En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

07.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 5 heures 53 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 11 heures 40 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 13 heures 14 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 13 heures 43 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 14 heures 35 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 15 heures 52 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 17 heures 29 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 10 heures 57 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 11 heures 52 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 13 heures 8 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 13 heures 26 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 14 heures 14 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 15 heures 4 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 16 heures 26 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 16 heures 58 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 17 heures 54 min
© Reuters
© Reuters
Gla-gla

Neige et froid : ces Français qui peinent à se chauffer

Publié le 07 février 2018
La dépression hivernale qui touche le pays depuis lundi ne cesse de s'étendre. Une bien mauvaise nouvelle pour les millions de personnes en France qui peinent à se chauffer.
Bertrand Lapostolet a pris depuis 2017 la direction de SoliNergy, Fonds de dotation dédié à la lutte contre la précarité énergétique, au sein du groupe Effy.De 2008 à 2017, responsable de programmes à la Fondation Abbé Pierre, a notamment animé le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Lapostolet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Lapostolet a pris depuis 2017 la direction de SoliNergy, Fonds de dotation dédié à la lutte contre la précarité énergétique, au sein du groupe Effy.De 2008 à 2017, responsable de programmes à la Fondation Abbé Pierre, a notamment animé le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La dépression hivernale qui touche le pays depuis lundi ne cesse de s'étendre. Une bien mauvaise nouvelle pour les millions de personnes en France qui peinent à se chauffer.

Atlantico : Combien de personnes en France sont-elles considérées comme "mal chauffées" ?

Bertrand Lapostolet :  Il existe malheureusement un nombre croissant de personnes en situation de précarité énergétique en France. Selon le rapport 2018 de la Fondation Abbé Pierre, 11 millions de personnes ont déclaré en 2013 avoir froid chez elles, soit une augmentation de 72% par rapport à 1996. L’Observatoire national de la précarité énergétique considère que 5,6 millions de ménages, soit 12,2 millions de personnes sont concernés par la précarité: 1 ménage sur 5 est concerné et plus d’1 million de ménages sont gravement touchés par la précarité énergétique.

Ils se privent car leur seul choix c’est d’avoir froid ou de se ruiner pour se chauffer, ils sont contraints à faire des arbitrages dont les conséquences sont graves. Ils ne veulent pas se mettre en situation d’impayé sur leur facture énergétique où veulent tout simplement être capable de payer le loyer à la fin du mois.

La part des dépenses thermiques dans le budget des ménages a-t-elle évolué ?

La facture d’énergie dans le logement frise aujourd’hui 1700€ en moyenne par an, soit 4,5% de plus qu’en 2016 : on comprend bien que les ménages modestes ont du mal à y faire face !

Quelles sont les conséquences néfastes d'un logement mal chauffé ?

Couper le chauffage et même le réduire sont des pratiques qui génèrent des problèmes de santé mais aussi de sécurité. Beaucoup de foyers coupent le chauffage principal et prennent des chauffages d’appoint pour dépenser par petits bouts. Ils se chauffent en fait très mal et produisent de l’humidité et même du monoxyde. Cela peut causer par la suite des accidents, des brûlures, ainsi que des intoxications graves. 

L’impact de la privation de chauffage est énorme. Nous parlons de spirale de la précarité énergétique. La privation entraine des problèmes de santé, de mal-être, de repli sur soi. Elle entraine aussi une dégradation du logement : humidité, moisissures. C’est un cercle vicieux dont les conséquences sont dramatiques : des études montrent que la privation de chauffage a un impact sur des pathologies aigües et chroniques (maladies cardio-vasculaires, respiratoires, dépressions) : la précarité énergétique est aussi un problème de santé publique et contribue au déficit de la Sécurité sociale.

Qui sont ces Français "mal chauffés" ?

Sur le plan géographique, il y a évidemment un impact des zones climatiques mais il y a de la précarité énergétique partout en France. Du fait de l’augmentation massive de la dépense contrainte, les personnes touchées ne sont pas uniquement dans la grande exclusion et la grande pauvreté : méconnaissant souvent les dispositifs faits pour les aider, ou refusant même de s’y adresser par peur d’être considérés comme des « cas sociaux », ils sont donc souvent « invisibles et silencieux », et le premier enjeu pour traiter leur situation est de les repérer, d’aller à leur rencontre.

Tous les statuts d’occupation sont concernés : propriétaires occupants, locataires, en habitat individuel ou collectif. Ils ont en commun que leur situation de précarité les relègue à vivre dans des logements qui sont des passoires thermiques : propriétaires ils n’ont pas les moyens de financer seuls les travaux de rénovation thermique nécessaires, locataires ils n’ont pas le choix de louer un logement performant. 

