En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 3 heures 12 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 5 heures 43 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 7 heures 45 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 10 heures 8 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 10 heures 16 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 3 heures 39 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 7 heures 30 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 9 heures 5 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 9 heures 25 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 9 heures 36 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 9 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 10 heures 10 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 10 heures 12 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 10 heures 16 min
Atlanti-culture

"La Guerre de Troie (en moins de deux !)" : enfin une guerre dont on aimerait qu'elle dure plus longtemps!

Publié le 14 mai 2018
Ce pourrait être "La guerre de Troie pour les Nuls", mais avec ce double avantage, de ne pas se prendre du tout au sérieux et d'être très, très drôle.
Serge Bressan pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce pourrait être "La guerre de Troie pour les Nuls", mais avec ce double avantage, de ne pas se prendre du tout au sérieux et d'être très, très drôle.

THEATRE

« La Guerre de Troie (en moins de deux !) »

de Jérôme Imard et Eudes Labrusse.
Mise en scène : Jérôme Imard et Eudes Labrusse.
Musique : Christian Roux.
Avec Catherine Bayle, Audrey Le Bihan, Hoa-Lan Scremin, Laurent Joly, Nicolas Postillon, Loïc Puichevrier, Philippe Weissert.

INFORMATIONS

Théâtre 13 / Jardin
103A Boulevard Auguste Blanqui
75 013 Paris
Réservations: 01 45 88 62 22
                       www.theatre13.com
Jusqu’au 10 juin

Du mardi au samedi, 20h. Dimanche, 16h. Relâche le lundi.

 

>RECOMMANDATION

EXCELLENT

 >THEME

Sur la scène, une très belle table rectangulaire aux pieds métalliques et sept chaises noires en bois. Dans un coin, un piano. Il n’en faut pas plus pour une invitation au voyage. Inspiré par Homère, Sophocle, Euripide, Hésiode ou encore Virgile, on file en Grèce antique. Tout est en place pour « La Guerre de Troie (en moins de deux !) ». 

Et ça déménage : en effet, en vingt-quatre tableaux et un épilogue (la même construction dramaturgique que chez Homère et les vingt-quatre chants de « L’Iliade »), on va donc tout savoir sur cette guerre. Les sept comédiens et le pianiste (tous de noir vêtus, sandalettes spartiates au pied) racontent tout : de la naissance divine d’Hélène (qui sera « la plus belle femme du monde » mais qui apparaît durant tout le spectacle sous la seule forme d’une poupée Barbie ! ) au dénouement d’une guerre implacable, en passant par la colère et la mort d’Achille blessé au talon par une flèche empoisonnée, la jalousie des déesses face à la Pomme d’or, le sacrifice d’Iphigénie, la transformation de Zeus en cygne blanc, la folie du valeureux Ajax, le destin de Philoctète, les combines de Palamède pour piéger Ulysse et ses innombrables ruses dont son légendaire cheval de Troie… On a droit aussi à une ribambelle de dieux et demi-dieux, certains coquinant avec des humains.

L’un des auteurs- metteurs en scène, Eudes Labrusse, précise que « le projet s’attache à retracer la « miniature » d’une immense fresque mythologique, tout en tâchant d’en traduire le souffle d’épopée. La mise en scène est ancrée dans ce jeu de confrontation entre le petit et le grand… » 

 >POINTS FORTS

-Un texte intelligent, mêlant allégrement histoire, pédagogie et humour.
-La belle cohésion de la troupe des sept comédiennes et comédiens. Chacun(e) jongle avec plusieurs personnages et tous jouent la même partition ; à aucun moment, l’un(e) ou l’autre ne cherche à se mettre en avant, au dessus de ses compagnons de jeu.
-Une mise en scène efficace, sans fioritures, qui raconte sérieusement la mythologie sans jamais se prendre au sérieux, appuyée par une musique variée, interprétée en direct par le pianiste Christian Roux qui rappelle que « la Grèce antique ne connaissait que le mode monophonique ».
-Les quatre chansons qui, placées avec à-propos, emmènent cette « Guerre de Troie (en moins de deux !) » vers la comédie musicale de bonne tenue.

 
>POINTS FAIBLES

Un regret: que cette « Guerre de Troie », version Imard et Labrusse, ne dure qu’environ une heure et vingt minutes… C’est bien la seule fois qu’on aimerait qu’une guerre dure plus longtemps !

 >EN DEUX MOTS

Du théâtre mythologique et forain, nous promettent les auteurs- metteurs en scène… Promesse tenue mais mieux encore, on a là un moment follement joyeux, délicieusement enjoué, choral à souhait et émouvant. 

Un spectacle où l’Histoire est nourrie par les histoires. Donc, pour les adultes mais aussi pour les enfants, même s’ils ont moins de 9 ans. Et pour tous ceux qui souhaitent (re)découvrir leurs classiques !

LES AUTEURS

- Un temps, Jérôme Imard a enseigné la philosophie comme chargé de cours à l’université Paris XIII- Villetaneuse. A partir de 1995, il se consacre entièrement au théâtre comme metteur en scène et comédien. Il travaille avec un égal bonheur les répertoires classique et contemporain, passant aisément de « Cyrano de Bergerac » à Jean-Luc Lagarce et Slawomir Mrozek.
- Né en 1963, Eudes Labrusse est dramaturge et metteur en scène. Depuis 2001, il dirige le Théâtre du Mantois, dans les Yvelines. Il a écrit de nombreuses pièces, parmi lesquelles « Monsieur et Monsieur » (2001), « Le Voyage du soldat David Sorgues » (2002), « Le Collier de perles du Gouverneur Li-Qing » (2003), « Nalia, la nuit » (2005) et « Le Rêve d'Alvaro » (2007).

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires