En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Atlanti-culture
"Le Destin de l’Europe, une sensation de déjà-vu" : Le populisme n'est plus ce qu'il était
Publié le 04 avril 2018
Oui, explique Ivan Krastlev, l'Europe peut s'en sortir, mais à condition de comprendre que la situation actuelle n'est pas la simple reproduction de difficultés que nous avons déjà connues et que ces changements ont généré un populisme d'un type vraiment nouveau.
Paul Lelievre est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Lelievre pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Lelievre est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Oui, explique Ivan Krastlev, l'Europe peut s'en sortir, mais à condition de comprendre que la situation actuelle n'est pas la simple reproduction de difficultés que nous avons déjà connues et que ces changements ont généré un populisme d'un type vraiment nouveau.
LIVRE 
Le Destin de l’Europe, une sensation de déjà-vu 
d' Ivan Krastlev
Ed. Premier Parallèle
 
 
RECOMMANDATION : EXCELLENT 
 
 
THEME 
Le Brexit a surpris l’ensemble de la communauté européenne et lui a fait prendre conscience qu’elle n’est plus dans l’âge d’or du « quel est le prochain pays qui entre? » mais plutôt dans les heures sombres du « prochain qui sort ». C’est de ce constat dont part Ivan Krastlev pour établir une analyse pertinente de la mentalité des européens et de leurs dirigeants. 
 
POINTS FORTS
 
Le déjà-vu de la situation européenne actuelle n’est pas un simple copier coller des difficultés qu’elle a rencontrées notamment dans l’entre deux guerres. L’auteur fait bien percevoir les similitudes mais aussi les nuances.
Cet essai est hyper clair et propose des solutions, ce qui le rend moins pessimiste que ce que l’on pourrait croire.
 
POINTS FAIBLES
 
Je n’en vois pas.
 
EN DEUX MOTS 
 
Armé d’un sérieux bagage philosophique accompagné d’une finesse d’analyse rare, Krastlev propose une vision éclairée et sans concession de la situation politique et des mentalités en Europe. Il fait ressortir le gouffre qui, sur ces points, sépare l’Europe dite de l’Ouest et celle de l’Est. 
 
Il met l’accent sur le caractère crucial de la gestion du phénomène migratoire et sur la dangerosité du recours systématique au référendum que nous avons connu ces dernières années dans de nombreux pays de l’union; ces deux sujets étant, pour notre essayiste, s’ils sont mal gérés, les biais par lesquels le coup de grâce sera porté à l’Europe. Il appelle donc à les prendre sincèrement en compte et à ne pas se voiler la face quant aux  risques qu'ils recèlent mais sans oublier pour autant les espoirs existants.
 
 
UN EXTRAIT 
 
"Les majorités anxieuses craignent que des étrangers envahissent leur pays et menacent leur mode de vie; elles se montrent en outre convaincues que la crise actuelle est le résultat d’une sorte de conspiration menée de manière complice par des élites à la mentalité cosmopolite et des immigrés aux valeurs tribales. Ces majorités se sentant menacées représentent non pas les aspirations des opprimés, mais les frustrations de gens plutôt « installés ». Nous n’avons pas là un populisme fasciné par l’imaginaire romantique des nationalistes-comme cela avait été le cas il y a un siècle et plus-, mais un populisme se nourrissant de projections démographiques et des considérations sur le rôle déclinant de l’Europe dans le monde et sur les immenses vagues migratoires censées la viser. Il s’agit d’un type de populisme auquel nous n’avons été que médiocrement préparés par l’histoire et les précédents en la matière".
 
 
L’AUTEUR 
 
Ivan Krastlev est un politologue bulgare de tendance libérale, qui écrit notamment pour le New York Times, il est aussi impliqué dans de nombreux conseils et commissions.
 
Pour commander "Le destin de l'Europe" cliquez sur le livre
 
"Le Destin de l’Europe, une sensation de déjà-vu" d'Ivan Krastlev
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
La République des taxeurs fous se porte bien
06.
Faut-il se résoudre à une situation à l’israélienne alors que le Sahel tend à devenir un nouvel Afghanistan ?
07.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 02/04/2018 - 21:54
Beaux restes
Il y a encore de beaux restes qui expliquent la ruée des anciens " colonisés " vers le nord.
A M A
- 02/04/2018 - 19:32
L'Europe, un conglomérat de
L'Europe, un conglomérat de pays battus, occupés, ruinés par la guerre et jetés en pâture aux deux grands vainqueurs, ou chacun veut oublier la misère de son état par une association mythique. La Grande-Bretagne, moins vaincue que les autres, veut s'écarter de ce cimetière de morts-vivants.