En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Capture d'écran
Que du vent
Et maintenant les célébrités virtuelles sur Instagram. Et elles ont autant d’influence que les vraies...
Publié le 10 avril 2018
Alors que Instagram ne cesse de nous pousser à comparer notre vie à celles des autres, de nombreux avatars virtuels ont fait leur apparition sur le réseau social. Une nouveauté qui dérange et qui impose un dilemme d'ordre éthique.
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que Instagram ne cesse de nous pousser à comparer notre vie à celles des autres, de nombreux avatars virtuels ont fait leur apparition sur le réseau social. Une nouveauté qui dérange et qui impose un dilemme d'ordre éthique.

Atlantico : Une étude de la Société Royale de Santé Mentale britannique avait révélé que le décalage entre les images postés sur Instagram et la réalité des utilisateurs constituait un sérieux problème de confusion pour la santé mentale. Or, une étape supplémentaire a été récemment franchie avec l'apparition de mannequins et influenceurs virtuels, présentés comme réels. Au Brésil, l'avatar Miquela compte déjà 815 000 abonnés. Quels dangers ce phénomène peut-il représenter, notamment pour les adolescentes?

Nathalie Nadaud-Albertini : Cette confusion virtuel/réel est d'autant plus inquiétante que c'est avant tout la quête de l’idéal qui est recherchée par ce jeune public. Qu'il s'agisse d'un mannequin virtuel ou pas, les adolescentes sont particulièrement sensibles à cette injonction de perfection physique, et à la manipulation des marques qui jouent sur la confusion pour passer leurs messages. Le processus d'identification, déjà problématique avec les mannequins réels, est poussé à l'extrême et donc encore plus dangereux.

Parmi les abonnés à ces avatars, certains le savent mais d’autre pas et sont souvent seuls face aux images qu'ils reçoivent. Comment peuvent-ils prendre des distances dans un tel contexte?

C'est la question des inégalités d'éducation face à l'image qui est ici posée. Les ados éduqués feront mieux la différence et ne vont pas tomber dans le piège de l’indentification, considérant au contraire que ces créatures sont trop éloignés d'eux. Dans leur cas, savoir qu'ils ont affaire à une image virtuelle lève le fait de la ressentir comme une injonction à s'y conformer, car ils savent qu'il s'agit d'une fiction. A l'inverse, l’infuenceuse de type “girl next door”, bien réelle avec ses complexes et ses défauts, crée une relation de proximité et de confiance rassurante, ce que les marketeurs savent bien par ailleurs.

Ces avatars posent également des questions d'ordre éthique. En jouant sur la confusion virtuel / réel, les marketeurs échappent aux réglementations sur le physique des mannequins et à l'obligation d’information sur les retouches. Ces réglementations ont-t-elles encore une utilité face à la puissance des images posées sur Instagram?

Là encore, l'éducation aux images est indispensable pour atténuer le risque de manipulation. Notamment pour les "linksters", cette nouvelle génération née après 2002, qui a tout de suite vécu dans les deux univers, le réel et le virtuel, avec un risque de confusion accru. Il faut impérativement leur apprendre à décrypter un minimum ces images d'avatars et les récits publicitaires construits autour, afin de leur expliquer que ce sont avant tout des marques avec des logiques commerciales qui s'expriment à travers ces images et que la réalité de l'expérience vécue est bien plus complexe et bien plus riche. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
06.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
07.
L'association WWF accusée de soutenir des programmes de stérilisation forcée aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Européennes : François-Xavier Bellamy a exposé sa vision de l'Europe face à Nathalie Loiseau lors d'un débat organisé par l'Institut Montaigne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires