En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

07.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 38 min 10 sec
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 1 heure 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 3 heures 41 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 4 heures 2 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 4 heures 47 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 5 heures 51 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 6 heures 45 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 1 heure 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 2 heures 3 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 3 heures 1 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 3 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 4 heures 17 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 4 heures 41 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 5 heures 16 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 5 heures 38 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 6 heures 21 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 7 heures 3 min
© Bennett Raglin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Bennett Raglin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
En force

Finis les steaks et autre fromages vegan : mais comment en sommes-nous arrivés là de toute façon ?

Publié le 22 avril 2018
Ces dernières années, le véganisme n'a cessé de gagner du terrain chez les individus mais aussi dans les rayons.
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ces dernières années, le véganisme n'a cessé de gagner du terrain chez les individus mais aussi dans les rayons.

Atlantico : Le véganisme a indéniablement gagné du terrain chez les individus. Comment expliquez-vous cet engouement ? Est-ce une tendance de fond ou un effet de mode selon vous ?

Catherine Grangeard : On le constate effectivement, par exemple lors de repas où l’on retrouve des convives se convertissant les uns après les autres, etoù la conversation sur le sujet occupe une bonne partie des échanges.

Est-ce une nouvelle croyance ? Ses bases sont multiples. D'abord, la santé. Les informations sur les effets cancérigènes des viandes rouges sont des arguments qui reviennent sans cesse. Les végans sont aussi des personnes prenant plus soin de leur santé que d'autres : elles sont donc très alarmées sur les méfaits de l’alimentation ultra-transformée, sur les ravages des perturbateurs endocriniens, etc.

D’autres bases du mouvement véganisme reposent sur le respect des animaux. Les êtres humains ont-ils le droit, pour se nourrir, de les massacrer ? L’élevage industriel est particulièrement atroce, l’abattage aussi. Nous sommes loin de la chasse et la cueillette !

Enfin, un troisième volet est écologique. Pour produire une vache, la mobilisation de ressources est immense par rapport aux champs qui pourraient nourrir beaucoup plus de personnes. Nous mangeons trop et le gâchis alimentaire en occident est problématique. Pour une même qualité d’apports nutritionnels, nous le savons maintenant, on peut se nourrir autrement, et mieux.

Donc, non, cela ne semble pas une mode. Cela me semble aller dans le sens de l’Histoire, au contraire.

Cet engouement gagne également du terrain dans nos supermarchés. Les produits végan enregistrent une croissance de 80% par an. Comment expliquer une telle progression commerciale ?

Je ne vais pas reprendre et développer les éléments avancés à la question précédente. Les commerçants surfent toujours sur les tendances de leur clientèle et c’est absolument logique ! Comme on part de pas grand-chose, la progression est donc impressionnante.

Tous les scandales alimentaires sont des « pousse à la conversion » des consommateurs. Comme les scandales se multiplient, le reste suit ! La meilleure publicité, c’est la défaillance des autres produits.

Ensuite, une partie de la population aime la nouveauté, a une affection pour le changement. Il n’est pas certain qu’elle restera vegan. Cela peut être un passage correspondant à une étape de vie. C’est assez vrai pour les jeunes adultes, qui contestent ainsi un modèle familial d’alimentation en prenant leur indépendance et pour les adultes n’ayant plus d’enfants à la maison, vieillissant, se préoccupant davantage de leur santé et ayant le temps et les moyens économiques.

Cela correspond aussi à un questionnement plus large sur la vie. C’est pour cela que l’on emploie souvent le terme « mouvement » végan. Les mots ont leur importance !

Un élu LREM souhaite interdire aux fabricants de produits végétaux le droit d'utiliser les mots "steak" et autres "filet" pour les qualifier. Que pensez-vous de cette idée ? Cela pourrait-il avoir un impact néfaste sur le commerce ?

Ce qui m’a toujours interpellée, c’est cette utilisation des « mots de l’autre ». Ce qui me semble une erreur, voire un non-sens. Si on déteste la viande, pourquoi en utiliser les « mots » ?

Le steak de soja. Pourquoi ? Ceux qui aiment la viande continueront à préférer l’original à la copie et donc à en consommer. Les autres, quittant la viande, qu'ils n’aiment pas du tout, systématiquement ou de temps en temps, ceux-là ne vont pas avoir des étincelles dans les yeux en entendant ce terme. Au contraire, certains disent « la viande ? ça me donne maintenant envie de vomir ! »

Les gens seraient habitués à constituer les repas autour d’un plat de viande. Est-ce une raison pour les industriels végan ? Mais alors, quand on veut changer les modes de consommation, rappeler sans cesse ce qui se passait avant la "Révolution", est-ce bien malin ? Au contraire, pour se déshabituer de cette nourriture, il vaudrait mieux aller jusqu’à en remplacer les termes par quelque chose d’appétissant, de vendeur !

La clarté du message me parait inciter celles et ceux qui souhaitent modifier leur alimentation à le faire. Si on garde les « mots de l’autre », si on n’a pas trouvé mieux pour qualifier cette nourriture, si saine, si respectueuse, ne serait- ce justement parce que le « must » reste la viande ?

Les réticences sont un contre-sens à la valeur du credo.

Les marchands de viandes peuvent revendiquer la primauté de leurs produits par ce fait même et taxer de mode les « steaks de soja », pour reprendre l’exemple. Inventer un synonyme ne doit pas être bien compliqué pour le marketing pour s‘imposer clairement chez les consommateurs. Non, je ne crois pas du tout que ces produits aient besoin de ce vocabulaire beaucoup trop connoté et finalement dévalorisant pour des produits dont l’ADN est de les contester comme nécessaires et nutritionnellement intéressants.

Curieusement, si le projet a pour objectif de protéger la viande, paradoxalement ce serait un service rendu à ces produits qui critiquent la nourriture animale, et la disent pourrie !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 22/04/2018 - 16:54
le sens de l'Histoire ?
ouch....l'histoire a un sens?????A part celui des vainqueurs .... depuis le temps que les communistes invoquent le sens de l'histoire .... en vain
Par contre le résultat de la manipulation de masse là je serais d'accord...
Bref madame la psy fait exactement de la reconstruction raisonnée de ses préférences et choix intimes . ça vous étonne?
le véganisme est au de la du végétalisme il s'interdit l'utilisation de matières animales non seulement pour se nourrir mais aussi pour se vêtir ,ou pour toute autre utilisation quotidienne... c'est le point ultime du sectarisme écolo .ça ne veut pas dire que tout ceux qui mangent vegan vont aller jusqu' au bout des convictions dures de cette idéologie qui nie le caractère fondamental de l'espèce humaine qui est OMNIVORE ,mais ça montre le résultat d un bourrage quotidien des masses