En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

L'autre remaniement dont la France aurait vraiment besoin (mais qu'Emmanuel Macron ne fera pas malgré ses promesses)

05.

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

06.

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

07.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

01.

Applications iPhone, Android et BlackBerry anti-alcotest

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Ministres
Remaniement : retrouvez l’annonce de la composition du gouvernement de Jean Castex
il y a 1 heure 12 min
pépites > Faits divers
Violente agression
Bayonne : un conducteur de bus en état de mort cérébrale, cinq personnes placées en garde à vue
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La vie mensongère des adultes" de Elena Ferrante : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 6 heures 51 min
pépites > Santé
Covid-19
239 chercheurs alertent l'OMS sur la transmission du coronavirus par voie aérienne
il y a 7 heures 53 min
light > Culture
Pour une poignée… de bandes originales
Mort du compositeur italien Ennio Morricone, le "maestro" du cinéma
il y a 10 heures 20 min
décryptage > Economie
Menace persistante du virus

Covid-19 : pendant que la pandémie s’étend, la finance regarde un risque de récidive aux États-Unis

il y a 11 heures 17 min
décryptage > High-tech
Piratage informatique

La guerre des codes : les cyberattaques redéfinissent les lignes de bataille des conflits mondiaux

il y a 12 heures 30 min
décryptage > Histoire
Encore un effort

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Société
Bien gérer son stress

Comment prendre des décisions importantes (sans se noyer... ni se tromper)

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Politique
Tous les nouveaux chemins mènent à Rome... ou nulle part

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

il y a 14 heures 27 min
pépites > Politique
Nominations
Remaniement : retrouvez la liste du nouveau gouvernement de Jean Castex
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le cottage aux oiseaux" de Eva Meijer : en pleine vague verte, c’est le moment ou jamais de déguster ce bijou !

il y a 6 heures 38 min
pépites > Santé
Bayannur
Chine : un cas de peste bubonique a été découvert en Mongolie intérieure
il y a 7 heures 10 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Gouvernement politicien ou gouvernement d’entrepreneurs ? Un choix entre un destin personnel et celui de l’économie

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Santé
Action gouvernementale

Deuxième vague du Coronavirus : Olivier Véran a un plan, pourquoi donc s’inquiéter ?

il y a 10 heures 57 min
pépite vidéo > France
Oeuvre ciblée
Stains : la fresque en hommage à George Floyd et Adama Traoré a été vandalisée
il y a 12 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit best of des applications et gadgets tech à ne pas oublier avant de partir en vacances
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Economie
Survie économique

Ce que nous apprend le top 100 des entreprises mondiales ayant le plus bénéficié de la crise du Coronavirus

il y a 13 heures 23 min
décryptage > Economie
Transactions immobilières

Hausse ou baisse : quel impact redouter de la crise du coronavirus sur l’immobilier ?

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour beaucoup de chefs d’entreprises, les écologistes peuvent faire capoter le plan de relance...

il y a 14 heures 49 min
Atlanti-Culture

"Un fil à la patte" de Georges Feydeau : le fil du plaisir

Publié le 25 juin 2018
Enlevé, très drôle, merveilleusement interprété, ce Feydeau, monté avec beaucoup de doigté, est un spectacle idéal pour l'été, et même après...
Philippe Jousserand pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Enlevé, très drôle, merveilleusement interprété, ce Feydeau, monté avec beaucoup de doigté, est un spectacle idéal pour l'été, et même après...
THEATRE
 
Un fil à la patte
De Georges Feydeau
Mise en scène et scénographie : Christophe Lidon
Avec Catherine Jacob, Jean-Pierre Michaël, Christelle Reboul ou Noémie Elbaz, Marc Fayet, Adèle Bernier, Bernard Malaka, Patrick Chayriguès, Cédric Colas, Stéphane Cottin
 
 
 
INFOS & RÉSERVATIONS
 
Théâtre Montparnasse
Réservations : 01 43 22 77 74
 
 
Du mardi au samedi à 20h30, matinée le samedi à 17h
Jusqu’au 25 août
 
 
 
RECOMMANDATION
 
           EN PRIORITE
 
 
 
THÈME                                                                                                            
 
Noceur invétéré, Fernand de Bois d’Enghien a décidé de mettre fin à sa vie de garçon en épousant la fille de la baronne Duverger. Mais avant, il lui faut rompre avec sa maîtresse, Lucette Gautier, une chanteuse de café-concert, et surtout oser le lui annoncer. Car Bois d’Enghien n’est pas très courageux et Lucette très attachée à lui. De petites lâchetés en malentendus, de coïncidences en gros mensonges, les participants à ce mariage ne vont pas être à la noce !
 
 
 
POINTS FORTS
 
1- Si cette version d’« Un fil à la patte » est une réussite totale, c’est à Christophe Lidon qu’elle le doit en premier. Contrairement à beaucoup de metteurs en scène persuadés que Feydeau doit se jouer dans la précipitation, l’énervement, l’affolement même, lui laisse le temps à ses comédiens de faire exister leur personnage, de donner leurs scènes, d’installer clairement les situations, tout en respectant bien sûr un tempo soutenu. Jamais il ne cherche à perdre le spectateur dans une vaine tornade. Au contraire il semble animé par un souci constant de clarté. En conséquence, on a rarement entendu Feydeau comme ici, et rarement autant ri !
 
 
 
2- Lorsqu’on évoque Feydeau, on pense immédiatement ”comique de situation”, et l’on a bien raison. Immense vaudevilliste, il n’a pas son pareil pour mener ses personnages là où ils ne doivent pas aller et leur faire rencontrer ceux qu’ils ne doivent pas croiser. Mais son pouvoir comique, c’est aussi la moquerie potache (ici, le monsieur à la mauvaise haleine), les gags à répétition, l’humour absurde, les réflexions saugrenues, les personnages hauts en couleur ou confits de défauts… Quelle variété dans les armes du rire !
 
 
 
3- Le parti pris visuel du spectacle est à la fois simple, joli et ingénieux. Des éléments de décor noirs s’adaptent aux différents lieux des trois actes, complétés par des vidéos astucieuses (bravo au réalisateur Léonard, déjà remarqué cette saison pour ses apports à « Ramsès II » aux Bouffes Parisiens et au « Lauréat », ici même au Montparnasse). L’action a été transposée dans les années 50: un piano, quelques meubles et les accessoires indispensables, de splendides bouquets de fleurs, des costumes sombres pour ces messieurs, et des tenues colorées et pimpantes pour ces dames… et pour le général sud-américain.
 
 
 
4- Sur scène, ils sont neuf comédiens mais se démènent comme quarante. D’ailleurs certains jouent plusieurs rôles sans qu’on les reconnaisse. Tous ont une personnalité bien marquée, une grande énergie et campent très finement leur personnage, à tel point que cette pièce de troupe paraît ne réunir que des rôles principaux.
 
 
 
POINTS FAIBLES
 
Je n'en vois aucun. La salle est même climatisée !
 
 
 
EN DEUX MOTS
 
Un Feydeau monté avec beaucoup de doigté. Très drôle, joli, enlevé, merveilleusement interprété, ce spectacle est idéal pour l’été… et les autres saisons.
 
 
 
UN EXTRAIT
 
La Baronne (à sa fille, sur le point de se marier) : Et la maternité, qu'est-ce que tu en fais ?
 
Viviane : Ah ! Oui, la maternité, ça c'est gentil ! ... mais... qu'est-ce que le mari a à faire là-dedans ?
 
La Baronne : Comment "ce qu'il a à faire" ?
 
Viviane : (très logique) Mais dame ! Est-ce qu'il n'y a pas un tas de demoiselles qui ont des enfants et un tas de femmes mariées qui n'en ont pas !... Par conséquent, si c'était le mari... n'est-ce pas ?...
 
 
 
L’AUTEUR
 
Prince du rire et maître du vaudeville, Georges Feydeau, né en 1862, est devenu un classique. Ses grandes pièces sont régulièrement jouées en France et à l’étranger: « L'Hôtel du libre échange », « Le Dindon », « La Dame de chez Maxim », « La Main passe », « Occupe-toi d'Amélie ». 
 
Derrière une légèreté apparente, son regard sur les êtres s’avère plutôt sombre. Ses personnages principaux cherchent toujours à s’épanouir sexuellement, tout en faisant mine de respecter les codes stricts de la société bourgeoise. Les rires et les quiproquos naissent de ce conflit.
 
À la fin de sa vie, Feydeau quitte son épouse et s’installe au Grand Hôtel Terminus, un palace situé près de la gare Saint-Lazare. Il n’écrit plus que des pièces courtes, en un acte, dans lesquelles il fustige la vie conjugale, « On purge bébé », « Mais n’te promène donc pas toute nue ! », « Feu la mère de madame ». 
 
Atteint de troubles psychiques, il est interné dans une maison de santé et meurt en juin 1921, à l’âge de 58 ans.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires