En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Atlanti-Culture
"Le sang des cerises, Les passagers du vent T.8, 1/4" : le grand Bourgeon est de retour
Publié le 30 décembre 2017
François Bourgeon est l'un des deux ou trois plus grands noms de la BD française depuis 50 ans. Mais avec une production assez chaotique. Raison de plus pour apprécier le lancement de sa nouvelle série qui renoue avec la splendeur de ses débuts et offre un souffle nouveau aux mythiques "Passagers du Vent".
Dominique Clausse est chroniqueur pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Clausse pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Clausse est chroniqueur pour Culture Tops
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Bourgeon est l'un des deux ou trois plus grands noms de la BD française depuis 50 ans. Mais avec une production assez chaotique. Raison de plus pour apprécier le lancement de sa nouvelle série qui renoue avec la splendeur de ses débuts et offre un souffle nouveau aux mythiques "Passagers du Vent".

BD

Le sang des cerises, Les passagers du vent T.8, 1/4 de François Bourgeon. Editions Delcourt, 21 p., 3€.

RECOMMANDATION

EN PRIORITE

THEME

La publication de l’album est prévue pour novembre 2018, mais les éditions Delcourt en proposent une prépublication trimestrielle en 4 parties, sous forme de journaux grand formats et en noir et blanc.

Voici donc le retour de la mythique série des "Passagers du Vent", avec ce tome 8, qui inaugure un nouveau cycle se situant dans l’univers historique de la Commune de Paris. 

Mais avant de l’évoquer, il faut resituer cette saga dans son histoire. Les premières aventures des "Passagers du Vent" paraissent à la fin des années 70 aux Editions Glénat. Cette maison d’édition sera un véritable phénomène des années 80, en permettant l’éclosion de nouveaux auteurs talentueux. Bourgeon en est sûrement le plus emblématique. "Les Passagers du Vent", en suivant le destin de son héroïne Isabeau, nous entraîne au XVIIIème siècle, dans les méandres du commerce triangulaire, entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Le graphisme est sublime, le scénario palpitant et la documentation historique d’une précision sans faille. Les 5 premiers tomes de cette aventure, parus entre 1979 et 1984, constituent un des chefs-d’œuvre de la Bande Dessinée moderne.

30 ans après la parution du premier album, en 2009, Bourgeon propose une première suite à son histoire, en deux volumes, « La petite fille Bois-Caïman », qui déconcerte ses fans, dont votre chroniqueur : j’avais quitté Isabeau, héroïne exaltée de 18 ans en 1782, en rêvant qu’elle retourne en France vivre la Révolution. Au lieu de cela, on la retrouve centenaire en Louisiane en pleine guerre de sécession, passant le flambeau à une autre Isabeau, surnommée Zabo. 

20 années passent et nous retrouvons Zabo, qui a changé de prénom et s’appelle maintenant Clara, dans le Paris d’après la Commune. L’histoire débute précisément le jour de l’enterrement de Jules Valles, figure emblématique de cette période, par la rencontre de Zabo/Clara et d’une jeune bonne débarquant de sa Bretagne natale.

POINTS FORTS

- L’originalité, en premier, avec cette pré-publication de la BD en 4 numéros trimestriels, sous forme d’un journal. Les 21 premières pages de l’histoire sont proposées en grand format noir et blanc qui nous permet de nous délecter du trait de Bourgeon.

- A plus de 75 ans, l’auteur n’a rien perdu de sa précision et de sa vivacité. L’histoire est tout de suite prenante, sans les effets de style qui avaient un peu plombé les deux albums précédents. Bourgeon retrouve le souffle épique du début des Passagers; on rentre dans l’histoire et on n’a plus envie d’en sortir.

POINTS FAIBLES

Il faut accepter d’en sortir, justement, après ces 21 pages et attendre un trimestre le deuxième journal, et ainsi de suite jusqu’à la parution, dans un an, de l’album, où on pourra en plus découvrir sa mise en couleur.

EN DEUX MOTS

Alors que la première suite des passagers s’était empêtrée entre sa volonté de terminer une histoire et celle d’en créer, sans trop de succès, une nouvelle, voici qu’on retrouve le souffle épique et la force historique de la grande aventure façon Bourgeon. Nous n’avons, pour l’instant que 21 pages sous les yeux, mais le chef-d’œuvre pointe déjà le bout de son nez. Au-delà de la beauté graphique, c’est surtout la force de Clara, cette nouvelle héroïne, si peu convaincante dans le Bois-Caïman, qui, là, nous entraîne par sa fougue et ses convictions.

UN EXTRAIT

De l’interview de F Bourgeon, figurant en première page intérieure de ce journal, à propos du titre de cette nouvelle saga:

« Deux chansons de Jean-Baptiste Clément : « le Temps des cerises » et « la Semaine sanglante », résumeraient à elles seules l’histoire de la Commune. Si la seconde est moins connue, la première s’est profondément ancrée dans la mémoire populaire. D’une façon ou d’une autre, directement ou par ses proches, chacun de mes principaux personnages a sa vie bouleversée entre ses deux chansons. »

L’AUTEUR

François Bourgeon est une des figures les plus atypiques du paysage de la Bande Dessinée francophone. Alors que sa série « les Passagers du Vent » lui ouvrait une voie royale d’auteur à succès, il va bien au contraire choisir une carrière marginale, assez peu prolifique en œuvres et toujours portée par des exigences complexes. On peut résumer sa bibliographie, post- « Passagers du Vent », à deux séries : « les Compagnons de crépuscule », histoire ésotérique moyen-âgeuse et « le cycle de Cyann », en collaboration avec Lacroix, qui se situe dans un univers fantastique créé de toutes pièces. L’une comme l’autre, bien que très différentes, ont en commun une complexité de lecture assez déroutante, même si, toutes les deux, sont de grande qualité et absolument recommandables.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2442 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
02.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
03.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
04.
Brexit : rien n’est joué pour le royaume-Uni même en cas de sortie sans accord
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Iran, pourquoi la menace d’une intervention militaire brandie par John Bolton pourrait marcher
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
04.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
05.
Vivons-nous dans un univers-bulle en expansion dans une autre dimension ? ; Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires