En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 25 min 57 sec
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 1 heure 1 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 2 heures 49 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 19 heures 6 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 20 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 21 heures 8 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 22 heures 56 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 1 jour 16 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 50 min 7 sec
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 2 heures 17 sec
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 21 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 20 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 21 heures 12 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 23 heures 28 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 1 jour 30 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Expression

Mâle blanc et mal français : de quoi Françoise Nyssens et Emmanuel Macron se rendent complices sans même le réaliser

Publié le 07 juin 2018
La banalisation au plus haut niveau de l’Etat de cette catégorisation politique des Français par la race et le sexe est en effet le symptôme d’une inquiétante régression intellectuelle et morale.
Eric Deschavanne est professeur de philosophie.A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxièmehumanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry (Germina...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Deschavanne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Deschavanne est professeur de philosophie.A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxièmehumanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry (Germina...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La banalisation au plus haut niveau de l’Etat de cette catégorisation politique des Français par la race et le sexe est en effet le symptôme d’une inquiétante régression intellectuelle et morale.

L'utilisation par Emmanuel Macron et Françoise Nyssen de l'expression "mâle blanc" n'est-elle pas politiquement très dangereuse ? En parlant de "mâle blanc", nos hommes politiques ne donnent-ils pas du crédit d'une certaine façon le scénario dit du "grand remplacement" en réactivant une "conscience blanche" ?

 
Eric Deschavanne : La banalisation au plus haut niveau de l’Etat de cette catégorisation politique des Français par la race et le sexe est en effet le symptôme d’une inquiétante régression intellectuelle et morale. Chaque Français se voit ainsi assigné à une résidence identitaire qu’il n’a pas choisie, puisqu’on ne choisit pas son sexe ni sa couleur de peau. Cette manière de conférer une signification politique aux catégories biologiques de la race et du sexe revient qu’on le veuille ou non à promouvoir le racisme et le sexisme. Ceux-ci ne peuvent aujourd’hui séduire que s’ils se présentent avec des habits neufs. Le nouvel apparat, en l’occurrence, est celui de l’égalité démocratique, aux antipodes de tout « suprémacisme ». La rhétorique biologisante se conçoit bien entendu, de manière plus ou moins explicite, comme une défense des minorités raciales ou du sexe faible (pardon, « dominé »). Elle rencontre une tendance lourde de la société individualiste et démocratique au sein de laquelle, paradoxalement, l’identité biologique s’impose par sa simplicité – la culture et la conscience de classe exigeant un minimum d’effort de structuration intellectuelle. Légitimer ainsi l’affirmation identitaire raciale et « genrée » constitue cependant un réel danger dans la mesure où cela conduit inéluctablement à justifier (en leur donnant du sens) la guerre des sexes et la lutte des races. 
 
 

Ce genre d'expression est très présente dans le débat américain où les questions raciales comptent beaucoup. Faut-il y voir la preuve d'une américanisation de la pensée politique française ?

 
Oui, absolument. Une « trahison des élites » est à cet égard à l’œuvre, qui remonte au consensus autour de la parité qui fut orchestré par Chirac et Jospin. L’idéologie de la parité a introduit dans la bergerie française le loup de la discrimination positive, laquelle exige de substituer l’égalité des catégories à celle des individus. L’idéal de la parité invite en effet à concevoir l’égalité hommes/femmes comme une égalité entre deux groupes (deux humanités distinctes par nature), ce qui implique d’introduire la catégorisation biologique dans le discours et la pratique politiques. L’idéologie de la parité ne s’est pas imposée comme une évidence. Il y eut un débat, au cours duquel le féminisme humaniste (incarné notamment par Elisabeth Badinter), hostile à la catégorisation biologique, a perdu la bataille. 
La conception républicaine de l’identité, qui s’exprime dans la fameuse doctrine des « distinctions interdites » (l’origine, la religion et la race) formulée dans le préambule de notre Constitution – et qui est incompréhensible dans le monde anglo-saxon – ne cesse depuis d’être attaquée. Elle se fonde pourtant sur une vérité morale d’une simplicité biblique : la lutte contre les discriminations consiste dans la non-discrimination, dans le fait de considérer chaque être humain comme un individu à part entière et un alter ego, abstraction faite de sa couleur de peau, de son sexe ou de son appartenance communautaire. S’il existe une « idéologie française », elle réside dans ce refus de tout essentialisme, dans cet « humanisme abstrait » qui constitue la face glorieuse de l’individualisme moderne (par contraste avec le communautarisme qui accompagne le libéralisme anglo-saxon). 
 
 

L'expression est d'autant plus surprenante provenant de la part d'Emmanuel Macron parce qu'il parle de lui-même de la sorte ? N'est-il pas inquiétant de faire montre d'une telle haine de soi à ce niveau de responsabilité ?

 
 
L’amour et la haine de soi sont les deux faces de la posture identitaire. L’amour ou la haine de son sexe ou de sa couleur de peau n’ont à mes yeux aucun sens. Je ne parlerais pas de « haine de soi », mais de trahison de l’identité morale et intellectuelle de la France républicaine. Emmanuel Macron, malheureusement, entend promouvoir en France ce « progressisme » à l’américaine qui consiste à cultiver les identités pour mieux les défendre. Si « haine de soi » il y a, elle consiste dans ce reniement qui va conduire le Président – et nous avec lui – dans l’impasse identitaire. Il a épousé l’idéologie néo-féministe qui incite à guerre des sexes, et s’emploie à promouvoir le multiculturalisme (on voit par exemple régulièrement des élus de LaREM faire l’apologie du voile islamique), la discrimination positive et le politiquement correct qui ont attisé les tensions identitaires aux Etats-Unis, conduisant à l’élection du « suprémaciste » Donald Trump. 
J’ai une grande estime pour la personne d’Emmanuel Macron. Il possède de multiples talents et une intelligence hors norme qui font de lui un chef d’Etat remarquable. Mais son intelligence est purement pragmatique : c’est un habile stratège politique ; il maîtrise l’analyse économique et a rapidement assimilé la rationalité géopolitique. Son tropisme anglo-saxon est à mes yeux une bonne chose sur le plan économique, dans la mesure où notre pays a besoin de réformes libérales. Il commet en revanche une erreur et une faute en prenant comme modèle la société américaine, laquelle est plus sexiste et plus raciste que la nôtre. Il n’y a rien à gagner à s’inspirer des démocrates américains, à négliger les clivages sociaux pour exacerber le communautarisme religieux ou privilégier les catégories de la race et du sexe, ce qui ne peut avoir pour effet que d’attiser les conflits identitaires les plus stupides.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 07/06/2018 - 13:42
Quel sourire de bécasse, cette Francoise Nyssen!
Et elle affiche toujours le même sourire de co...ne satisfaite d’elle-même?...ça doit être insupportable pour son entourage...
assougoudrel
- 07/06/2018 - 10:50
Il y a beaucoup de
"suce-bouleries" dans cet article, à part cette "petite" erreur de Macron. En-dehors de ça, il est super comme président.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 07/06/2018 - 10:36
Pas con....MACRON !
Macron joue sur du velours, comme De gaulle utilisant le PC, comme Miterrand inventant Le Pen, il a à sa disposition deux marionnettes extrémistes là ou ses prédécesseurs n'en avaient qu'une. Il peut donc jouer alternativement ou en même temps de l'une et de l'autre. Quand il parle de mâles blancs,...c'est tout bénéf.... les électeurs de la Marine prennent ça comme une insulte et se radicalisent un peu plus, et les électeurs de Mélanchouille se sentent racisés et se radicalisent aussi .