En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 2 heures 3 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 5 heures 16 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 6 heures 30 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 7 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 9 heures 10 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 10 heures 39 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 13 heures 50 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 14 heures 40 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 2 heures 58 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 5 heures 58 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 7 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 9 heures 1 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 9 heures 27 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 14 heures 19 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 14 heures 51 min
Atanti-culture

"Jours Tranquilles à Bangkok" : la ville de toutes les audaces, même les pires

Publié le 24 mars 2018
Si vous n'avez pas peur d'être accusé(ée) de voyeurisme, lisez le roman de Lawrence Osborne, vous allez faire un voyage fascinant à Bangkok.
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous n'avez pas peur d'être accusé(ée) de voyeurisme, lisez le roman de Lawrence Osborne, vous allez faire un voyage fascinant à Bangkok.

LIVRE

"Jours Tranquilles à Bangkok"

 de Lawrence Osborne

Editions Hoebeke

288 pages

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

Errance dans Bangkok. Un journaliste anglais vient y résider, s’en va, revient, décrit ses vagabondages dans la ville de soi (ruelle) en soi, dans les quartiers que le visiteur occidental n’a guère l’habitude de parcourir. Jours tranquilles à Bangkok, fine allusion à Henri Miller, sous-titré Un séjour dans la capitale du plaisir, tient du guide de voyage, du journal intime bourré de réflexion sur la vie, la philosophie, les disparités des civilisations. L’auteur, Lawrence Osborne, promène son regard très britannique et distancié sur la capitale thaïe, mystérieuse et corrompue dans son fascinant chaos.

POINTS FORTS

On songe à Green ou à Durrel pour l’écriture, à Nicolas Bouvier pour l’analyse de civilisation. Du voyageur suisse, il tient cette capacité à décrire sans juger, à comprendre sans hiérarchiser, à observer sans moraliser. Avec ses prestigieux collègues d’Outre-Manche, il partage un style, un ton, inimitables, de ces britanniques plongés dans un monde qui n’est pas le leur.

C’est brillant, finement observé, par un homme cultivé dont les références culturelles sont judicieusement invoquées, sans pédantisme. Les réflexions philosophiques abondent, joliment mêlées à des descriptions crues des bas-fonds de la ville et à une cartographie des lupanars de cette capitale du sexe. Autant dire que et par le style et par le regard posé, l’ouvrage est loin de manquer d’intérêt.

Comme guide de voyage,  c’est en effet précis et probablement précieux pour celui qui veut sortir des sentiers battus, même si cela requiert un certain courage, la consommation des araignées, cancrelats et autres scorpions, même frits, n’étant pas à la portée du premier occidental venu. Peut-être l’éditeur aurait-il dû pousser l’abnégation jusqu’à insérer une carte de la ville dans l’ouvrage.

POINTS FAIBLES

Dans sa version originale, l’ouvrage date de 2009, ce qui réduit peut-être son intérêt comme alternative au Baedeker, tant la ville bouge et se reforme sans cesse.

Tous ceux qui professent vis à vis du tourisme sexuel et du commerce de la chair une condamnation sans nuances seront probablement choqués par des propos que tant la morale traditionnelle que la nouvelle bienpensance  ne peuvent tolérer. Ce livre n’est pas qu’une apologie de ces pratiques, tant s’en faut, mais c’est aussi cela, à travers la tolérance amusée qu’affiche l’auteur à leur égard.

Enfin, le lecteur peu familier de la capitale thaïe risque d’être un peu perdu entre les quartiers, les bars et les ruelles dans lesquels s’ébat notre auteur.

UN EXTRAIT

« Les magasins pimpants, le confluent des races, la poursuite du plaisir – tout cela pouvait être balayé et l’avait d’ailleurs si souvent été dans l’histoire des hommes. Où se trouvait la ville où le Giton de Pétrone se faufilait comme du menu fretin ? Dennis me disait souvent que Bangkok le faisait penser à une ville de l’Antiquité romaine, du moins telle qu’il les imaginait. Des cités livrées à une luxure polythéiste. Rien, ajoutait-il, ne pouvait être plus éloigné des villes de langue anglaise, lesquelles n’étaient pas fondées sur l’amour du plaisir, mais sur l’idolâtrie du pouvoir. »

EN DEUX MOTS

Une formidable introduction à Bangkok pour ceux que la réputation de la ville ne rebute pas, par un auteur qui s’affirme comme l’un des maîtres de la littérature britannique.

L’AUTEUR

Ecrivain britannique de 60 ans, Lawrence Osborne, à la fois romancier et écrivain voyageur,  journaliste collaborant à de nombreuses publications, apparaît comme une étoile montante des lettres de langue anglaise, le digne successeur de Graham Green. Il a vécu dans de nombreux pays avant de s’établir à Bangkok.

Pour acheter ce livre, cliquez sur l'image ci-dessous :

"Jours Tranquilles à Bangkok"

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires