En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 2 heures 25 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 3 heures 16 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 4 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 6 heures 33 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 8 heures 43 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 9 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 9 heures 55 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 10 heures 28 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 11 heures 10 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 2 heures 51 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 6 heures 19 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 8 heures 17 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 8 heures 54 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 9 heures 51 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 11 heures 21 min
Atlanti-culture

"Artistes et Robots" : les prémisses du transhuman-art ?

Publié le 10 mai 2018
Arthur Caumes pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arthur Caumes est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

EXPOSITION

Artistes et Robots

INFORMATIONS

RMN - GRAND PALAIS

3 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris

Jusqu'au 9 juillet

Réservations :  information.gngp@rmngp.fr

RECOMMANDATION 

EN PRIORITE

THEME 

L’exposition explore les possibilités offertes aux artistes par les nouvelles technologies depuis la fin des années 1960. La présentation d’icônes reconnues comme Nam Jun Paik n’est que le point de départ d’une réflexion sur les possibilités offertes par la vidéo, les algorithmes, les capteurs de mouvement ou encore les images génératives pour trouver de nouveaux chemins créatifs dans des genres canoniques comme le portrait ou le paysage.

La ligne directrice de l’exposition est de montrer comment l’usage des nouvelles technologies redessine les limites de la création.

POINTS FORTS 

 -Le spectateur n’est pas seulement confronté à des œuvres qu’il peut admirer avec distance mais est pris dans une expérience sensorielle qui le fait parfois devenir le co-auteur de l’œuvre, en participant à sa création. L’installation de Raquel Kogan, au début de l’exposition, prend son sens en fonction du nombre de spectateurs qui s’y trouvent. Le nombre de personnes présentes influe sur la structure de l’espace. Il s’agit, derrière cela, d’inciter le public à réfléchir sur son propre regard et sur ses propres gestes face à une œuvre. 

L’art vidéo n’est pas le seul concerné et lors de la montée du grand escalier, le spectateur se trouve nez à nez avec une installation musicale dont la configuration change en fonction du souffle du visiteur, Jacopo Schilingi nous invitant, entre autres, à nous demander si une œuvre est finie ou non. 

-L’exposition montre bien comment, au service des artistes, les nouvelles technologies permettent de décupler l’inventivité. En architecture, l’installation de colonnes en papier découpé à l’aide d’un algorithme – présentée dans une salle éclairée en clair-obscur donnant l’illusion d’entrer dans une caverne de stalagmites merveilleuse -  montre combien la technique a permis de repousser les limites de l’art de bâtir. L’auteur de ces Astana Column, Michael Hansmeyer, révèle la poésie que comporte 20 000 feuilles en papier carbone découpées au laser. 

Derrière cela, on se demande s’il y a encore des limites pour la création humaine grâce à ces outils qui permettent de décupler les gestes graphiques ou techniques ; comme ces bras robots qui ont permis à Tresset de reprendre le goût de dessiner.

-Derrière les possibilités offertes à la vidéo, à l’architecture ou aux représentations personnelles d’un homme ou d’une femme, ce sont des questions d’histoire de l’art cruciales qui sont posées. La figuration en peinture a été un canon pictural pendant longtemps quoique les peintres qui réalisaient paysages et portraits soient bien conscients de son caractère illusoire, devant l’infini des expressions que pouvait comporter un visage ou une feuille. 

POINTS FAIBLES

-Plus qu’un point faible, on fera une remarque sur la muséographie de l’exposition. Visiteur pressé : prenez le temps ! L’exposition est foisonnante et les questions qu’elle explore, cruciales: iintelligence artificielle, rapport entre l’homme et les machines, scientisme, sciences comme facteur d’émancipation politique. Le parcours proposé par les commissaires touche à un moment où un autre ces questions. Une visite rapide ne permettrait peut-être pas d’en comprendre tout l’intérêt. Prenez une bonne heure et demie pour en profiter.

-Cela ne tient pas à l’exposition, mais à la structure du Grand Palais lui-même. Essayez d’aller à l’exposition en début d’après-midi pour ne pas être pris dans une affluence qui risquerait de vous faire passer à côté de certaines œuvres.

-Le titre de l'expo restreint le foisonnement créatif et historique proposé, concernant en fait toutes les possibilités offertes par les nouvelles technologies, et dont savent déjà se saisir les artistes.

EN DEUX MOTS 

Ce ne sont pas les artistes qui deviennent les sujets des robots. Non, ce que met remarquablement en valeur cette exposition ce sont les moyens que les technologies nouvelles – bras robots et autres – leur offrent  pour explorer de nouveaux champs à développer.

LES AUTEURS

 Les deux commissaires de cette exposition:

            - Laurence Bertrand Dorléac est historienne de l’art, professeur à Sciences Po Paris. Elle est spécialiste, notamment, de l’histoire des arts à Paris pendant la seconde guerre mondiale.

            - Jérôme Neutres, est directeur de la stratégie de la RMN-Grand Palais. Il a notamment été commissaire des rétrospectives consacrées à Bill Viola et Irving Penn. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires