En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© FRED TANNEAU / AFP
Hausse de la production
Pétrole : les innovations technologiques qui terrorisent l’OPEP
Publié le 10 juin 2018
Les Etats-Unis parviennent à augmenter leurs capacités de forage, ce qui inquiète les producteurs historiques de pétrole.
Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Favennec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Etats-Unis parviennent à augmenter leurs capacités de forage, ce qui inquiète les producteurs historiques de pétrole.

Atlantico : Un article du Wall Street Journal explique que les innovations en matière de forages pétroliers aux Etats-Unis permettent une hausse de la production et entraînent une baisse des prix qui pourrait inquiéter les pays de l'OPEP, comme l'Arabie Saoudite. La réalité est-elle pour autant si évidente que cela si l'on met cette hausse de la production en perspective avec la hausse de la consommation mondiale de pétrole ?

Jean-Pierre Favennec : Les gains de productivité de la production de pétrole de schistes aux Etats Unis sont indéniables. Cependant on peut résumer la situation du marché du pétrole dans le monde aujourd'hui comme suit

- la production pétrolière mondiale (qui est grossièrement égale à la consommation et qui est bien entendu déterminée par cette consommation) est d'environ 100 Millions de barils par jour (100 Mbj). Elle est la somme de la production de pétrole de schistes (environ 5 Mbj) et de la production de pétrole traditionnelle (95 Mbj).

- la consommation mondiale augmente de 1 à 2 Mbj par an en fonction des prix. Compte tenu de l'augmentation de la demande en Asie on peut s'attendre à une consommation supplémentaire de plusieurs millions de barils par jour dans les toutes prochaines années

Il est possible que l'augmentation de la production de pétrole de schistes aux Etats Unis (qui pourrait être de l'ordre de 1 Mbj par an pendant quelques années) suffise à faire face à l'augmentation de la demande

Cependant le rôle des autres pays producteurs restera fondamental et la période récente a montré la capacité de l'OPEP et de la Russie à contrôler le marché face à la progression de la production américaine

Si la baisse des prix venait toutefois à se confirmer, quelles pourraient être les conséquences pour les pays de l'OPEP en cas de nouvelle crise pétrolière, au vu de la hausse de la production américaine ?

Il est très probable que l'OPEP pourra contrôler le niveau des prix. La situation récente montre en fait que OPEP et Russie considérent un prix de 80 dollars comme un peu trop élevé et envisagent de desserrer les restrictions de production imposées depuis 18 mois

Quelles autres conséquences, aussi bien économiques que géopolitiques cette hausse de la production pourrait-elle avoir sur le moyen terme?

Cette hausse de la production américaine ne sera pas vraisemblablement illimitée. Les plus optimistes parlent de plusieurs millions supplémentaires de pétrole de schistes produits dans les prochaines années. En face de cela il faut tenir compte de l'érosion naturelle de la production dans les champs traditionnels. Cette baisse ne pourra être enrayée que par des investissements substantiels. Or les investissements de l'industrie pétrolière restent actuellement limités.

Il est clair cependant que le maintien des prix entre 60 et 70 dollars, qui parait un scénario possible, est plutôt satisfaisant tant pour les producteurs que pour les consommateurs

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
02.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
03.
La vraie raison qui pousse Apple à multiplier le nombre d’Iphones qu’ils veulent lancer chaque année
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
REVERJOVIAL
- 12/06/2018 - 15:08
titre nul
Titre accrocheur qui ne reflète pas le sens de l'article !!!
zombikiller
- 11/06/2018 - 22:16
A kelenborn
En partie d'accord avec vous sauf pour vangog pour qui j'ai une affection particulière
L'article est nul mais vraiment nul. On parle dans le titre je cite "d'innovations technologiques qui terrorisent l'OPEP"
La j'ai envie de dire tranquillement : se foutrait on de ma gueule ? Le pertrole schiste est il une innovation ? Non. Le fait de forer plus profond et d'améliorer le rendement d'un forage est il une innovation? Non. Donc l'article qui nous présente le marché du pétrole n'a rien à voir avec le titre.
Comme disait Coluche le journaliste qui n' a rien à dire n'a qu'a fermer sa...
je paie mon abonnement pour avoir de vraies informations... pas pour ce genre d'articles au titre tapageur mais sans contenu...
kelenborn
- 11/06/2018 - 15:00
Mais...
personne ne semble avoir remarqué le décalage entre le titre et le contenu de l'article!!! Comment il appelle ça Ganesha ? Pathognomonique ??? Bon c'est vrai que Vangodouille est la et que dès lors qu'il éjacule pour faire le plein il ne s'aperçoit de rien! Il ne comprend rien ! il est comme les shadocks , il pompe et nous les pompe!