En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

04.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

06.

Collaboration secrète avec la NSA : le scandale qui ébranle le Danemark (et devrait inquiéter l’Europe)

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 1 heure 4 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 3 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 4 heures 52 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 5 heures 59 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 7 heures 3 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 7 heures 56 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 8 heures 20 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 9 heures 15 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Environnement
On tremble

Un nouveau délit va être créé : celui "d'écocide"

il y a 9 heures 32 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 1 heure 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 5 heures 38 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 6 heures 14 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 7 heures 43 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 8 heures 10 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 8 heures 54 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Economie
Espoir dans la lutte contre le virus

Vaccins contre Covid-19

il y a 9 heures 37 min
Atlanti-Culture

Bilan de faillite : une sincérité attachante, aussi rare qu'admirable

Publié le 19 juin 2018
Le dernier livre de Régis Debray, sorte de testament-confession, vaut vraiment le détour tant il est authentique, surprenant et intelligent.
Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le dernier livre de Régis Debray, sorte de testament-confession, vaut vraiment le détour tant il est authentique, surprenant et intelligent.

LIVRE

Bilan de faillite
de Régis Debray
Ed. Gallimard
 

RECOMMANDATION

          EXCELLENT

THEME

Feignant d’aider son fils de 16 ans à choisir une carrière, Régis Debray (76 ans) livre une réflexion critique sur la sienne ou plutôt sur les siennes, puisqu’au cours de son existence d’homme, il a endossé plusieurs costumes. Le guérillero des années 1960, le conseiller du prince des années 1980, l’intellectuel engagé passe en revue ces quelques avatars pour en (dé)conseiller le chemin à son rejeton.
 

POINTS FORTS

  • A la fois brillant et tendre, ce Bilan de Faillite est l’occasion pour Régis Debray de revenir sur les choix essentiels de son existence, avec le recul des années. A cet effet il manie l’autodérision et l’ironie avec virtuosité, sans toutefois céder à un quelconque apitoiement sur lui-même. Si ses expériences ne se sont pas soldées par des résultats très concrets, ni comme guérillero en Bolivie, ni comme conseiller de François Mitterrand après l’élection de 1981, elles sont autant de sujets de méditation sur les rapports - complexes - entre la pensée et l’action, ainsi que le prétexte à revenir sur les évolutions du monde et des sociétés depuis les années 1960.
  • Il observe ainsi avec perspicacité la mondialisation qui conduit nécessairement à une forme de balkanisation, la révolution qui aboutit à la répression...
  • C’est un kaléidoscope de réflexions, d’idées, de notations, bien trop foisonnantes pour qu’elles puissent être reprises ici en détails.
  • L’écriture est “ardente“, la grande culture de l’auteur sourd tout au long de cet opus aussi court que dense.
 

POINTS FAIBLES

  • De même que l’empereur Joseph II reprochait à Mozart un excès de notes dans ses compositions, l’écriture de Régis Debray pourrait susciter une réflexion analogue: les mots se bousculent dans sa prose; le lecteur en est parfois dérouté. Il procède également par élipses ce qui requiert du lecteur une attention soutenue, voire une relecture attentive.
 

EN DEUX MOTS

C’est brillant, ironique, d’une grande richesse d’analyse, sans que l’auteur donne la réponse à la question essentielle: quelle place dans la cité pour l’intellectuel engagé?
 

UN EXTRAIT

P. 131: “Contrainte numéro 4: la ponctualité.... Tous les guetteurs à leur créneau savent que mettre dans le mille avant l’heure revient à mettre à côté de la plaque. L’astreinte au produit frais ne va pas sans déboires, et chaque fois que j’ai pu voir juste, avec quelques années d’avance, on me persuada que j’avais tout faux.
 

L’AUTEUR

La renommée initiale de Régis Debray provient de son rôle d’acolyte de Che Guevara et de sa capture en 1967 en Bolivie. Ecrivain, philosophe, conseiller de François Mitterrand, Président de la République, il a publié d’innombrables ouvrages, tant dans les sciences humaines que des romans. Il a d’ailleurs été membre de l’académie Goncourt.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pale rider
- 19/06/2018 - 19:47
"mettre dans le mille avant l’heure " ?
Il a plutôt mis à côté de la plaque avec une régularité de coucou suisse