est pas nécessairement court-termiste. Le sujet est plutôt d'avoir des mandataires sociaux de grandes entreprises qui aient une vraie vision entrepreneuriale, ce qui est rarement le cas quand ces dirigeants ne sont pas de vrais capitalistes fondateurs mais simplement des super salariés .