En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Les casseurs de sortie
Loi "sécurité globale" : 50.000 manifestants en France, des violences à Paris
il y a 6 heures 31 min
pépite vidéo > France
Vestiges
Sahara : des déchets français radioactifs enfouis sous le sable ?
il y a 13 heures 36 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 13 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 14 heures 31 min
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 15 heures 3 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 16 heures 6 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 17 heures 44 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 18 heures 53 sec
pépites > Justice
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé de Norvège mis en examen et écroué
il y a 12 heures 33 min
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 13 heures 48 min
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 14 heures 29 min
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 14 heures 43 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 17 heures 35 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 17 heures 54 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 18 heures 7 min
#libertédexpression

Arnaud Dassier mis en examen pour un tweet : la loi française sur la diffamation finira-t-elle par tuer la liberté d'expression ?

Publié le 18 avril 2012
Arnaud Dassier mis en examen après un tweet ironique consacré au cumul des fonctions occupées par Ramzi Khiroun au sein du groupe Lagardère, de l'agence EuroRSCG et des fonctions de conseiller en communication assumées auprès de DSK. De quoi s'interroger sur la loi française en la matière.
Gaspard Koenig
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaspard Koenig a fondé en 2013 le think-tank libéral GenerationLibre. Il enseigne la philosophie à Sciences Po Paris. Il a travaillé précédemment au cabinet de Christine Lagarde à Bercy, et à la BERD à Londres. Il est l’auteur de romans et d’essais, et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Dassier mis en examen après un tweet ironique consacré au cumul des fonctions occupées par Ramzi Khiroun au sein du groupe Lagardère, de l'agence EuroRSCG et des fonctions de conseiller en communication assumées auprès de DSK. De quoi s'interroger sur la loi française en la matière.

Arnaud Dassier, « entrepreneur internet », est bien connu des bloggeurs, tweeters et autres anguilles de la Toile. Il l’est aussi des lecteurs d’Atlantico, un site qu’il a contribué à fonder, et où il diffuse régulièrement sa verve libérale. Désormais, les services de police et de justice auront à leur tour l’honneur de faire sa connaissance, puisqu’il vient d’être mis en examen pour diffamation, suite à une plainte de Ramzi Khiroun, le sympathique « communiquant » de DSK, connu de toute la France pour son goût raffiné dans le domaine automobile.  

Dans les 140 signes sacrilèges Arnaud Dassier se questionnait sur le cumul de l'emploi occupé par Ramzi Khiroun au sein du groupe Lagardère, de l'agence EuroRSCG et des fonctions de conseiller en communication assumées auprès de DSK. Tweet pas véritablement explosif, et d’une répercussion sidérale, puisqu’il fut « retweeté » pas moins de 16 fois. Certainement l’un des pires scores d’Arnaud Dassier et de ses 7000 followers.

Naturellement, je ne peux qu’envier Arnaud Dassier, candidat du Parti Libéral Démocrate dans le Loiret, qui va bénéficier d’un buzz toujours bienvenu en ces périodes de campagne électorale. Relisant mes propres tweets, je me dis que, selon les critères de la justice française, une bonne vingtaine devraient me valoir, à moi aussi, une mise en examen en bonne et due forme. On se sent revenu au beau siècle des Lumières, où les philosophes se disputaient le privilège de coucher quelques nuits à Vincennes pour des lignes inoffensives sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes ou la réfutation de l’existence de Dieu.

Allez, essayons : « Ramzi, tu es un infâme mangeur de pucerons ». Plus qu’à attendre que la justice fasse son travail.

Cette affaire grotesque soulève hélas de graves questions sur le statut de la liberté d’expression en France. Le nombre de procès en diffamation ne cesse de croître. A chaque parole déplacée sur un plateau télévisé, on doit se défendre devant un tribunal. A chaque article critique, les journaux se voient assignés. L’usage abusif de la diffamation met en danger non seulement la qualité de l’information, auto-censurée, mais le sel de l’esprit français, auto-mutilé. Au lieu d’argumenter, les contradicteurs accusent. Et la Loi tranche là où seule la Raison devrait prévaloir.

Cette situation tient en grande partie d’une particularité juridique exorbitante : dans le cas de la diffamation – et contrairement à tous les autres délits – c’est l’accusé qui doit prouver la vérité de ses propos : on s’appelle cela, sans peur du paradoxe, « l’exception de vérité » ! La présomption d’innocence ne s’applique pas, et la mise en examen est automatique, comme dans le cas d’Arnaud Dassier. Il ne coûte jamais rien de poursuivre en diffamation, puisque c’est l’adversaire qui doit se justifier et se défendre. Comment s’étonner alors que le dernier classement de Reporters sans Frontières place la France à un peu glorieux 38ème rang s’agissant de la liberté de la presse ? A force de prendre la liberté pour un acquis, elle finit par s’étioler.

On prête à Voltaire cette noble réplique : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ». En fait, la citation est apocryphe et Voltaire n’était pas réputé pour sa magnanimité vis-à-vis de ses détracteurs. Pour preuve, ce passage que j’ai récemment retrouvé dans la vingt-troisième des Lettres Philosophiques : « J’oserais souhaiter qu’on pût supprimer en France je ne sais quels mauvais livres qu’on a imprimés contre nos spectacles »... Voilà des mauvais livres, et des mauvais auteurs, que Voltaire eût volontiers poursuivi en diffamation.

Il y a en chacun de nous un censeur qui sommeille. Voilà pourquoi l’Etat devrait se réveiller, et donner enfin à la liberté d’expression les moyens juridiques de son existence. Qu’on puisse tout dire et contredire ! 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Nico Attal
- 18/04/2012 - 11:20
David contre Goliath
La collusion du PS et du monde des médias et de la publicité est tellement criante qu'on se demande pourquoi Khiroun cherche à la nier. Pense-t-il sérieusement qu'un procès en diffamation va donner l'illusion du contraire? Peut-être le temps des élections... Il est vraiment suspect de voir un hyper "communiquant" brassant des budgets de centaines de millions d'euros, copain comme cochon avec les grands de ce monde (dont le non moins cochon DSK) s'attaquer à l'auteur d'un tweet de 140 caractères !
xm
- 18/04/2012 - 11:18
Le PS aussi est méprisant
Pour revenir sur le cas du Département du Nord, l'agent ainsi révoqué va se retrouver sans revenus décents à terme.

Vive la justice sociale à la sauce PS.

Le PS méprise le Peuple Français.
New
- 18/04/2012 - 03:13
@ Guigou
Vous avez un pseudo bien révélateur et en vérité peu flatteur. Comment ne pas penser en effet à cette ex responsable PS à la coiffure et aux minauderies d'un caniche grotesque, connue pour son sectarisme haineux et son profond mépris du peuple. On rappellera ainsi par exemple que Le Canard révéla que quand ses fonctions l'exigeait, un peloton de gendarmes qui assurait sa sécurité dans sa datcha du Lubéron fut logé dans des conditions de salubrité honteuses, et sans qu'une seule fois cette "grande dame" ne daigne venir les saluer. La gauche caviar dans toute sa splendeur.