En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

02.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

03.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

06.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

07.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 7 heures 46 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 10 heures 11 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 11 heures 24 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 14 heures 1 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 15 heures 12 sec
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 15 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 16 heures 15 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 16 heures 39 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 17 heures 14 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 9 heures 48 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 10 heures 35 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 12 heures 36 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 13 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 15 heures 39 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 16 heures 59 sec
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 16 heures 33 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 17 heures 15 min
© Capture d'écran
© Capture d'écran
Que du vent

Et maintenant les célébrités virtuelles sur Instagram. Et elles ont autant d’influence que les vraies...

Publié le 10 avril 2018
Alors que Instagram ne cesse de nous pousser à comparer notre vie à celles des autres, de nombreux avatars virtuels ont fait leur apparition sur le réseau social. Une nouveauté qui dérange et qui impose un dilemme d'ordre éthique.
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que Instagram ne cesse de nous pousser à comparer notre vie à celles des autres, de nombreux avatars virtuels ont fait leur apparition sur le réseau social. Une nouveauté qui dérange et qui impose un dilemme d'ordre éthique.

Atlantico : Une étude de la Société Royale de Santé Mentale britannique avait révélé que le décalage entre les images postés sur Instagram et la réalité des utilisateurs constituait un sérieux problème de confusion pour la santé mentale. Or, une étape supplémentaire a été récemment franchie avec l'apparition de mannequins et influenceurs virtuels, présentés comme réels. Au Brésil, l'avatar Miquela compte déjà 815 000 abonnés. Quels dangers ce phénomène peut-il représenter, notamment pour les adolescentes?

Nathalie Nadaud-Albertini : Cette confusion virtuel/réel est d'autant plus inquiétante que c'est avant tout la quête de l’idéal qui est recherchée par ce jeune public. Qu'il s'agisse d'un mannequin virtuel ou pas, les adolescentes sont particulièrement sensibles à cette injonction de perfection physique, et à la manipulation des marques qui jouent sur la confusion pour passer leurs messages. Le processus d'identification, déjà problématique avec les mannequins réels, est poussé à l'extrême et donc encore plus dangereux.

Parmi les abonnés à ces avatars, certains le savent mais d’autre pas et sont souvent seuls face aux images qu'ils reçoivent. Comment peuvent-ils prendre des distances dans un tel contexte?

C'est la question des inégalités d'éducation face à l'image qui est ici posée. Les ados éduqués feront mieux la différence et ne vont pas tomber dans le piège de l’indentification, considérant au contraire que ces créatures sont trop éloignés d'eux. Dans leur cas, savoir qu'ils ont affaire à une image virtuelle lève le fait de la ressentir comme une injonction à s'y conformer, car ils savent qu'il s'agit d'une fiction. A l'inverse, l’infuenceuse de type “girl next door”, bien réelle avec ses complexes et ses défauts, crée une relation de proximité et de confiance rassurante, ce que les marketeurs savent bien par ailleurs.

Ces avatars posent également des questions d'ordre éthique. En jouant sur la confusion virtuel / réel, les marketeurs échappent aux réglementations sur le physique des mannequins et à l'obligation d’information sur les retouches. Ces réglementations ont-t-elles encore une utilité face à la puissance des images posées sur Instagram?

Là encore, l'éducation aux images est indispensable pour atténuer le risque de manipulation. Notamment pour les "linksters", cette nouvelle génération née après 2002, qui a tout de suite vécu dans les deux univers, le réel et le virtuel, avec un risque de confusion accru. Il faut impérativement leur apprendre à décrypter un minimum ces images d'avatars et les récits publicitaires construits autour, afin de leur expliquer que ce sont avant tout des marques avec des logiques commerciales qui s'expriment à travers ces images et que la réalité de l'expérience vécue est bien plus complexe et bien plus riche. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires