En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 14 heures 12 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 56 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 24 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 18 heures 8 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 19 heures 35 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 20 heures 15 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 38 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 50 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 21 heures 13 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 31 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 37 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 16 heures 6 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 39 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 36 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 34 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 44 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 21 heures 5 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 23 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 35 min
© BARRY CRONIN / AFP
© BARRY CRONIN / AFP
Catholicisme

Référendum sur l’avortement : pourquoi l’Irlande jouait beaucoup plus qu’une question de religion ou de société

Publié le 27 mai 2018
En votant massivement pour l'abrogation de l'interdiction de l'avortement, les Irlandais ont coupé le cordon avec un catholicisme très présent dans leur identité.
Alexandra Slaby
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandra Slaby est Maître de Conférences en anglais à l’Université de Caen. Sa recherche est en études irlandaises et en histoire des idées culturelles. En 2010, elle a publié un ouvrage issu de sa thèse et qui est une mise à jour jusqu'en 2009 de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En votant massivement pour l'abrogation de l'interdiction de l'avortement, les Irlandais ont coupé le cordon avec un catholicisme très présent dans leur identité.

Atlantico : Les irlandais se sont exprimés sur la question qui leur était posé sur l'abrogation du 8e amendement qui interdisait de légiférer sur l'avortement. 68% se sont prononcé en faveur et 32% contre dans un pays où le catholicisme "traditionnel" est encore très ancré dans les mœurs. Est-ce là la manifestation que l'Église n'est plus l'autorité morale qu'elle représentait dans le pays auparavant ?

Alexandra Slaby : Il y a un rapport particulier des Irlandais au Vatican, pour des raisons qui remontent aux origines du nationalisme irlandais du début du 19e siècle. Les nationalistes ont essayé de détruire cette réunification et le gouvernement britannique a fait appel au Vatican pour être une force de pacification en Irlande.  Il y a eu vis-à-vis du Vatican une méfiance, une distance qui s'est instaurée. Pour preuve au début de l'indépendance en 1922, les nationalistes irlandais n'ont pas voulu de nonce apostolique. Ils ne voulaient pas que Rome mette le nez dans les affaires des Irlandais. C'est donc une certaine tradition irlandaise d'avoir une pratique de la religion catholique "à la carte". Cette tendance latente pendant tout le 20esiècle a été amplifiée avec la série des rapports sur les abus dans les institutions religieuses en 2009 (jusqu'en 2014).

Cela a été le "coup de grâce" pour l'obéissance à l'institution et cela explique qu'il y a 78% de la population qui se définit comme catholique et 46 ou 48% qui sont pratiquants. Néanmoins, ils disent qu'ils peuvent être catholiques tout en prenant des distances vis-à-vis de l'institution. De son côté l'Église va condamner l'acte (en l'occurrence l'avortement) mais pas les personnes car la miséricorde s'applique.

Le résultat de ce scrutin est donc l'évolution logique de cette tradition et de cette histoire et juste avant ce référendum, on peut citer la campagne pour la légalisation du mariage homosexuel en 2015. A l'époque, elle avait essayé de faire valoir l'enseignement sur la famille et n'avait pas réussit à fournir un discours audible, attirant et positif. Depuis elle est restée silencieuse et a par exemple été absente de la campagne sur le référendum.

2/ Le résultat peut-il se résumer simplement à une question de religion n'est-ce pas là aussi une conséquence politique qui était prévisible avec le renouvèlement politique de ces dernières années ?

 Absolument, tout cela était en germe depuis plusieurs années maintenant. Les élections législatives de 2016 se sont terminées par une absence de majorité et la nécessité pour le Fine Gael de constituer un gouvernement de coalition avec des indépendants. Ces indépendants ont monnayé leur soutien par des exigences comme mettre sur la table des négociations l'abrogation du 8e amendement. C'était donc prévisible et ce projet était également porté par l'actuel Premier ministre Léo Varadkar qui a un profil nouveau dans la classe politique irlandaise (homosexuel, a un père indien…) et portait toutes les réformes "éthiques" que souhaitait la population. Sa présence a été un accélérateur de ces évolutions.

Dans le détail du scrutin, on remarque que le vote de la jeunesse en faveur de l'abrogation a été largement supérieur au résultat final (87 % des 18-24 ans et 83 % des 25-34 ans souhaitaient cette réforme). Cela veut dire que cette jeunesse est complètement mondialisée, "protestantisée" (chez les protestants ces questions sont laissées au libre choix des individus) … Cette génération est celle qui, avec la crise en 2008 a massivement émigré et qui est revenue avec le début d'une nouvelle "prospérité" et qui a une vision de la vie et de la morale qui est complètement différente par rapport à leurs ainés (60% des plus de 65 ans ont voté non au référendum).

3/ Quel pourra être la réaction des conservateurs ? À quoi s'attendre pour la suite

C'est très difficile à dire. Il n'y a pas vraiment de conservateurs au sens où on l'entend en France. Même chez les partis qui étaient officiellement anti-avortement il y a un rajeunissement de la classe politique et des militants et cela a des incidences. D'autant plus qu'il faut remettre cela dans le contexte irlandais d'un système de santé qui est très déficient. Les jeunes ont vu à l'étranger qu'il y avait de meilleure prise en charge et veulent changer les choses.

Pour moi ces évolutions sont inexorables. Elles sont liées au fait que la société est beaucoup moins homogène qu'avant et que tous les changements sont extrêmement rapides. Les évolutions que nous avons connu en France en 40 ans, eux, ils les vivent en 10.

Maintenant gardons en tête que les débats ne sont pas clos. Ils vont essayer d'arriver à un texte de loi avant l'été pour cadrer la pratique de l'avortement. Il faut voir maintenant dans quelle mesure les négociations vont se faire

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires