En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 37 min 22 sec
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 1 heure 24 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 3 heures 54 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 5 heures 43 min
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 8 heures 26 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Coronavirus : un risque de pandémie provoque une panique boursière, menace l’économie mondiale de blocage et fragilise le régime chinois

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Santé
Inquiétudes

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

il y a 9 heures 18 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 20 heures 46 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 23 heures 46 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 1 heure 3 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 3 heures 28 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 7 heures 46 min
décryptage > Société
Triste réalité

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

il y a 8 heures 29 min
décryptage > France
Génération Ouin Ouin ?

Fracture sociale française : toutes les fragilités ne se valent pas

il y a 9 heures 5 min
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 19 heures 51 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 23 heures 5 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 1 jour 18 min
Atlanti-culture

"La mort de Fernand Ochsé" : évocation passionnante d'un monde musical presque oublié

Publié le 09 avril 2018
est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christine Geliot-Lallour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

LIVRE

La mort de Fernand Ochsé

de Benoît Duteurtre

Ed. Fayard


RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

Fernand Ochsé est un artiste aux multiples talents qui sévit à Paris entre le début du 20 ème siècle et
la guerre de 40. A travers cette figure, Benoît Duteurtre nous promène dans le milieu charmant des
intellectuels et des artistes, essentiellement des musiciens, de cette période florissante de
notre histoire culturelle.

POINTS FORTS

1) La description de ce milieu artiste est passionnante et très documentée. Dès le début on est
embarqué dans la vie des salons, dans une réception donnée par la famille Ochsé en1908 et
dont la description est un bijou ciselé, un condensé des fêtes de la Belle époque parisienne
avec le sens du décor, le luxe, l’élégance des femmes, la beauté légère de la musique, la
liberté naissante des moeurs.

2) Le parti pris réussi d’un récit plus journalistique qu’historique ou musicologique : pas de
notes de bas de page, pas de justification systématique des sources, mais on peut faire
confiance à l’auteur pour la maîtrise son sujet.

3) Le voyage dans l’univers de la musique de cette époque. C’est un plaisir de renouer avec
cette musique, témoin d’une joie de vivre, d’une joie de réparer l’horreur par les bien
nommées années folles. Ainsi de Ciboulette de Reynaldo Hahn à Phi-Phi de Cristiné, c’est le
royaume de l’opérette qui se jouait pour le plaisir de tous en maintes petites salles dans la
capitale avant que le théâtre lyrique ne soit cantonné dans les grandes salles. Olivier Métra,
André Messager sont les oubliés d’un bonheur perdu. Et puis vient le cinéma, la chanson
avec Maurice Chevalier, Yvonne Printemps, l’arrivée du jazz américain, le spectacle complet
de Joséphine Baker, Les Collégiens de Ray Ventura.

4) Le portrait d’une société dans laquelle prévaut le plaisir, mais au prix d’un travail
incalculable, où l’on voit poindre la liberté des moeurs, la drogue…

5) L’analyse du basculement du destin des juifs en France au cours de la seconde guerre.
Nombreux sont les talents artistiques juifs. Au début, la France, et Paris sont une terre
d’accueil pour les juifs allemands comme Vladimir Cosma et Kurt Weil qui s’intègrent au
milieu parisien avant de gagner l’Amérique. Comme beaucoup, les Ochsé commencent bien
tard à prendre conscience du danger et gagnent la zone libre. Mais Louise Ochsé écrit encore
en 1942: « On ne pourra pas faire de mal à des gens du monde »… Jusqu’à l’horreur.

6) C’est une époque, et c’est aussi un personnage, un personnage comme il n’en existe plus. Un
homme riche et passionné d’art qui ne se contente pas d’envoyer des chèques à de grosses
structures comme les mécènes d’aujourd’hui, mais qui met son talent au service de l’art, qui
vit et travaille dans ce milieu et qui y trouve toute sa place. C’est un talent éclectique,
pianiste efficace, compositeur doué mais dilettante, peintre excellent, décorateur de
spectacle reconnu et recherché, organisateur de spectacles qui ne compte ni son temps ni
ses deniers. Et pourtant c’est un homme fragile, ô combien !

POINTS FAIBLES

Le seul point faible de cet ouvrage, c’est la lacune de sources. Benoît Duteurtre a fait son maximum,
mais les traces restantes de la vie de Fernand Ochsé sont insuffisantes pour justifier une vraie
biographie. Du fait de la guerre, tous les objets lui ayant appartenu ont disparu et restent
introuvables (notamment une collection d’automates qui fait rêver), les courriers, le manuscrit d’un
opéra entier n’existent plus. Benoît Duteurtre compense cela par une étude à la fois magistrale et intime
de tout le milieu artistique parisien qui englobe ce destin - le personnage central devenant ainsi
personnage secondaire d’une oeuvre dont l’époque est devenue le personnage central.

EN DEUX MOTS

Ma réaction est très personnelle : Je suis musicienne, ma famille est musicienne. Les chansons
composées par mon grand-père ont été éditées chez Ray Ventura et mon père a chanté avec Yvonne
Printemps. La lecture de ce livre ravive en moi le sourire paternel quand il évoquait cette époque
bénie.

Malheureusement, nous ne jouons plus, nous ne chantons plus ce répertoire, ou très peu, nous-même l’avons oublié ! 

Un grand merci, donc, à Benoît Duteurtre pour cette fresque vivante de ce monde de la musique de la première
moitié du vingtième siècle, de ce foisonnement musical dont il ne reste presque rien.

UN EXTRAIT

« Le service lyrique de l’ORTF fut démantelé en 1975 quand la direction musicale de Radio France
succomba aux premières urgences de l’internationalisation du goût. Rien ne parut alors plus urgent
que de supprimer cette activité jugée ringarde et d’inciter les orchestres du service public à jouer le
même « grand répertoire » que tous les orchestres du monde, quitte à perdre beaucoup de leur
singularité. Au contraire, l’oeuvre accomplie durant les décennies précédentes, dont témoignent ces
archives [de la Radiodiffusion française] permet encore en 2015 d’écouter des choses infiniment
rares …[qui] raniment instantanément les plaisirs d’un monde disparu. »

L’AUTEUR

Benoît Duteurtre, musicologue de formation, est l’auteur de plus de vingt romans et de nombreux
essais dont les sujets sont souvent musicaux « mais pas que ». 

Critique musical, il anime également des émissions sur France musique. Actuellement, on peut entendre tous les samedis de 11 h à 12 h
30 « Etonnez moi, Benoît » dont les thèmes varient entre l’opérette et la chanson d’avant-guerre en passant par Françoise Hardy et Enrico Macias.

Pour commander le livre, cliquez sur la couverture

"La mort de Fernand Ochsé" de Benoît Duteurtre

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

La réaction de la femme de Griveaux

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires