En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 13 heures 1 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 14 heures 9 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 15 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 17 heures 43 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 18 heures 40 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 20 heures 2 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 4 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 jour 4 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 jour 5 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 13 heures 30 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 14 heures 39 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 16 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 17 heures 49 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 19 heures 25 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 4 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 jour 5 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 jour 6 min
© Bennett Raglin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Bennett Raglin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
En force

Finis les steaks et autre fromages vegan : mais comment en sommes-nous arrivés là de toute façon ?

Publié le 22 avril 2018
Ces dernières années, le véganisme n'a cessé de gagner du terrain chez les individus mais aussi dans les rayons.
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ces dernières années, le véganisme n'a cessé de gagner du terrain chez les individus mais aussi dans les rayons.

Atlantico : Le véganisme a indéniablement gagné du terrain chez les individus. Comment expliquez-vous cet engouement ? Est-ce une tendance de fond ou un effet de mode selon vous ?

Catherine Grangeard : On le constate effectivement, par exemple lors de repas où l’on retrouve des convives se convertissant les uns après les autres, etoù la conversation sur le sujet occupe une bonne partie des échanges.

Est-ce une nouvelle croyance ? Ses bases sont multiples. D'abord, la santé. Les informations sur les effets cancérigènes des viandes rouges sont des arguments qui reviennent sans cesse. Les végans sont aussi des personnes prenant plus soin de leur santé que d'autres : elles sont donc très alarmées sur les méfaits de l’alimentation ultra-transformée, sur les ravages des perturbateurs endocriniens, etc.

D’autres bases du mouvement véganisme reposent sur le respect des animaux. Les êtres humains ont-ils le droit, pour se nourrir, de les massacrer ? L’élevage industriel est particulièrement atroce, l’abattage aussi. Nous sommes loin de la chasse et la cueillette !

Enfin, un troisième volet est écologique. Pour produire une vache, la mobilisation de ressources est immense par rapport aux champs qui pourraient nourrir beaucoup plus de personnes. Nous mangeons trop et le gâchis alimentaire en occident est problématique. Pour une même qualité d’apports nutritionnels, nous le savons maintenant, on peut se nourrir autrement, et mieux.

Donc, non, cela ne semble pas une mode. Cela me semble aller dans le sens de l’Histoire, au contraire.

Cet engouement gagne également du terrain dans nos supermarchés. Les produits végan enregistrent une croissance de 80% par an. Comment expliquer une telle progression commerciale ?

Je ne vais pas reprendre et développer les éléments avancés à la question précédente. Les commerçants surfent toujours sur les tendances de leur clientèle et c’est absolument logique ! Comme on part de pas grand-chose, la progression est donc impressionnante.

Tous les scandales alimentaires sont des « pousse à la conversion » des consommateurs. Comme les scandales se multiplient, le reste suit ! La meilleure publicité, c’est la défaillance des autres produits.

Ensuite, une partie de la population aime la nouveauté, a une affection pour le changement. Il n’est pas certain qu’elle restera vegan. Cela peut être un passage correspondant à une étape de vie. C’est assez vrai pour les jeunes adultes, qui contestent ainsi un modèle familial d’alimentation en prenant leur indépendance et pour les adultes n’ayant plus d’enfants à la maison, vieillissant, se préoccupant davantage de leur santé et ayant le temps et les moyens économiques.

Cela correspond aussi à un questionnement plus large sur la vie. C’est pour cela que l’on emploie souvent le terme « mouvement » végan. Les mots ont leur importance !

Un élu LREM souhaite interdire aux fabricants de produits végétaux le droit d'utiliser les mots "steak" et autres "filet" pour les qualifier. Que pensez-vous de cette idée ? Cela pourrait-il avoir un impact néfaste sur le commerce ?

Ce qui m’a toujours interpellée, c’est cette utilisation des « mots de l’autre ». Ce qui me semble une erreur, voire un non-sens. Si on déteste la viande, pourquoi en utiliser les « mots » ?

Le steak de soja. Pourquoi ? Ceux qui aiment la viande continueront à préférer l’original à la copie et donc à en consommer. Les autres, quittant la viande, qu'ils n’aiment pas du tout, systématiquement ou de temps en temps, ceux-là ne vont pas avoir des étincelles dans les yeux en entendant ce terme. Au contraire, certains disent « la viande ? ça me donne maintenant envie de vomir ! »

Les gens seraient habitués à constituer les repas autour d’un plat de viande. Est-ce une raison pour les industriels végan ? Mais alors, quand on veut changer les modes de consommation, rappeler sans cesse ce qui se passait avant la "Révolution", est-ce bien malin ? Au contraire, pour se déshabituer de cette nourriture, il vaudrait mieux aller jusqu’à en remplacer les termes par quelque chose d’appétissant, de vendeur !

La clarté du message me parait inciter celles et ceux qui souhaitent modifier leur alimentation à le faire. Si on garde les « mots de l’autre », si on n’a pas trouvé mieux pour qualifier cette nourriture, si saine, si respectueuse, ne serait- ce justement parce que le « must » reste la viande ?

Les réticences sont un contre-sens à la valeur du credo.

Les marchands de viandes peuvent revendiquer la primauté de leurs produits par ce fait même et taxer de mode les « steaks de soja », pour reprendre l’exemple. Inventer un synonyme ne doit pas être bien compliqué pour le marketing pour s‘imposer clairement chez les consommateurs. Non, je ne crois pas du tout que ces produits aient besoin de ce vocabulaire beaucoup trop connoté et finalement dévalorisant pour des produits dont l’ADN est de les contester comme nécessaires et nutritionnellement intéressants.

Curieusement, si le projet a pour objectif de protéger la viande, paradoxalement ce serait un service rendu à ces produits qui critiquent la nourriture animale, et la disent pourrie !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

04.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

05.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 22/04/2018 - 16:54
le sens de l'Histoire ?
ouch....l'histoire a un sens?????A part celui des vainqueurs .... depuis le temps que les communistes invoquent le sens de l'histoire .... en vain
Par contre le résultat de la manipulation de masse là je serais d'accord...
Bref madame la psy fait exactement de la reconstruction raisonnée de ses préférences et choix intimes . ça vous étonne?
le véganisme est au de la du végétalisme il s'interdit l'utilisation de matières animales non seulement pour se nourrir mais aussi pour se vêtir ,ou pour toute autre utilisation quotidienne... c'est le point ultime du sectarisme écolo .ça ne veut pas dire que tout ceux qui mangent vegan vont aller jusqu' au bout des convictions dures de cette idéologie qui nie le caractère fondamental de l'espèce humaine qui est OMNIVORE ,mais ça montre le résultat d un bourrage quotidien des masses