En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Pixabay
Vert de peur
Après l’apologie du terrorisme, l’attaque de YouTube: existe-t-il une menace végan ?
Publié le 05 avril 2018
Un mouvement de contestation apparemment non-violent comme le véganisme porte-t-il en germe une contestation violente de notre société ? Les récents événements (attaque de Youtube et condamnation pour apologie de terrorisme) lance ce débat inédit.
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eddy Fougier est politologue, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Spécialiste des mouvements de contestation de la mondialisation, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur ces thèmes : Dictionnaire...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un mouvement de contestation apparemment non-violent comme le véganisme porte-t-il en germe une contestation violente de notre société ? Les récents événements (attaque de Youtube et condamnation pour apologie de terrorisme) lance ce débat inédit.

Atlantico : Après qu'une militante végan ait été jugée en comparution immédiate la semaine passée pour apologie du terrorisme en France, suite à l'attaque de Trèbes​, une autre militante végan s'est suicidée au siège de YouTube, en Californie après avoir blessé plusieurs personnes. Comment expliquer ce radicalisme végan ? 

Eddy Fougier : Y-a-t-il un lien entre cette idéologie, parce qu'il s'agit d'une idéologie, et l'apologie du terrorisme ? Oui, puisqu'en l'occurrence cette personne a mis sur le même pied le terroriste et le boucher qui a été tué par le terroriste à Trèbes. Nous sommes ici dans une vision radicale et intégriste qui aboutit à assimiler un boucher à un terroriste tout en se réjouissant du décès. En ce qui concerne les Etats-Unis, et il faut encore être prudent dans l'analyse, ce que l'on sait, c'est que la femme qui a attaqué le siège de YouTube était une "artiste végan" , la question est donc de savoir si l'attaque est liée à une action de type militante. Il se trouve que cela pourrait être le cas puisqu'à priori YouTube avait refusé des vidéos sur la maltraitance animale que l'auteur voulait diffuser sur la plateforme. Il s'agirait d'une action de vengeance et de haine contre cette plateforme. On peut en conclure à une forme de radicalisation de ce mouvement, ce qui peut paraître aussi étonnant que finalement peu surprenant. Étonnant lorsque l'on connait l'origine de ce mouvement puisqu'il a été créé par Donald Watson en 1944, qui était un non-violent, aussi bien pour les humains que pour les animaux. Mais en même temps, il s'agit d'une vision radicale parce que le véganisme n'est pas qu'un régime alimentaire, il s'agit d'un mode de vie qui refuse toute forme d'exploitation animale. Le refus de se nourrir de produits d'origine animale et cela va très loin, ce n'est pas que pour la viande mais aussi le poisson, les fruits de mer, le lait, les fromages, jusqu'au miel. Mais il y a aussi le refus de porter des vêtements en laine ou en soie, ou encore la vérification des produits d'hygiène, d'entretien, cosmétiques sans parler du cirque ou de tous les divertissements liés aux animaux. Et effectivement, quand on exclut tous ces éléments-là, on s'aperçoit que d'un certain point de vue, le mode de vie des végans doit être très compliqué. Un autre aspect qui semble dangereux est ce visionnage de vidéos de violences faites aux animaux qui aboutit à une forme de haine des humains voir de l'humanité, qui peut se rapprocher de ce que l'on peut voir parfois avec les djihadistes, même si l'amalgame est difficile à faire. Dans certains cas, cela peut conduire à perdre pieds par rapport à certaines normes pour en arriver à traiter un boucher de terroriste. C'est une vision que l'on peut qualifier d'intégriste, voire néo-sectaire parce que si vous êtes végan au sens strict, vous vous coupez d'une grande partie de la société. Outre cette obsession de la violence, parce que c'est ce dont on parle quand on regarde des vidéos sur les animaux , nous sommes sur un mouvement -et je ne parle pas des végétariens- et une vision assez extrême qui vise à faire en sorte de changer la façon dont les humains vont se nourrir et se comportent avec les animaux. Si vous êtes dans une telle logique radicale, vous allez être très vite offusqué par le fait que les humains ont du mal à se passer des animaux d'un point de vue économique ou alimentaire  et cela peut générer cette haine de l'humanité. On trouve aujourd'hui des végans dans des mouvements néo-nazis. Même s'il ne s'agit pas d'assimiler les végans aux djihadistes ou aux néo-nazis.

Faut-il voir ce radicalisme comme une fin pour des personnes déjà radicales, ou véritablement comme une cause de cette radicalisation ? 

Sans doute les deux. C'est tout le problème des idéologies , parce que cela en est une, qui veulent changer les hommes et l'humanité. L'avantage d'une idéologie comme le libéralisme est de partir de l'égoïsme et de la cupidité spontanées des humains pour la rationnaliser mais si vous êtes végan, vous voulez changer l'humain pour qu'il soit plus vertueux. Et si vous êtes très rigoureux dans votre respect des principes végans alors vous allez être vite déçu, ce qui vous va conduire à essayer d'imposer vite vos vues. Cela passe d'abord par un harcèlement qui existe, il suffit de voir ce qu'il se passe sur les réseaux sociaux pour les éleveurs, ou pour ceux qui parlent de chasse. Cette idéologie qui est radicale en soi peut potentiellement mener à des actions radicales.

De l'autre côté, il paraît évident aussi qu'il y a cette sorte de tentation de la pureté qui peut être un peu dangereuse, et qui peut attirer un certain nombre de radicaux avec cette vision extrême mais qui reste très marginale. On peut voir dans une série française, Clem, un personnage végan, on a pu voir Aymeric Caron, il y a une surreprésentation des végans dans l'espace médiatique par rapport à une population qui ne pèse que 0.4% de l'ensemble. 96% des Français mangent de la viande. Nous sommes donc sur des minorités qui ont une forte visibilité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
01.
Japon : des ONG renoncent
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
eva
- 05/04/2018 - 11:25
amsallem
Votre article est caricatural , comparer le véganisme au djihadisme fallait oser et non tous les vegans et végetariens ne sont pas des fanatiques , s'occuper du bien étre animal ,méme les animaux de boucherie est une noble cause et éleve l'homme .