En direct
Best of
Best of du 8 au 14 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis

02.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

03.

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

04.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

05.

Ce moustique qui pourrait accroître la dengue, le zika et le chikungunya en France

06.

Comment Facebook et les géants de la Silicon Valley nous manipulent pour que nous leur abandonnions toujours plus de données privées

07.

La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

06.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Célébrations
15 août : à Lourdes, une messe de l’Assomption en petit comité
il y a 21 min 17 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Là où chantent les écrevisses", une enquête policière envoûtante à lire absolument.

il y a 2 heures 10 min
pépite vidéo > Sport
Historique
Ligue des champions : revivez les 10 (!) buts du match où le Bayern Munich a humilié Barcelone
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Santé
Vecteur

Ce moustique qui pourrait accroître la dengue, le zika et le chikungunya en France

il y a 4 heures 36 min
décryptage > Santé
Mode inutile

L’eau de coco : impact positif zéro sur votre santé

il y a 5 heures 16 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis
il y a 5 heures 37 min
décryptage > International
Bruit de vagues en Méditerranée

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk, un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 19 heures 29 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov
il y a 21 heures 37 min
pépites > International
Vague de critiques
L'Autorité palestinienne, l’Iran et la Turquie rejettent l'accord entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 1 jour 5 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Le Haut conseil de santé publique recommande le port du masque dans tous les lieux clos collectifs
il y a 50 min 31 sec
décryptage > International
Nuances

Trump président impulsif, incendiaire... mais souvent efficace ?

il y a 2 heures 45 min
pépite vidéo > International
Tendresse
Beyrouth : une association réunit les victimes de l'explosion avec leurs animaux de compagnie
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Santé
Avec modération

L’abus de yoga serait-il mauvais pour la santé ?

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Histoire
Mémoires d'outre-tombe

Série de l'été : les femmes qui ont changé l'Histoire. Aujourd’hui, Charlotte Corday

il y a 5 heures 24 min
décryptage > High-tech
Big Brother

Comment Facebook et les géants de la Silicon Valley nous manipulent pour que nous leur abandonnions toujours plus de données privées

il y a 5 heures 44 min
light > Religion
Contexte particulier
Pèlerinage du 15 août à Lourdes : des milliers de pèlerins sont attendus, le masque sera obligatoire
il y a 18 heures 49 min
pépite vidéo > France
Vive émotion
Retrouvez l’hommage de Jean Castex aux six humanitaires français tués au Niger
il y a 21 heures 4 min
pépites > International
Noms d'oiseaux
La Turquie accuse la France de se comporter "comme un caïd" en Méditerranée
il y a 22 heures 16 min
pépites > Politique
Couple franco-allemand
Emmanuel Macron va recevoir Angela Merkel au Fort de Brégançon le 20 août prochain
il y a 1 jour 50 min
© Charley Gallay / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Charley Gallay / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Exception culturelle française

Et voilà Salto : la plateforme française pour répliquer à Netflix se donne-t-elle vraiment les moyens de son ambition ?

Publié le 16 juin 2018
Les groupes TF1, France Télévisions et M6 viennent d’annoncer le lancement d’une plateforme de SVOD commune, en réponse à l'américain Netflix.
Boris Manenti
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Boris Manenti est rédacteur en chef adjoint de la rubrique Tendances de L'Obs.Journaliste spécialiste des nouvelles technologies depuis 10 ans, il est enseignant en journalisme web à l'Institut Européen de Journalisme et auteur du livre-enquête ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les groupes TF1, France Télévisions et M6 viennent d’annoncer le lancement d’une plateforme de SVOD commune, en réponse à l'américain Netflix.

Atlantico : Les groupes TF1, France Télévisions et M6 viennent d’annoncer le lancement d’une plateforme de SVOD commune. Par rapport à Netflix, quelle valeur ajoutée Salto peut-elle espérer proposer ? Le succès de la plateforme américaine repose sur la création de contenus pour tous les publics. Selon vous, ces trois groupes peuvent-ils toucher autant de publics diversifiés, et notamment les jeunes ?

Boris Manenti : J'ai du mal à comprendre comment Salto va se distinguer de l'offre lancée en fanfare il y a presque deux ans maintenant, Molotov, lancée essentiellement par Pierre Lescure. Sa promesse est de retrouver le contenu des chaînes françaises. Le but était que l'offre de replay française y soit bien concentrée. 

Concernant Salto, étant donné qu’il s’agit d’une offre M6-France Télévisions-TF1, cela peut aboutir à un catalogue assez riche, surtout si l'offre est très agressive. Ça peut être très intéressant pour le consommateur, si le premier prix d'un abonnement est effectivement à moins de deux euros par mois, d'avoir accès aux films, aux séries, aux documentaires des catalogues de M6, TF1 et France Télévisions.

Pour ce qui est de toucher un large public, comme le fait Netflix, je pense que pour Salto, tout va dépendre des contenus que France Télévisions, TF1 et M6 vont mutualiser sur cette plateforme. En tout cas, les contenus actuels des chaînes de ces groupes contiennent déjà tout ça et peuvent toucher un public aussi large. Le seul défaut de ce projet, c'est qu'ils n'auront pas l'algorithme de personnalisation dont dispose Netflix qui permet, une fois qu'un abonné a regardé un programme, que sa page d'accueil s'adapte à ses goûts. Ce type de technologie repose sur plusieurs années de data collectées, analysées avec des spécialistes, etc. Tout ça coûte très cher. 

Quels sont les moyens mis en oeuvre pour devenir une alternative à Netflix ? Les trois groupes français ont-ils à priori les ressources financières pour véritablement concurrencer Netflix ?

La plateforme va-t-elle concurrencer Netflix, le déstabiliser ? Je ne pense pas. Parce que je ne suis pas sûr qu'en France, on s'abonne à Netflix pour y trouver un contenu qui serait concurrent du contenu diffusé par les trois groupes en question. Parce que Netflix, en France, concerne surtout des séries. Le documentaire est effectivement en train de prendre une place assez importante dans l'offre ces derniers temps, mais globalement, si l'on caricature un peu, Netflix, ce sont ses séries, en particulier ses séries exclusives (La Casa de Papel, 13 Reasons Why, Stranger Things, Orange is The New Black, etc.).

Donc, on s'abonne à Netflix en étant à la recherche de séries, et de séries Netflix en particulier. Dès lors, l'offre de TF1-M6-France Télévisions, même dans le cas où elle serait géniale, ne devrait pas faire de l'ombre à Netflix.  En revanche, ça peut être une très belle offre complémentaire qui peut séduire beaucoup de gens. Parce que Netflix dispose de très bons arguments, a bousculé la télévision, mais la plateforme présente toujours de très gros manques, notamment dans l'offre française. En ce qui concerne les films, le catalogue est très léger parce que Netflix n'a pas investi autant d'argent pour acheter des superproductions que peuvent le faire déjà TF1, M6 et France Télévisions pour les diffuser à la télévision.

Pour ce qui est des films français, comme les comédies par exemple, il a quelques films sur Netflix et c'est tout. Salto, en revanche, si les trois groupes de chaînes arrivent à mutualiser un catalogue, même de films français plus anciens, peut séduire le consommateur. Surtout que les chaînes françaises ont quand même une culture du film sur certains soirs de diffusion. France Télévisions peut aussi apporter à l'offre, puisque le groupe produit ou coproduit beaucoup de documentaires et Salto pourrait bénéficier de cette patte plus française, à l'inverse de Netflix dont le prisme, en matière de documentaires, est très américano-centré. D'ailleurs, pour toucher les gens, la localisation est importante et ça peut être un argument supplémentaire pour produire des documentaires français. Évidemment, on peut parler des séries françaises également.

Je pense que les trois groupes qui lancent Salto, sans avoir les moyens de concurrencer Netflix, ont le catalogue pour proposer une offre complémentaire. Ils ont les productions, des programmes géniaux. Ils peuvent - ce que ne fait pas Netflix -, proposer de l'actualité pure, par exemple. Ensuite, il va être important que les trois groupes se mettent d'accord sur le contenu du catalogue, et travaillent sur l'interface de Salto : ce doit être quelque chose de sobre, agréable, accessible partout, multiplateforme (téléphone, ordinateur, AppleTV, box), ce qui est dur à développer. 

 Il y a-t-il un risque que l'avance (technologique, financière) de Netflix soit un frein au développement de Salto ?

Il est évident que Salto ne pourra pas décider de lancer son propre algorithme de personnalisation puisque cela repose sur des quantités importantes de données sur les utilisateurs. C'est pour cela qu'un des moyens de développer une personnalisation serait de s'appuyer sur la recommandation humaine, comme le font les plateformes de streaming musical. L'un des enjeux sera donc, face à une masse de contenus, de permettre à l'utilisateur de trouver ce qui lui correspond le mieux le plus vite possible. Netflix a choisi l'algorithme, mais Salto peut choisir la recommandation humaine. Peut-être aussi inscriront-ils les utilisateurs dans des profils prédéfinis, selon l’âge notamment (enfant de 4 à 5 ans, jeune adolescent, père de famille, etc.) pour leur recommander du contenu.

Quoi qu'il en soit, je ne pense pas que Salto sera une offre rivale de Netflix, mais plutôt une offre complémentaire, différente, peut-être plus locale, plus française. Par exemple, ce qu'il n'y a pas trop sur Netflix, et que les chaînes comme TF1, M6 et France Télévisions peuvent avoir dans leurs catalogues, ce sont des vieux films, des films cultes. Je suis sûr qu'il y a un public qui aime voir ou revoir des vieux films français qui ont marqué l'histoire du cinéma, ou parfois des films compliqués à trouver en VOD. Je pense que Netflix a bouleversé le modèle de l'audiovisuel ; et les consommateurs, en particulier les plus jeunes, n'aiment plus être contraints par cette grille de programmes très linéaires.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Samuel5517
- 17/06/2018 - 15:58
Salto la daube à la française
Qui a encore envie de regarder les séries merdiques et nullissimes françaises avec 3 tonnes de politiquement correct même pas bien fait en plus.
Lazydoc
- 16/06/2018 - 14:37
Perso abonné Netflix de la première heure
VPN et Netflix US, Puis Netflix France sans vpn, j’ai déjà perdu pas mal de programmes. Je compense avec amazon, Hulu (VPN), et le streaming. J’avoue que je ne regarde pas « plus belle la vie » ou ses équivalents, ou les séries policières françaises mal jouées. A part les infos (et encore!), je ne regarde plus la télé francaise depuis plusieurs années. Les replays sont sur youtube. Aucune chance que tout mon cercle familial s’abonne. En saison footeuse, ou Haliday, nous sommes très heureux de ne plus regarder (même si on paye la redevance) ces programmes.
kelenborn
- 16/06/2018 - 12:50
Déjà
Aller chercher un mec de l'Obserfoireur pour nous convaincre que le PAF français peut sortir autre chose que de la merde ( comme disait Assou, Mimi Mati faisant de la brasse dans une baignoire) c'est raté! Si en plus on a la vie intime et les aventures du chevalier Vangode sans beurre et sans vaseline!!!! REQUIESCAT IN PACE ! et ....pour les films cultes ( de cul aussi) prenez un abonnement gratuit à Lime torrents!