En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam

02.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

03.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

04.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature

07.

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

05.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 6 heures 10 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 7 heures 42 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 9 heures 16 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 11 heures 48 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 14 heures 59 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 15 heures 43 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 18 heures 13 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 19 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 19 heures 59 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 7 heures 1 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 8 heures 20 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 10 heures 34 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 12 heures 23 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 20 heures 13 min
Atlanti-Culture

Le coup de cœur de la semaine - "Le Maître et Marguerite" : Ça fait du bien, du grand théâtre !

Publié le 20 mai 2018
Une grande pièce interprétée avec autant de respect et de talent que de créativité, ça devient une denrée rare. Raison de plus pour apprécier la version théâtrale du chef d'oeuvre de Boulgakov présentée à la Cartoucherie de Vincennes.
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une grande pièce interprétée avec autant de respect et de talent que de créativité, ça devient une denrée rare. Raison de plus pour apprécier la version théâtrale du chef d'oeuvre de Boulgakov présentée à la Cartoucherie de Vincennes.

THEATRE

 

LE MAITRE ET MARGUERITE 

de Mikhaïl Boulgakov

Adaptation et Mise en scène : Igor Mendjisky

Avec : Marc Arnaud ou Adrien Melin, Romain Cottard, Pierre Hiessler, Igor Mendjisky

Pauline Murris, Alexandre Soulié, Esther Van den Driessche ou Marion Desjardin, Yuriy Zavalnyouk

 

INFORMATIONS

 

Théâtre de la Tempête

La Cartoucherie

route du champs de Manoeuvre 75012 Paris

Jusqu'au 10 juin 

Salle Serreau

du mardi au samedi à 20 h,  dimanche à 16 h

Durée 1 h 50

Réservations : 01 48 08 39 74/www.epeedebois.com

 

RECOMMANDATION : EN PRIORITE

          

THEME 

 

Entre le prologue et l’épilogue, trente tableaux vont se dérouler dans la chambre d’Ivan, qui n’est autre que l’auteur lui-même, interné pour folie.  Ce lieu devient un théâtre hanté par de mystérieux personnages. Trois histoires s’entremêlent sur un fond de réflexion sur le Bien et le Mal. Le Diable lui-même, en magicien séduisant et humoristique dans le Moscou des années 30; puis le Maître, auteur humilié et désespéré; et sa rencontre avec Marguerite. 

Le temps et l’espace se bousculent puisque le sujet du livre du Maître est Ponce-Pilate à Jérusalem en l’an 33, qui ne peut se remettre de sa rencontre avec Jésus.

 

POINTS FORTS

 

1 – J’ai aimé l’adaptation forte et fluide qui permet de suivre facilement les trois histoires et surtout le questionnement permanent sur le Bien et le Mal. Ivan, capable de percevoir des choses que la réalité soviétique et bureaucratique n’admet pas, passe pour fou; et pourtant…                             

 

2 –L’idée de faire dialoguer Ponce Pilate et le Christ en Grec ancien - traduit je vous rassure - est particulièrement judicieuse; elle apporte une dimension poétique et musicale avec un fond coloré qui évoque la Judée.

 

3 – La prise de pouvoir du Diable sur Moscou avec une sorte d’humour dévastateur, au sens propre comme au sens figuré, est jubilatoire. Sous les traits de Woland (Romain Cottard, excellent), il fait des tours de magie noire, accompagné par une étrange clique, dont un chat qui chante et danse. Il est résolument charmeur et sympathique envers ceux qu’il entraîne invariablement vers la mort.

 

4 – J’ai aimé le caractère dépouillé de la mise en scène qui traite l’œuvre comme une pièce de Shakespeare, la rendant abordable dans ses multiples symboles que chacun peut apprécier selon  sa propre perception. Il y a une sorte de grâce sur ce spectacle.

 

5 – Belle équipe d’acteurs. Je salue particulièrement Igor Mendjinsky qui apporte une fraîcheur au rôle d’Ivan qui est l’auteur lui-même, Marc Arnaud dans le rôle du Maître; et enfin, comment ne pas être touché  par Esther Van Den Driessche, émouvante et sensible, qui, par amour, pactisera avec le Diable ?

 

POINTS FAIBLES

 

Je n’en ai pas noté.

 

EN DEUX MOTS

 

L’œuvre de Boulgakov est magnifique, foisonnante, dense et complexe, riche de symboles puisant aux diverses traditions, sorte de « Faust » en Union soviétique. Le jeune talentueux et prometteur Igor Mendjisky, également metteur en scène, en a fait une adaptation claire, moderne et inspirée. Il embarque le spectateur pour un voyage quasi initiatique qui nous aide à comprendre que le Bien n’est pas toujours bien et que le Mal n’est peut-être pas si mal. Une soirée dont on se souvient longtemps.

 

UN EXTRAIT 

 

« Woland : Mais pourquoi Marguerite vous appelle-t-elle « Maître » ?

Le Maître : C’est une faiblesse bien pardonnable. Elle a une trop haute  opinion du roman que j’ai écrit.

Woland : Un roman sur quoi ?

Le Maître : Un roman sur Ponce Pilate…

Woland : A notre époque ? C’est ahurissant ! Et vous n’avez pas pu trouver un autre sujet ? Faîtes voir ça !

Le Maître : C’est impossible. Je l’ai déchiré et brûlé.

Woland : Cela ne se peut pas : les manuscrits ne se déchirent pas et ne se brûlent pas. »

                   

L’AUTEUR 

 

Mikhaïl Boulgakov, (1891- 1940) fut médecin avant de devenir écrivain. Il se consacre dès 1920 au journalisme et à la littérature. Toute sa vie il sera confronté à la censure soviétique. Il écrit pour le théâtre et l'opéra, mais il est surtout connu pour des œuvres de fiction: « La Garde blanche » (1925) et « Le Roman de monsieur de Molière » (1933), achevé en 1933. Ses publications en Russie seront toutes « expurgées ». 

Son chef d’œuvre est sans conteste « Le Maître et Marguerite », roman plusieurs fois réécrit et retravaillé entre 1928 et 1940, publié en URSS dans son intégralité en 1973.

Il se considérait comme un « émigrant intérieur ».

 
 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires