En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 31 min 19 sec
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 3 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 5 heures 23 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 7 heures 38 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 8 heures 24 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 11 heures 16 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 2 heures 12 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 5 heures 15 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 5 heures 38 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 10 heures 28 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 11 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 1 jour 33 min
© ARCHIVES / AFP
© ARCHIVES / AFP
Héritage

Malka Marcovich : « Mai 68 a généré l’essor de l’industrie capitaliste pornographique et la confusion entre libertinage, liberté et violence »

Publié le 18 février 2018
La génération mai 68 s'est caractérisée par sa quête en faveur de la libération des mœurs et sa recherche permanente du bonheur et d'une jouissance immédiate. Elle a émergé sur fond de slogans qui avec le recul sont en effet assez puérils, et ne doivent en aucune manière être sacralisés.
Malka Marcovich est historienne et féministe engagée
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malka Marcovich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malka Marcovich est historienne et féministe engagée
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La génération mai 68 s'est caractérisée par sa quête en faveur de la libération des mœurs et sa recherche permanente du bonheur et d'une jouissance immédiate. Elle a émergé sur fond de slogans qui avec le recul sont en effet assez puérils, et ne doivent en aucune manière être sacralisés.

Atlantico : La génération mai 68 s'est caractérisée par sa quête en faveur de la libération des mœurs et sa recherche permanente du bonheur et d'une jouissance immédiate avec les excès que vous décrivez dans votre livre, "L'Autre héritage de 68". Avec le recul dont nous disposons aujourd'hui, ne peut-on pas parler de génération égoïste prête à sacrifier les suivantes sur l'autel de son propre contentement ? Quelles ont été les conséquences peu reluisantes de cette période qui marque l'apogée des 30 glorieuses ?

Malka Marcovich : Je ne sais pas bien ce que recouvre la génération de mai 68 en dehors de celle des baby-boomers. Comme l’a très bien analysé Jean-François Sirinelli cette génération dont certains ont participé à 68, sont en quelque sorte des « bébés de l’Atlantide », première génération à n’avoir connu aucune guerre, mais ayant vécu avant l’avènement des années 1960/70 dans une société très archaïque, en particulier pour les femmes, du point de vue des mœurs. Je pense que les slogans de 68 qui semblent indiquer une recherche permanente de bonheur et une jouissance immédiate sont des slogans qui avec le recul sont en effet assez puérils, et ne doivent en aucune manière être sacralisés. Les excès que je décris dans mon livre ne sont que l’aboutissement à ciel ouvert et sous couvert de libération de représentations extrêmement traditionnelles des rapports de pouvoir entre les hommes et les femmes, de la sexualité humaine et en particulier, la représentation stéréotypée de la sexualité masculine autour de besoins prétendument irrépressibles. Je ne pense pas que l’on puisse véritablement parler d’une génération égoïste prête à sacrifier les suivantes. Mais l’effet d’entraînement de cette génération a hissé au statut de mythe fondateur cette période dont très peu, comme je l’indique, ont été au cœur des événements. En revanche, ce statut d’anciens combattants a pu placer certains dans une position d’arrogance vis-à-vis des plus jeunes. Les conséquences immédiatement palpables de cette époque fut l’essor de l’industrie capitaliste pornographique et la confusion entre libertinage, liberté et violence.

Un extrait de "L'Autre héritage de 68" : la violence sexuelle imposée des parents "libres"

Ne nous sommes-nous pas enfermé dans cette doctrine de l'impératif de jouissance aujourd'hui ?  Est-ce que le "jouissez sans entraves" n'est pas devenu un frein à notre propre épanouissement et à notre propre quête du bonheur selon vous ?

La notion de « jouissance sans entraves » a fait l’impasse sur la question essentielle du désir et du respect de l’intimité des individus. Cela nécessite bien évidemment de reconnaître que le consentement est une notion que l’on doit creuser tant politiquement que philosophiquement et qu’il est impératif de ne  pas faire l’impasse sur les rapports de pouvoirs et la question de l’impunité. Ces années ont été marqués en effet par des injonctions normatives extrêmement totalitaires pour les plus jeunes. Il y avait une véritable confusion des termes et des mots, un véritable « grand bazar » mental que je décris aussi dans mon livre. Que veut dire quête de bonheur ? Que veut dire plaisir ? Même ceux que l’on appelait les nouveaux philosophes et qui remettaient en cause les aveuglements d’une certaine gauche pour les régimes  totalitaires n’allaient pas jusqu’au bout de la critique sociale de l’époque.  Alain Finkielkraut ou Pascal Bruckner questionnaient  certes « le nouveau désordre amoureux », mais demeuraient plus que complaisants vis-à-vis d’un auteur comme Tony Duvert, qui faisait ouvertement l’apologie de la pédophilie.

Un extrait de "L'Autre héritage de 68" : quand les "nouveaux" rapports profs/élèves se terminaient en drames...

Quelle est la part de responsabilité que l'on peut légitimement attribuer à mai 68 pour les tensions qui s'expriment aujourd'hui en France ? Retrouve-t-on dans l'idéologie de mai 68 les germes des tensions qui parcourent l'hexagone ?

Tant de tensions nous fragilisent aujourd’hui. Je ne crois pas que l’idéologie de 68 portait en germe ces tensions. Je n’ai jamais voulu en écrivant ce livre jeter le bébé avec l’eau du bain. C’est pourquoi mon livre commence en 1945 pour se terminer au milieu des années 1980.  Je crois que nous vivons à un moment décisif de prise de conscience sur la complexité des violences sexuelles depuis le début de  l’affaire Weinstein. Je suis une petite sœur de baby-boomers, née avec l’avènement de la Vème République et le retour du Général de Gaulle, dans une période mouvementée de notre histoire, et une période pleine d’illusion sur la marche du progrès technique. Enfant en 68, adolescente à l’époque de la loi Veil, je n’ai pris conscience des silences qui entouraient les violences sexuelles que bien plus tard. Je me suis battue depuis plus de 25 ans au niveau international contre l’objectivation du corps des femmes, tant par l’industrie mondiale du sexe que par les extrémistes religieux. Je reste et je demeure une femme humaniste, laïque, féministe et universaliste. Les rencontres que j’ai faites dans mon travail ont formidablement nourries ma réflexion. Pour diverses raisons qui sont au-devant de l’actualité -prescription, consentement etc. -  nombre de personnes ont gardé le silence. Je peux dire que de l’héritage de 68, j’ai conservé de mes aînées, ces étincelles de vie et de créativité qui font ce que je suis aujourd’hui. Comme vous l’aurez remarqué, j’ai souhaité que mon livre soit parcouru par la musique, les chansons que l’on fredonne encore aujourd’hui… Alors je terminerai cet interview avec cette chanson de Princess Erika en 1988, il y a tout juste 30 ans : « Trop de blabla, me dit-dit cet homme-là, trop de blabla, j’ai donné déjà ! »

"L'Autre héritage de 68" de Malka Marcovich, publié aux Editions Albin Michel

Pour commander ce livre, cliquez sur l'image ci-dessous

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires