En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Allociné
Tout un plat

Voilà comment les changements de nos régimes alimentaires ont façonné l’évolution de l’espèce humaine. Mais où nous mènera notre alimentation actuelle ?

Publié le 27 mars 2018
Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es... et qui ta descendance va devenir ! Car oui, les changements alimentaires ont changé l'homme dans l'Histoire. Raison de plus pour regarder ce qu'il y a dans notre assiette (ou celle du voisin).
 Chercheur CNRS au Muséum national d'Histoire naturelle, et travaille au Musée de l'Homme.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Balzeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
 Chercheur CNRS au Muséum national d'Histoire naturelle, et travaille au Musée de l'Homme.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es... et qui ta descendance va devenir ! Car oui, les changements alimentaires ont changé l'homme dans l'Histoire. Raison de plus pour regarder ce qu'il y a dans notre assiette (ou celle du voisin).

Atlantico : L'anthropologue John Hawkins de l'Université du Wisconsin dans un article du Smithsonian Magazine parle de l'importance capitale de nos régimes alimentaires dans l'évolution de notre espèce. Que sait-on aujourd'hui concrètement de l'impact de la modification des régimes alimentaires dans l'évolution de l'espèce humaine ?

Antoine Balzeau : On sait qu'il y a eu des évolutions majeures chez Homo samiens en raison des changements alimentaires. Les changements induits par le développement de l'agriculture ou l'élevage dans l'évolution d'Homo sapiens est gigantesque. Il faut toutefois rester humble dans ce qu'on interprète, surtout à la lumière de ce que l'on a pu simplifier avant dans l'évolution de l'Homme au sens large.

La persistance de la lactase chez l'adulte ou les gènes de la digestion du lait sont un bon exemple. Ils sont répartis de manière disparate dans des populations qui sont toutes post- élevage mais sans qu'il y ait des liens évidents. Même dans les zones sur terre où l'élevage est présent depuis longtemps il y a des populations entières qui ne sont pas tolérantes ou qui n'ont pas développé ces gènes qui permettent de bien digérer le lait. En Europe on est globalement tous issus d'une histoire assez similaire pourtant il y a des disparités en fonction des populations qui est importante. Les italiens me semble-t-il digèrent moins bien le lait que d'autres. La questions des évolutions alimentaire qui ont joué un rôle dans l'évolution de l'espèce sont donc bien plus compliquées qu'il n'y paraît car l'évolution contrairement à l'image simplifiée que l'on en a n'est pas un phénomène qui a un effet direct avec une adaptation qui resterait indéfiniment.

Ce sont des contraintes complexes qui vont entraîner des modifications complexes et c'est au final une histoire de compromis. Au fil de l'évolution ce que l'on conserve n'est donc pas forcément ce qu'il y a de plus utile mais quelque chose qui fonctionne globalement.  On peut donc se retrouver avec des populations qui ont toutes fait de l'élevage et consommé du lait et pourtant il y aura des disparités du simple au triple dans l'apparition des gènes qui permettent de digérer le lait. Chez des populations certains allèles vont être conservés contrairement à d'autres.

Un bon exemple d'illustration est la débat qu'il y a eu il y a peu de temps sur la couleur de peau. Pendant très longtemps nous avons eu une vision simpliste de la chose qui se résumait à un raisonnement qui reposait sur l'ensoleillement. Cela avait un sens mais n'était démontré par aucune donnée. On s'est rendu compte que le schéma était plus complexe car il y a des gènes de spécimens anciens qui évoluaient en Europe et en Asie qui avaient une peau très sombre. Aujourd'hui d'autres travaux sur les premiers peuples agriculteurs semblent indiquer que les gènes qui ont induit une couleur de peau plus claire ont aussi été mis en place grâce aux changements alimentaires et une agriculture plus développée.

Certains disent que l'alimentation étant moins diversifiée et moins riche en vitamine D aurait conduit à la prévalence d'allèles qui permettent une peau plus clair qui permettrait de mieux synthétiser la vitamine au soleil. C'est à nouveau un raisonnement logique  mais qui ne repose toujours sur aucune donnée. L'alimentation a donc certainement joué un rôle dans la diversité des couleurs de peau que l'on peut observer sans pour autant que l'on puisse vraiment expliquer pourquoi ou comment.

Peut-on déjà dire comment les récentes évolutions de nos régimes alimentaires pourraient faire évoluer anatomiquement notre espèce ou rendez-vous doit-il être pris d'ici à 20 000 ans pour avoir une idée de la réponse ?

On ne peut évidemment pas prédire les évolutions qui auront lieu car on ne peut pas prédire l'effet que pourra avoir un changement de gène, une nouvelle sélection… Penser que l'on sera plus ou moins tolérant au gluten ou autre est bien audacieux. Cela relève du hasard et il n'y a pas de direction indiquée. Par contre on peut tabler sur le fait que la famine va globalement augmenter sur terre et les maladies qui sont liées à ce que nous ingérons vont augmenter dans les pays riches à cause de l'inclusion de produits non naturels en grande quantité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

D’Emmanuel Macron à Benjamin Griveaux : les petites phrases sur lesquelles on se borne au détriment des sujets de fond

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires