En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Désintox
Secret des affaires : non, la loi n’est pas liberticide et n’empêchera pas la révélation de scandales
Publié le 15 juin 2018
La loi sur le "secret des affaires" a été définitivement votée à l'Assemblée le 14 juin. Elle s'applique à la protection d'informations de nature financière, commerciale, technique et stratégique.
Thomas Carbonnier est avocat associé au sein du Cabinet Equity Avocats. Il intervient en droit des affaires et fiscalité pour une clientèle composée de chefs d’entreprises et de PME. Il enseigne la fiscalité en DSCG à l’INTEC (CNAM) et le droit de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Carbonnier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thomas Carbonnier est avocat associé au sein du Cabinet Equity Avocats. Il intervient en droit des affaires et fiscalité pour une clientèle composée de chefs d’entreprises et de PME. Il enseigne la fiscalité en DSCG à l’INTEC (CNAM) et le droit de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La loi sur le "secret des affaires" a été définitivement votée à l'Assemblée le 14 juin. Elle s'applique à la protection d'informations de nature financière, commerciale, technique et stratégique.

Atlantico : Après 18 mois de débat, quelles sont les grandes mesures adoptées ? En quoi ces mesures sont nécessaires pour les entreprises, PME comme grandes entreprises?

Thomas Carbonnier : Ces mesures de protection du secret des affaires sont nécessaires pour permettre aux entreprises de développer des produits et des services sans craindre la divulgation potentielle d’informations sensibles. Il transpose une directive européenne qui permet aux entreprises d'obtenir réparation en cas de vol, d'utilisation ou de divulgation d'informations protégées par le secret des affaires.Ces débats ont montré la vision parfois trop idyllique de l’entreprise, oubliant que son objectif est avant tout de se développer, d’innover et de conforter sa place sur un marché en protégeant son capital immatériel. Sa compétitivité repose souvent sur des expertises, issues de la recherche sur laquelle elle investit. Il n’est pas question de minimiser les pratiques illégales ou abusives des entreprises, mais c’est un autre sujet qui relève du domaine de la justice, de l’enquête et des organes de contrôle. Il existe des procédures internes qu’il faut respecter avant de dénoncer tel ou tel fait en place publique.

Ce texte est critiqué car il constituerait une menace pour la liberté d'expression des journalistes et des lanceurs d'alerte. Qu'en est-il réellement?

Le problème avec les lanceurs d’alertes, c'est le risque de protéger tout type d’alerte, fondée ou non. Le texte protège au contraire les entreprises des dérives de l’exposition au grand public de sujets qui doivent être traités autrement. Révéler des informations confidentielles ou un dysfonctionnement peut aboutir demain à divulguer des secrets de fabrication de grands groupes. Jusqu’où va-t-on dans l’exigence de transparence? Il est impératif de poser un cadre et des limites.

L'investigation et l'alerte sur des affaires de corruption, de santé ou d'abus commerciaux est-elle menacée?

Mon analyse est que la loi sur les fake news est plus inquiétante en terme de censure et d’investigation que ce texte…Il stipule que la protection du secret des affaires ne peut pas s'opposer au "droit et à la liberté d'expression et d'information", ni à la révélation de pratiques illégales dès lors qu’il s’agit de  « protéger l'intérêt public général" et dans l’exercice du droit à l’information et la consultation de une proposition de loi visant à transposer la directive européenne relative au secret des affaires.  s salariés. Le  secret d’affaires se définit non pas comme des informations mensongères qu’il faudrait révéler, mais comme des informations secrètes, en raison de leur valeur commerciale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
02.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
03.
Il manque d'écraser un malvoyant et sort de sa voiture pour le frapper
04.
Laura Smet a épousé Raphaël Lancrey-Javal au Cap Ferret
05.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
06.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
07.
Derrière la réforme de l’assurance chômage, une révolution dont le gouvernement ne veut pas assumer le nom ?
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
05.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
06.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
05.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
06.
Les nouvelles figures « modérées » de l’islam de France et l’ombre des Frères-musulmans
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 15/06/2018 - 12:19
En fait ceux qui voulaient plus le faisaient pour des raisons
Politiques (Gauche Marxiste & Ultra Gauche) pour pouvoir faire chanter ou détruire toutes les entreprises comme bon leur semble, & ainsi prendre le pouvoir sur tout. Donc des gens qui sont foncièrement contre toutes les Libertés.