En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Handout / US Drug Enforcement Administration / AFP
Sur ordonnance

Comment les substances psychédéliques pourraient venir au secours de la psychiatrie

Publié le 06 juillet 2018
Au cours des années 1950 et 1960, les psychédéliques étaient considérés comme un traitement potentiel prometteur pour de nombreux troubles de la santé mentale, avec plus de 1 000 études en cours. Mais les drogues sont rapidement devenues controversées. Aujourd'hui, des études reprennent de plus belle.
Michel Lejoyeux est professeur de psychiatrie et d’addictologie à l'université Denis Diderot. Il y enseigne aussi la psychologie médicale et coordonne le Diplôme d’études spécialisé en addictologie. Il est chef de service de psychiatrie et d...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Lejoyeux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Lejoyeux est professeur de psychiatrie et d’addictologie à l'université Denis Diderot. Il y enseigne aussi la psychologie médicale et coordonne le Diplôme d’études spécialisé en addictologie. Il est chef de service de psychiatrie et d...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au cours des années 1950 et 1960, les psychédéliques étaient considérés comme un traitement potentiel prometteur pour de nombreux troubles de la santé mentale, avec plus de 1 000 études en cours. Mais les drogues sont rapidement devenues controversées. Aujourd'hui, des études reprennent de plus belle.

Atlantico : En 2009, le Dr Carhart-Harris est devenu le premier chercheur britannique en plus de 40 ans à faire de la recherche sur les psychédéliques, commençant une série d'études utilisant des scanners pour voir comment la psilocybine affecte le cerveau. Des études ont montré que la psilocybine (principe actif de certains champignons hallucinogènes) réduisait la dépression chez 80 % des patients atteints d'un cancer potentiellement mortel. Associé à une thérapie, il pouvait également s'avérer plus efficace que les traitements actuels pour arrêter de fumer. 

Jusqu'à quel point les psychédéliques pourraient-ils s'avérer être un traitement révolutionnaire, capable de transformer la santé mentale ? Quels pourraient être les bienfaits de ces "drogues" sur les patients et comment cela fonctionne-t-il ? 

Michel Lejoyeux : Depuis, longtemps, on a l'idée que les traitements agissants sur le psychisme pourraient favoriser le processus psychothérapie. Notamment en favorisant le retour de souvenirs anciens. Et que ce qui est refoulé soit réactivé par un produit chimique. Les produits qui ont été le plus testés sont des produits simulateurs de mémoire. Il y a des tests, non-concluants, testant ces produits dans ce registre. 

Des produits psychédéliques créent des états de conscience modifiés. Des espèces de transes qui permettent d'accéder à l'inconscient. Et qui donc pourrait favoriser le traitement psychologique.

 

De tels traitements sont-ils imaginables en France ?

Non.Aujourd'hui, aucune de ses molécules n'est indiquée officiellement dans le traitement d'un trouble mental. Personne n'est autorisé vous prescrire ce type de traitement. Ce serait contraire à la loi. La base de la médecine est d'utiliser des traitements qui ont fait leur preuve. Aucun de ces traitements n'a fait la preuve de leur efficacité supérieure au risque ou de mise sur le marché.

N'imaginons pas que demain ou après demain ces produits soient possiblement prescrits par des praticiens. Le processus de test est long, coûteux et aucun de ces produits n'a engagé ce processus. On est de l'ordre du rêve et du fantasme. 

Quels peuvent en être les risques ?

Tous ces traitements sont des hallucinogènes. Cela peut créer des hallucinations qui vont durer et des états de psychoses toxiques qui vont durer. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires