En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© ANATOLY USTINENKO / AFP
SOS Saigas
Le mystère de la mort soudaine et massive des antilopes
Publié le 22 janvier 2018
Avec Eve Afonso
Dans les plaines kazakhes, une enquête scientifique de vaste ampleur a mis trois ans pour identifier ce qui avait provoqué la mort de 150 000 antilopes saiga : une forte humidité due au changement climatique couplée à une bactérie inoffensive en temps normal. Et ce n'est pas un cas isolé...
Maître de conférence au laboratoire chrono-environnement de l'université de Franche-Comté, spécialiste de l'écologie des populations animales.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eve Afonso
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maître de conférence au laboratoire chrono-environnement de l'université de Franche-Comté, spécialiste de l'écologie des populations animales.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans les plaines kazakhes, une enquête scientifique de vaste ampleur a mis trois ans pour identifier ce qui avait provoqué la mort de 150 000 antilopes saiga : une forte humidité due au changement climatique couplée à une bactérie inoffensive en temps normal. Et ce n'est pas un cas isolé...
Avec Eve Afonso

Atlantico : Dans l'article de The Atlantic, on peut lire : "Le climat est la gâchette, [la bactérie] Pasteurella la balle". Que s'est-il passé dans le cas des saigas ? Connaissez-vous d'autres exemples d'exemples d'extinction de masse provoqués par un tel mécanisme, ou est-ce un cas isolé ?

Eve Afonso : Le déclin des saigas est un exemple assez spectaculaire et bien connu, au-delà des épisodes de mortalité massive que relate cet article. Les populations de saiga ont commencé à décliner principalement au siècle dernier, et les spécialistes du sujet attribuent ce déclin à la chasse, aux pressions de prédation (notamment par les loups), aux changements climatiques et à la transmission de maladies infectieuses (voir l'article de Milner-Gulland et al., 2001). Ce sont des causes de déclin qu'on retrouve couramment pour la faune sauvage (voir pour cela Dirzo et al., 2014 et/ou Ceballos et al., 2015 qui résument très bien cela). Aucune de ces causes ne suffit cependant à elle seule pour expliquer le déclin, cependant les épisodes de mortalités massives comme celles décrites dans l'article sont fréquemment associées à des maladies infectieuses. Dans le cas des saigas, une pasteurellose transmise par la faune domestique (probablement le bétail) chez qui l'infection est assez répandue pourrait être à l'origine de ces épisodes.

Ce n'est pas un cas isolé, on connait plusieurs exemples de mortalité massive, souvent associés à des maladies, comme des chytridiomycoses pandémiques chez les amphibiens, l'expansion rapide de tumeurs faciales infectieuses chez le diable de Tasmanie, ou des morbillivirus infectant des mammifères marins. Les Etats-Unis connaissent également des cas inquiétants de mortalité massive dans de nombreuses colonies de chauves-souris, qui seraient dus à un champignon, Pseudogymnoascus destructans, qui cause le syndrome du nez blanc.

Atlantico : Sachant que l'être humain - comme beaucoup d'animaux - vit en symbiose avec de nombreuses bactéries, est-il possible que le changement climatique les rendent dangereuses pour l'homme ?

Ce n'est pas impossible, mais l'immense majorité des études portant sur la relation entre changement climatique et agents infectieux s'est plutôt concentrée sur l'aire de répartition et la prévalence, plutôt que sur la virulence. Voir pour cela Patz et al., 1996, qui date un peu mais qui résume bien les recherches menées sur le sujet. Pour résumer, le réchauffement climatique aurait plutôt tendance à augmenter l'aire de répartition des parasites, à favoriser leur survie dans le milieu extérieur (= le sol, l'eau par exemple), à favoriser les pullulations de rongeurs (qui peuvent être réservoirs d'agents pathogènes) et l'émergence ou la réémergence des agents infectieux. Il est possible qu'il y ait un effet sur la virulence mais je n'ai pas connaissance de telles études.

Atlantico : Selon une étude de l'université de San Diego, on enregistre chaque année un évènement d'extinction de masse supplémentaire chaque année depuis 70 ans. Quelles sont les conséquences de ces évènements sur les activités humaines ? Et sur notre capacité à protéger ces espèces ?

Les espèces animales et végétales fournissent ce qu'on appelle des services écosystémiques, par exemple la pollinisation ou la consommation d'insectes ravageurs. Des scientifiques ont par exemple chiffré qu'une seule colonie de 150 individus de grande chauve-souris brune consomme chaque année près de 1.3 millions d'insectes ravageurs. Le déclin des chauves-souris observé actuellement aux Etats-Unis pourrait représenter plusieurs milliards de dollars de pertes économiques pour l'agriculture Nord-Américaine (voir Boyles et al., 2011). La synthèse de Chapin et al. 2000 reprend cela de façon plus globale (et bien plus complète).
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Et maintenant voici le PQ blasphématoire…
02.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
03.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
La déconsommation affecte tous les secteurs, sauf l’alimentaire et le made in France. Mais les Gilets jaunes n‘y sont pour rien
06.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
07.
Macronracourcix : la France prise au piège de son syndrome Astérix ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
05.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
06.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires