En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Essence : pour la concurrence, contre les taxes

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 17 heures 11 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 18 heures 11 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 18 heures 46 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 20 heures 37 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 21 heures 15 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 22 heures 9 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 23 heures 37 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 1 jour 12 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 1 jour 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 1 jour 12 heures
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 17 heures 58 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 18 heures 30 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 20 heures 21 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 20 heures 57 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 23 heures 27 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 23 heures 58 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 1 jour 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 1 jour 12 heures
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 1 jour 12 heures
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP
Marketing

Voilà comment les pubs et les signaux visuels que vous croisez au quotidien réussissent à vous donner envie de manger même quand vous n’avez pas faim

Publié le 03 juillet 2018
Odeurs sons panneaux publicitaires géants ou discrets... Nous sommes assaillis par la publicité sans plus nous en rendre compte. Mais même si nous n'y faisons plus attention, elles font quand même leur effet.
Jean-Daniel Lalau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lalau est médecin, professeur de nutrition au CHU d'Amiens, docteur en sciences et en philosophie.Il est l'auteur des livres En finir avec les régimes (éditions François Bourin) et Hospitalité - Je crie ton nom (éditions Chronique...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Odeurs sons panneaux publicitaires géants ou discrets... Nous sommes assaillis par la publicité sans plus nous en rendre compte. Mais même si nous n'y faisons plus attention, elles font quand même leur effet.
 

Atlantico : Nous sommes couramment exposés à des signaux alimentaires - odeurs, sons, publicité...-. Concrètement, que se passe-t-il lorsque nous percevons un signal alimentaire ? Jusqu'à quel point cette exposition peut influencer notre appétit ? Est-il possible d'éprouver une sensation de faim alors que nous n'en avions pas avant ? 

Jean-Daniel Lalau : Il est connu de longue date que la régulation de la quantité des aliments ingérée, et au bout du compte la régulation du bilan d’énergie et donc du poids, est notamment assurée par des signaux sensoriels externes liés à l’aliment ; et plus précisément par les qualités sensorielles de l’aliment. Plus précisément encore, la présentation et l’ingestion d’un aliment engendrent un grand nombre de réponses physiologiques, dont certaines sont mises en jeu par les propriétés sensorielles de l’aliment. Ces phénomènes réflexes sont désignés sous la formulation de «  phase céphalique de la digestion », laquelle comprend des sécrétions exocrines, des changements de la motilité intestinale et, surtout, des sécrétions endocrines (dont celle de l’insuline).

Bien évidemment la publicité s’en empare pour diffuser des spots… à l’heure des repas. Pour influencer l’appétit des téléspectateurs ! Pour être honnête, c’est peut-être un peu moins net à la télévision mais il y existe d’autres canaux médiatiques.

Problème, ces signaux alimentaires concernent bien souvent des aliments riches en calories, sucres, et gras. Ces influences extérieures augmentent-elles significativement les risques de surpoids, de mal bouffe et de surconsommation ? 

On imagine bien que les spots évoqués vont présenter tout autre chose que des courgettes et des aubergines, ou encore des graines ! Tout au contraire, il s’agira d’aliments relativement riches en lipides et/ou en sucres, et dont la présentation devra alors être assortie d’un « manger/bouger », un peu mièvre à mon goût. Quand on sait le combat quasi titanesque qu’il a fallu mener pour qu’il y ait des fontaines d’eau à l’école, non pas à la place de boissons sucrées mais tout juste présentes à côté, on mesure bien le poids des lobbies et l’on se dit que la promotion de l’équilibre alimentaire ne bénéficie pas d’un même pouvoir d’impact.

Notre réaction aux signaux alimentaires est-elle la même selon notre âge ? À quel âge sommes-nous plus "vulnérables" selon vous ? 

La réponse à cette question est donnée par l’observation de ce qui mis à portée des yeux, et même à portée de mains, à proximité des caisses. Il est vrai qu’après l’effort des courses : le réconfort – et la paix familiale aussi, avec tel ou tel enfant qui ne reste plus en place.

En clair, l’âge exposé est surtout celui de l’enfance, un âge pour lequel tout un dispositif est conçu pour lui présenter « de bonnes choses ». Cette consommation provoque alors un plaisir qui est mémorisé, un plaisir qui viendra assez rapidement un plaisir conditionné. Avec un contrecoup pour la famille des fruits et légumes, d’abord occultée, et puis ensuite bannie purement et simplement.

 

Une meilleure compréhension de tout cela pourrait-elle nous aider pour développer de nouvelles façons de lutter contre la sous-consommation et la surconsommation ? Comment ?

Je pense que la bonne compréhension de cela, nous l’avons en fait. Ce dont on a moins conscience, c’est la résistance au réel. Oui, le réel, ça résiste, ça ne peut que résister. Tout le monde, ou presque, sait ce qu’il faudrait faire, ou ne pas faire, pour exercer une prévention. Mais de là à mettre les mesures en place, pour une effectivité…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires