En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© KARIM SAHIB / AFP
Il y a bien longtemps...
Ultra-terrestres : pourquoi l’hypothèse de civilisations humaines nous ayant précédés il y a des millions d’années en ne laissant aucune trace est moins impossible qu’il n’y parait
Publié le 18 avril 2018
Dans un récent article de The Atlantic vendredi 13 avril 2018, Gavin Schmidt, directeur de l'Institut Goddard pour les études spatiales de la NASA, évoque l'idée qu'il ait pu exister des civilisations technologiquement avancées antérieure à la nôtre.
Philippe Fabry est historien et tient le blog Historionomie, principalement dédié à l'étude des schémas historiques et leur emploi à des fins d'analyse géopolitique et de prospective. Il a publié Rome du libéralisme au socialisme, Leçon antique...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Fabry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Fabry est historien et tient le blog Historionomie, principalement dédié à l'étude des schémas historiques et leur emploi à des fins d'analyse géopolitique et de prospective. Il a publié Rome du libéralisme au socialisme, Leçon antique...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un récent article de The Atlantic vendredi 13 avril 2018, Gavin Schmidt, directeur de l'Institut Goddard pour les études spatiales de la NASA, évoque l'idée qu'il ait pu exister des civilisations technologiquement avancées antérieure à la nôtre.

Atlantico : Supposant donc que nous ne serions peut être pas la première civilisation industrielle sur notre propre planète. Quelle est la plus ancienne civilisation connue aujourd'hui et quelles sont les preuves qui nous restent ? 

Philippe Fabry : Rappelons tout d’abord que l’on parle de civilisation dès lors qu’on peut observer l’apparition de villes, nourries par la pratique de l’agriculture et développant une forme d’écriture, ce qui crée une société vraiment différente des chasseurs-cueilleurs primitifs.

On a longtemps pensé que la civilisation était apparue en Mésopotamie, à Sumer, il y a environ 5500 ans, suivie de près par l’Egypte. Puis on a découvert la civilisation harappéenne, dans la vallée de l’Indus, au Pakistan actuel, que l’on a d’abord cru légèrement postérieure à Sumer et l’Egypte, avant de découvrir tout récemment qu’elle pourrait remonter à 8000 ans, ce qui en ferait l’aînée de la civilisation humaine. Au-delà, nous ne disposons d’aucune preuve de l’existence d’une civilisation plus ancienne. Il existe beaucoup de théories ésotériques à ce sujet, mais rien de sérieux, hormis quelques cas étranges, comme la structure sous-marine de Yonaguni, au Japon, dont certains pensent, sans que cela soit (encore ?) prouvé, qu’il s’agirait d’une structure artificielle, faite de main d’homme.

 

Ce qu’il nous reste des cas avérés, Sumer, l’Egypte ou l’Indus, ce sont des ruines, et les vestiges archéologiques classiques ensevelis avec elles : tessons de poterie, tablettes d’argile, outils, statuettes, sceaux, ossements…

 

Quand il s'agit de retrouver des preuves directes d'une civilisation industrielle - des villes, des routes… -, nous pouvons remonter à quelques milliers d'années. Mais que faire lorsque l'on tente de remonter plusieurs millions d'années auparavant ? Toutes les preuves directes auraient disparu … Est-il possible selon vous qu'une ou plusieurs civilisations sophistiquées aient existé par le passé  sans que nous le sachions ? Comment le prouver ?

Dans la mesure où, d’une part, au-delà de deux ou trois millions d’années les mouvements géologiques et l’érosion suffisent à supprimer tous vestiges de l’ordre de ceux que l’on trouve habituellement en archéologie, et d’autre part où l’apparition de l’homme comme être conscient et pensant, capable de civilisation, n’a pris « que » deux millions d’années à partir de Lucy, on peut imaginer qu’une, voire plusieurs civilisations industrielles ont existé ne serait-ce que depuis l’extinction des dinosaures (qui, en fait, en ont connu plusieurs, le règne des dinosaures ayant duré près de deux cents millions d’années). Si l’évolution a produit sur Terre, dans un passé lointain, une espèce intelligente, on peut supposer qu’elle a pu découvrir les lois de la physique, qui sont toujours les mêmes, inventer la roue, etc.

On peut l’imaginer, mais ça ne veut pas dire que c’est vrai. Alors comment le prouver – ou en prouver l’absence ?

C’est justement la question à laquelle ont cherché à répondre Gavin Schmidt et Adam Frank.

A travers cet article, les chercheurs, climatologue et astrophysicien, ont cherché à savoir quelle traces laisserait notre civilisation, si elle disparaissait, dans quelques millions d’années. Ils pensent en trouver la réponse dans les traces chimiques : certains plastiques, certains stéroïdes de synthèse, mais surtout dans l’observation géologique d’une grande augmentation du niveau de CO2 dans l’atmosphère, signe supposé d’une intense exploitation des hydrocarbures correspondant à une activité industrielle. Les deux chercheurs pensent avoir trouvé un tel pic il y a cinquante-six millions d’années, mais rien n’indique qu’il ait été suffisamment brutal pour résulter d’une activité artificielle, et non pas naturelle.

En remontant aussi loin dans le temps, un autre problème se pose, nous ne parlons plus de civilisations humaines. Le premier homme n'ayant fait son apparition sur la planète qu'il y a environ 2 millions d'années (dans le cas de l'Homo Habilis). Pourrait-il s'agir d'une autre espèce selon vous ? 

De fait, en toute logique, si, par exemple, ce pic de carbone d’il y a cinquante-six millions d’années était le fait d’une civilisation avancée, et non un phénomène naturel – ce qui, insistons, n’est pas l’hypothèse la plus plausible ni même défendue par les auteurs – alors il s’agissait forcément d’une espèce intelligente autre qu’humaine.

Les auteurs évoquent ainsi une « hypothèse silurienne », référence à Docteur Who, série dans laquelle apparaît une espèce ancienne de reptiliens ayant bâti une civilisation avancée très antérieure à la nôtre – un thème que l’on retrouve aussi chez Lovecraft avec la Grand-Race de Yith.

Notre incapacité à prouver ou infirmer l’hypothèse de civilisations industrielles ayant précédé, de plusieurs millions d’années, la civilisation humaine avant de disparaître, laisse certainement un espace libre à l’imagination, comme toute terre inconnue.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
03.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
07.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Proviste
- 24/04/2018 - 16:52
Et les ressources dans tout ça ?
Une civilisation humaine industrielle semblable à la nôtre aurait beaucoup tiré sur le charbon, le pétrole et les minerais. Après seulement quelques dizaines de milliers d'années on aurait peut-être pu détecter d'anciens prélèvements, c'est moins évident après des dizaines de millions d'années, le charbon et le pétrole se seraient en partie reconstitués.Ou peut-être que les matières premières étaient hyper-abondantes avant cette civilisation passée et que sans le savoir on vit sur les rogatons.
kelenborn
- 22/04/2018 - 13:52
correction
99% des gènes avec le chimpanzé et 95 avec le cochon!!! Pour les cyclistes du dimanche et les supporters du PSG ça doit être entre les deux!
kelenborn
- 22/04/2018 - 13:49
surtout imbécile
Il y a 65 millions d'années en raison des l'eruption des traps du Dekkan ( voir Courtillot) qui a duré 3000 ans: 500 000km2 sur 1 km de profondeur de basalte , toute vie a disparu sur terre: nous sommes donc sortis des océans ( pas sous la forme humaine évidemment) et....si on plonge un nouveau né dans l'eau il nage! Pour arriver à la créature que nous sommes et qui partage 90% de ses gènes avec le chimpanzé et 40 % avec la .... carotte , il a fallu une infinité de contraintes et de hasards, comme une suite de jets de dés! Imaginer qu'il y ait des hommes ailleurs est déjà idiot, qu'il y en ait eu avant,sur terre, est profondément débile et relève de la science trisomique!