En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Atlanti-culture
"Itinéraire d'un insoumis" - Le "phénomène Zemmour" : une très intéressante mise en perspective
Publié le 23 avril 2018
L'essai de Danièle Masson l'atteste: Eric Zemmour est beaucoup plus complexe que certains voudraient le faire croire. Une découverte passionnante, quelles que soient vos opinions politiques.
Isabelle De Laroque Latour est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle De Larocque Latour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle De Laroque Latour est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'essai de Danièle Masson l'atteste: Eric Zemmour est beaucoup plus complexe que certains voudraient le faire croire. Une découverte passionnante, quelles que soient vos opinions politiques.
LIVRE
 
ITINERAIRE D’UN INSOUMIS
 
de Danièle Masson
 
 260 pages
 
Ed. Pierre Guillaume de Roux
 
23 €
 
 
 
 
RECOMMANDATION : EXCELLENT
 
 
           
THÈME
 
L’œuvre exhaustive de Zemmour, romancier, essayiste, historien,  journaliste de la presse écrite et audiovisuelle  et le fil rouge d’une pensée sujette à d’innombrables controverses et qui peut se résumer à ce constat sur la société actuelle :
 
Les trois D,  Dérision, Déconstruction, Destruction,  préparent l’avènement des trois C, Colonisation, Conflagration, Conquête.
 
 
 
 
POINTS FORTS
 
Un panorama complet des activités de Zemmour, ses romans (le dandy rouge, l’Autre, Petit frère), ses portraits de Balladur et de Chirac (L’homme qui ne s’aimait pas) ses essais critiques (le premier sexe) et politiques (dont le très célèbre « suicide français » qui assura sa notoriété) ses chroniques (le bûcher des vaniteux)  et ses émissions (celles qu’il conserve et celles dont il fut viré pour incompatibilité avec la doxa médiatique) 
 
 
 
Danièle Masson présente à son lecteur  un homme d’une sincérité agressive, accusé de tous les maux, gaulliste, jacobin,  bonapartiste, misogyne et, bien entendu, réactionnaire, qui manie les formules percutantes avec une allégresse de plume inégalée lorsqu’il constate, par exemple,  que « les femmes sont arrivées en politique lorsque les politiques n’ont plus exercé le pouvoir » ou que « le pape François est un  post-identitaire qui abandonne l’Europe à son destin islamique » .
 
 
Sans être systématiquement d’accord avec Zemmour, en particulier sur l’attitude de De Gaulle au moment de l’Algérie, Danièle Masson  lui reconnaît une force de pensée peu commune, servie par un art jouissif de la  phrase assassine, et cette faculté rare de s’en tenir à l’essentialisme face à l’existentialisme et au déconstructivisme ambiants.
 
 
Elle précise en outre que Zemmour, issu de la communauté séfarade,  « n’est pas un juif honteux mais un juif discret », fruit d’une assimilation réussie, qui défend SA France,  non en idéologue mais  en historien qui «  refuse de voir les faits d’hier avec les yeux d’aujourd’hui ».
 
 
POINTS FAIBLES
 
L’exhaustivité  visée comporte les défauts de ses qualités : la multiplicité des interventions de Zemmour et les innombrables références à divers auteurs, proches ou adversaires de ses positions, entraîne  parfois  Danièle Masson à quelques  redites, voire des doublons de citations.
 
 
EN DEUX MOTS
 
Zemmour, un insoumis ? On le savait déjà…. Dans cet essai, le mot important est  « itinéraire »,  qui permet de pointer tour à tour ses constats pessimistes et sa soif d’espérance, parfois teintée de naïveté.
 
 
UN EXTRAIT
 
Ou plutôt quelques phrases qui expliquent (p. 137) la carrure singulière de Zemmour :
 
 
« Lorsqu’Éric Zemmour écrivait dans « le Quotidien de Paris » Philippe Tesson le laissait libre d’écrire longuement, de porter sur l’actualité un regard d’historien qui lui donnait son épaisseur et son sens » (…)
 
Après qu’il eut été invité en 2006 par Thierry Ardisson pour défendre « le premier sexe », Laurent Ruquier le demanda pour son émission « On n’est pas couché ». Zemmour comprit, en les pratiquant, que ces émissions de divertissement étaient de formidables machines de propagande politique « les chanteurs, ce sont les curés du pauvre ; Quand je comprends cela, j’en fais mon arme à moi. Ruquier a mis dix ans à le comprendre » (…)
 
« Je suis tombé, dit-il, dans le cœur du réacteur et je l’ai utilisé à contre-emploi ». Cette étonnante performance, utiliser les médias dédiés au formatage des esprits pour les retourner contre eux-mêmes et libérer la parole populaire en se faisant la voix des sans-voix, explique son succès et les nombreux procès qui lui furent intentés par le biais d’associations et d’élites auto-proclamées conscientes de ne plus tenir en main le peuple français .»
 
 
L’AUTEUR
 
Née en 1944,  Danièle Masson est agrégée de lettres classiques. Elève de Jacqueline de Romilly, elle s’est intéressée aux thèses d’Emile Poulat, sociologue des religions, aux mémoires de Gustave Thibon et à l’œuvre de Maurice Clavel. Elle a publié en 1998 un recueil de dialogues avec divers penseurs, chrétiens ou athées,  intitulé « Dieu est-il mort en Occident ? »
 
 
Pour acheter ce livre, cliquez sur l'image ci-dessous :
 

 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Eric Zemmour, livre, critique
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
04.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
05.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
06.
« L'homme-arbre » demande à être amputé
07.
Sarkozy : le retour sans retour mais en revenant quand même un peu ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Nominations européennes: le jeu dangereux d’Emmanuel Macron face à l’Allemagne
06.
Indignez-vous… en permanence ! Stéphane Hessel et Twitter ont-il étranglé la démocratie ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
aristide41
- 24/04/2018 - 07:47
Bon sujet
J'ai beaucoup de plaisir à l'écouter ne serait ce qu'à cause de sa culture. J'apprécie le diagnostic qu'il fait de notre époque, je le trouve assez juste, malheureusement. Quant à son livre le "premier sexe", je dois dire qu'en tant que femme...je suis encore d'accord avec lui.
Deudeuche
- 23/04/2018 - 22:18
Enfin un sujet non parisien mais
Français !