En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

04.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

05.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

06.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

07.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 45 min 42 sec
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 1 heure 58 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 3 heures 40 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 3 heures 48 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 4 heures 13 min
décryptage > Economie
Début de renaissance italienne

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

il y a 4 heures 15 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 20 heures 5 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 1 heure 3 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 1 heure 35 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 2 heures 17 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 3 heures 23 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 3 heures 48 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 4 heures 12 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 4 heures 14 min
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 19 heures 41 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 20 heures 24 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 22 heures 52 min
Atlanti-culture

"L'Affaire Courteline" : mine de rien, quel talent, quel humour !

Publié le 09 avril 2018
Anne-Marie Joire-Noulens pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne-Marie Joire Noulens est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

THEATRE

"L'Affaire Courteline"
de Georges Courteline

Mise en scène: Bertrand Mounier

Avec Isabelle de Botton, Salomé Villiers, Raphaëlle Lemann, Etienne Launay, Pierre Hélie, Philippe Perrussel, Bertrand Mounier ou François Nambot

INFORMATIONS
Théâtre Le Lucernaire
Jusqu' au 6 mai 
Durée : 1 heures 20
Du mardi au samedi à 19 heures
Dimanche à 16 heures

Réservations:  www.lucernaire.fr / 01 45 44 57 34

53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris

RECOMMANDATION
EXCELLENT

THEME
Sept saynètes de Courteline nous sont contées par sept comédiens endossant tour à tour plusieurs rôles. Sept saynètes qui traitent des domaines de prédilection de l'auteur : la vie de couple, les mésententes ancillaires avec les maîtres, le fameux "up and down" des séries anglaises, et les rapports avec la justice. C'est tout l'univers de Courteline revisité un siècle plus tard.


POINTS FORTS
- le texte est jubilatoire. Courteline n'a pas pris une ride, alliant des phrases fort bien tournées au langage de la rue et maniant l'incongru à la truelle. Par instants, on frise "l'Absurdie" si chère à Ionesco avec ses phrases leit-motiv du style : "il faut avoir la confiance robuste", l'ensemble largement saupoudré d'humour
- la mise en scène est remarquable et joue avec un éclairage de grande qualité sur les deux couleurs de base : le rouge et le noir. Les changements de décor, opérés par les comédiens, se passent devant les spectateurs comme si ces derniers n'étaient pas là ; les acteurs se parlent entre eux, se racontent leur vie, c'est très amusant. C'est aussi très astucieux : ainsi l'on voit qu'un secrétaire retourné, avec une plaque de contreplaqué verticale et un pan de velours rouge, se transforme en tribunal tout à fait crédible
- les comédiens collent formidablement aux rôles sous leurs différentes casquettes et se réjouissent avec délice des infortunes des autres quand ils n'y contribuent pas ! Une fois de plus, Isabelle de Botton tire son épingle du jeu avec son talent et sa diction parfaite
- pour compléter cet ensemble déjà quelque peu déjanté, l'auteur nous gratifie de refrains de bastringue extrêmement salés, limite paillards. Isabelle de Botton, chantant des énormités le petit doigt en l'air, franchement, ça vaut le détour

POINTS FAIBLES 
Absents du programme

EN DEUX MOTS
On passe un excellent moment avec Courteline et ses interprètes qui remettent au goût du jour des expressions et des situations d'autrefois. Dans chaque saynète, la situation est étudiée avec soin, les propos sont choisis et les interprètes dignes de l'auteur. L'humour est omniprésent et l'on rit de bon coeur.

L'AUTEUR
Georges Courteline (de son vrai nom Moineaux) est né à Tours en 1858. Très jeune, il se met à écrire, notamment des satires. Il restera 14 ans dans la fonction publique pour assurer la matérielle et quittera ses fonctions dès qu'il le pourra. 

En 1881, il fonde avec des amis la revue "Paris moderne" et prend le pseudonyme de Courteline pour ne pas être confondu avec son père Joseph Moineaux, chroniqueur judiciaire et auteur de théâtre. Il publie les contes érotiques de son ami Catulle Mendès. En 1883, ses "Chroniques" sont publiées et il commence à écrire pour le théâtre ("Les gaietés de l'escadron", "Le train de 8 h 47"). Il continue à publier : "Messieurs les ronds de cuir" et "Les hannetons", ainsi que ses "Chroniques".
Il découvre le théâtre d'avant-garde avec le Théâtre Libre où il créera "Lidoire" en 1891. En 1893, au Nouveau Théâtre, il crée une revue, "Les joyeuses commères de Paris". Puis ce sera "Boubouroche".
Son oeuvre est très riche tant sur le plan littéraire que théâtral.
Suite à une gangrène qui entraînera l'amputation successive de ses deux jambes, il meurt le 25 juin 1925.
Sur la stèle de sa tombe, est inscrit cette épitaphe : "J'étais né pour rester jeune et j'ai eu l'avantage de m'en apercevoir le jour où j'ai cessé de l'être".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires