En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

05.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

06.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

07.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 29 min 7 sec
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 1 heure 6 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 3 heures 49 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 8 heures 35 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 8 heures 46 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 9 heures 8 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 9 heures 53 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 49 min 19 sec
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 2 heures 51 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 4 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 5 heures 45 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 8 heures 28 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 8 heures 58 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 9 heures 50 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 9 heures 54 min
Pomme pourrie

Comment Apple s’est fait rattraper par les virus

Publié le 13 avril 2012
Jusqu'ici, il faisait bon vivre dans l'univers Mac. Pas de virus ni de chevaux de Troie... Un temps révolu, semble-t-il, depuis qu'une série de vers a trouvé les failles de la pomme. Désormais, il va aussi falloir compter avec des antivirus pour le concurrent du PC.
Romain Chiaramonte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Romain Chiaramonte a travaillé dans de nombreux secteurs d'activité, suite à des études de commerce. Il se consacre aujourd'hui à l'édition de contenu et au journalisme pour plusieurs spécialistes sur internet.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jusqu'ici, il faisait bon vivre dans l'univers Mac. Pas de virus ni de chevaux de Troie... Un temps révolu, semble-t-il, depuis qu'une série de vers a trouvé les failles de la pomme. Désormais, il va aussi falloir compter avec des antivirus pour le concurrent du PC.

A lire aussi :
Qui pourrait être le prochain Apple (et rapporter 5000% sur dix ans à ses actionnaires) ?

Alors que les possesseurs de Mac fanfaronnaient depuis plusieurs années en « méprisant » ceux qui utilisaient des PC, la donne a semble-t-il changé. En effet, depuis toujours, les adeptes des Mac dénigrent les PC en estimant que leur machine est plus performante, plus esthétique et … plus sûre.

Les Mac sont plus sûrs que les PC ? Plus tant que ça

Le dernier argument vient d’être sérieusement mis en doute à cause d’un cheval de Troie qui aurait infecté plus de 600 000 machines à travers le monde. Ce logiciel malveillant répond au doux nom de « Backdoor.Flashback ». Il utilise une faille du système Mac en faisant croire à sa victime qu’une mise à jour d’un logiciel vidéo Adobe est en cours. En quelques secondes, le cheval de Troie se trouvera sur le Mac, il lui sera alors possible de récupérer de nombreuses données personnelles pouvant être utilisées à des fins malicieuses et publicitaires dans le meilleur des cas. Et si posséder le meilleur antivirus du marché pour Mac devenait primordial dans le futur ?

Donc, non, les Mac ne sont pas parfaits comme pourrait le prétendre une majeure partie des utilisateurs en France et dans le monde. Évidemment, les possibilités des Mac restent excellentes.

Une infection au niveau mondial

Ce cheval de Troie, que beaucoup appellent un virus (à mauvais escient car le terme regroupe les malwares, les adwares, les spywares, les rootkits, etc…), a réussi à infecter plus de 600 000 Mac dans le monde entier. A vrai dire, il ne fait pas bon résider dans un pays anglophone car les Etats-Unis regroupent 56% des Mac touchés, le Canada 19%, la Grande-Bretagne 13% et l’Australie 6%. La France ne représente que 0,6% des Mac touchés dans le monde. En tout cas, on peut tirer un coup de chapeau aux ingénieurs informaticiens russes de chez Dr. Web qui ont repéré la menace.

On peut imaginer que les dirigeants de chez Apple soient furieux car ces derniers auraient préféré sans nul doute réaliser une communication toute en douceur auprès de leurs clients.

Les Mac ne sont plus invulnérables, Steve Jobs doit se retourner dans sa tombe

Après quelques mini-alertes, notamment l’an passé, les dirigeants de chez Apple ne vont pas pouvoir éluder cette attaque dans leur stratégie de communication. Car, n’oublions pas que l’un des messages commerciaux phares de chez Apple depuis toujours est relatif à l’extrême sureté de ses machines. Forcément, il  y a comme un hic à présent.

De plus, selon de nombreux experts, le nombre d’attaques envers les Mac a progressé de façon exponentielle depuis plusieurs mois. Même si elles ont toutes échouées, il s’agit là d’une réelle recrudescence. L’explication est relativement simple, puisqu’Apple explose ses records de ventes depuis plusieurs semestres, les pirates informatiques en quête de gloire numérique commencent à utiliser leur « expertise » pour déranger les machines de l’oncle Steve. A croire que les nombreuses failles de Windows n’intéresseront plus les hackers à terme (CQFD). De son côté, Apple est en train de préparer un outil de suppression de ce malware afin qu’il ne vienne plus perturber la tranquillité de ses utilisateurs.

Un antivirus pour Mac, utile ou fantaisiste ?

Depuis environ un an, les plus grands éditeurs d’antivirus comme Bitdefender, Norton, McAfee ou encore Kaspersky qui a découvert l’existence du virus le plus dangereux, proposent des antivirus pour Mac. Alors qu’il était possible de lire, ici et là, qu’il ne s’agissait que d’une conspiration pour créer un nouveau besoin inexistant, à savoir protéger un Mac, ce qui reviendrait selon eux à apprendre à un poisson à nager (à rien, pour ceux qui ne suivent pas…), l’installation d’un antivirus pourrait se révéler intéressante, voire primordiale dans les mois qui viennent. En effet, si l’on se met dans la tête d’un hacker, le prochain à réaliser une attaque sur Mac souhaitera faire encore plus fort, d’où une escalade des attaques que connait Windows depuis belle lurette. Un réel marché pourrait donc se mettre en place, notamment grâce à la conception de nouveaux logiciels plus poussés, pour le Mac en lui-même comme pour la navigation sur internet.

Les antivirus proposés à ce jour sont en moyenne plus chers que ceux sur PC même si des solutions gratuites existent. Un nouveau marché s’ouvre donc pour les éditeurs, et, les adeptes de Saint-Apple sentent roder le loup, ou plutôt le cheval de Troie…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
SteakKnife
- 13/04/2012 - 04:22
Spolier
Laisse tomber, c'est pas demain la veille que les articles d'Atlantico seront écrits en bon français.
broke
- 12/04/2012 - 19:23
spolier
Pour mémoire "spolier" n'a d'autre sens en français que dépouiller, dérober, par fraude ou par force : le Littré donne comme exemple : "on l'a spolié de son héritage". Que veut donc dire : "les adeptes des Mac spolient les PC" ? Même en anglais où "to spoil" a une gamme de sens plus étendue que le français "spolier", il n'a pas celui de "dénigrer". Quelqu'un qui prétend "se consacrer au journalisme" pourrait au moins apprendre la langue dans laquelle il s'exprime.
broke
- 12/04/2012 - 19:13
"spolient les PC"
Curieuse expression que "spolient les PC", on imagine que l'auteur a voulu dire "dénigrent les PC" en imaginant que l'un des sens du verbe anglais "to spoil" correspondait à "spolier" - ce qui n'est évidemment pas le cas. N'y a-t-il personne qui relise les articles postés sur Atlantico ?