Les aides sont-elles adaptées ?

Les réponses collectives concernant la précarité énergétique ont progressé, suite à la loi de Grenelle 2 en 2010 et plus récemment avec la loi de transition énergétique :, programmes d’action dont le plus important est « Habiter mieux », certificats d’économie d’énergie (CEE) dont la part consacrée à la lutte contre la précarité énergétique a été majorée pour la période 2018-2020, etc.

Si l’effort collectif s’est intensifié, force est de constater que le nombre de ménages touchés continue d’augmenter. Il faut donc redoubler d’efforts. Par ailleurs, toutes les situations doivent être prises en compte, or si les logements HLM et les propriétaires-occupants de maisons individuelles disposent d’aides plutôt adaptées, tout ou presque reste à faire sur les copropriétés et le parc locatif.

Concernant le locatif, les aides ne peuvent pas tout. Il est impératif d’envoyer un signal fort aux bailleurs et –tout en leur proposant des aides si nécessaire- les amener à faire les travaux indispensables pour qu’on ne puisse plus voir louer de passoires thermiques. Suite à une forte mobilisation des acteurs, la loi de transition énergétique a prévu dans son article 12 l’intégration aux critères de décence des logements mais le décret qui a été pris est mal rédigé n’a pas d’effet pratique.

Quelles solutions préconisez-vous pour un meilleur chauffage des logements français ?

La priorité est de rénover les passoires thermiques occupées pour la plupart par des ménages modestes : traiter plusieurs millions de logement, dans un délai le plus court possible représente un investissement important, d’abord pour la collectivité, mais la gravité de la situation et la possibilité d’un retour sur investissement assez rapide doivent motiver des mesures ambitieuses. 

Un collectif d’ONG et d’entreprises, l’Initiative Rénovons, est mobilisé sur ce thème depuis l’an dernier. La nouvelle mandature a pris des engagements et le gouvernement consulte actuellement autour d’un plan de rénovation énergétique de l’habitat qui doit être ambitieux : nous verrons sous peu si les mesures concrètes sont à la hauteur de l’enjeu.

Une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), concernant le Royaume-Uni, montre qu’un euro investi pour rendre un logement chauffable représente directement 42 centimes d’économies sur les dépenses de santé. Au-delà d’une économie de soins et dépenses de santé,  un plan de rénovation thermique ambitieux générerait pour l’Etat des recettes fiscales, des emplois non délocalisables, une réduction des importations d’énergie. Un tel plan serait rentable pour la collectivité !

Enfin il ne faut pas oublier, au-delà de cet effort de massification des rénovations, qu’une partie des ménages en précarité ont besoin d’un accompagnement spécifique avant, pendant et après les travaux : les programmes prévus dans le dispositif des CEE (SoliNergy en porte un : MAGE, Mesurer et Accompagner pour Garantir les Economies*) proposent des réponses adaptées qui doivent être soutenues.


*http://www.solinergy.com/programme-mage/

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

07.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 07/02/2018 - 20:25
Chauffage
La seule mesure est de mettre une tva réduite sur les produits énergétiques et pas d'autres taxes, ni de taxes sur les taxes. L'électricité est un produit de première nécessité: vous avez vu le montant des taxes? C'est moins que le carburant (autre produit de première nécessité) mais c'est exorbitant.
assougoudrel
- 07/02/2018 - 17:21
Les heures creuses d'EDF
Depuis plus de deux ans, l'EDF a supprimé les heures creuses l'après midi dans le Morbihan (pourquoi uniquement un département). Ces heures creuses étaient de 14 à 17 heures. Les gens profitaient pour repasser, faire tourner les lave-linge et lave-vaisselle, faire un gâteau etc...La nuit, elles sont de 21h00 à 5h00; je vois mal quelqu'un repasser à 21hoo, l'heure du film. Du coup la vente de poêles à granulés a explosé. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. dans un précédent commentaire, je parlais des présentateurs météo qui montrent la météo en tenue d'été en plein hiver. Depuis deux jours, sur TF1, elles ont un pull léger. C'est un manque de respect envers ceux qui ne peuvent pas se chauffer. C'est comme montrer la gastronomie de l'Elysée, alors que beaucoup de français ont du mal à joindre les deux bouts.
zen aztec
- 07/02/2018 - 08:10
...
Et l'augmentation des taxes sur le fuel n' a pas du arranger la situation