En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

03.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

07.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 25 min 16 sec
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 1 heure 57 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 2 heures 54 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 3 heures 52 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 4 heures 49 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 5 heures 2 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 5 heures 23 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 5 heures 41 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 5 heures 53 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 5 heures 57 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 1 heure 42 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 2 heures 26 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 3 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 4 heures 33 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 4 heures 56 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 5 heures 31 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 5 heures 57 min
Atlanti-culture

"Festen" : quand la vidéo sublime le théâtre

Publié le 11 décembre 2017
Après une pitoyable version des "Trois soeurs", de Tchekhov, le Théâtre de l'Odéon se rachète avec une superbe version de "Festen", la pièce de Vinterberg et Rukov: la mort et la vérité s'invite à table. On est pris aux tripes.
Louis-Bertrand Raffour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis-Bertrand Raffour est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après une pitoyable version des "Trois soeurs", de Tchekhov, le Théâtre de l'Odéon se rachète avec une superbe version de "Festen", la pièce de Vinterberg et Rukov: la mort et la vérité s'invite à table. On est pris aux tripes.

THEATRE

FESTEN

De Thomas Vinterberg et Mogens Rukov

Adaptation française : Daniel Benoin

Mise en scène: Cyril Teste

Avec Estelle Andréì, Vincent Berger, Herveì Blanc, Sandy Boizard ou Marion Pellissier, Sophie Cattani, Beìneìdicte Guilbert, Mathias Labelle, DanieÌle Leìon, Xavier Maly, Lou Martin-Fernet, Ludovic MolieÌre, Catherine Morlot, Anthony Paliotti, Pierre Timaitre, Geìrald Weingand et la participation de Laureline Le Bris-Cep

INFORMATIONS

Odéon – Théâtre de l’Europe 

Ateliers Berthier 

1 rue André Suarès - 75017 Paris

Jusqu'au au 22 Décembre

Du mardi au samedi à 20h., le dimanche à 15h. Relâche le lundi 

Réservations : 01 44 85 40 40  

                       www.theatre-odeon.eu

RECOMMANDATION

            EN PRIORITE

THEME

Helge Klingenfelt, notable aisé, organise un dîner parfait pour ses 60 ans. Tout est réglé au millimètre : la table, le service …  Les invités triés sur le volet : ses enfants – sauf Michaël, l’ainé, qu’il juge vulgaire et imprévisible et la cadette Linda qui s’est suicidée l’année d’avant -, quelques amis. Le scénario de la fête est parfait.

Mais tout, rapidement, se dérègle, le passé fait surface. Invité à prononcer le discours d’anniversaire,  Christian – le jumeau de Linda – laisse son père choisir entre deux versions, puis s’adressant aux convives, révèle que Linda, sa sœur et lui, enfants,  ont été régulièrement violés par leur père.

 Un père qui nie et très vite reprend la main, mettant en avant la fragilité mentale de ce pauvre Christian, bien connue, bien sûr, de tous les convives.

Expulsé, Christian est battu à mort par Michaël, son frère ainé. Tout rentre dans l’ordre, l’incident est clos; à table, le dîner peut reprendre entre convives…

Soutenu, par le « petit » personnel, qui, comme dans toutes les bonnes maisons sait tout, Christian revient et parle… l’horreur d’un passé qui a tué sa sœur et qui détruit sa vie !

Malgré la pression sociale et le cynisme du père, la réalité gagne peu à peu les âmes et les consciences…

POINTS FORTS 

- La complémentarité vidéo /théâtre : deux acteurs filment en permanence la pièce, celle que l’on voit sur scène : dans la salle à manger, le salon; et  celle que l’on ne voit pas ou peu : les chambres, la cuisine, la cour, la cave… Leurs images sont projetées, en direct au dessus de la scène.

Ce recours à deux media en temps réel est une réussite totale.

Chacun explore avec un regard différent et parfaitement complémentaire la montée en puissance du drame : l’affrontement violent entre la vérité contestée d’un enfant détruit et le cynisme aveugle de l’égoïsme et la pression sociale.

On assiste en effet à un ballet croisé permanent  entre réalité et représentation, entre  vidéo et  théâtre : le cérémonial d’anniversaire d’Helge avait, dans sa tête la précision d’un script de cinéma, l’irruption de l’inceste et de la souffrance n’y étaient pas invités,  mais le théâtre – comme image de la réalité –a permis leur irruption !  Chaque media – vidéo et théâtre – nous accompagne à tour de rôle  - comme les invités au dîner – vers la lumière et a libération.

- Les interprètes: toute la troupe, entre sentiments contradictoires, entre amour et violence, mais toujours avec beaucoup de sensibilité,  est remarquable. Mathias Labelle (Christian, le fils victime), Hervé Blanc (Helge / le père) portent la pièce avec force et fragilité. Une mention spéciale pour Catherine Morlot qui dans le rôle de la mère, laisse passer comme malgré elle, toute en retenue, une déchirure qu’elle a masquée durant toute sa vie.

POINTS FAIBLES

Les odeurs…: le programme annonce, comme une grande innovation, des effets olfactifs correspondant à diverse atmosphères successives. Le procédé était-il en panne ce soir là ? Mais indépendamment de son intérêt… les odeurs n’étaient perceptibles. C’était peut être pas plus mal !

EN DEUX MOTS  

Avec le rituel social de ce dîner d’anniversaire c’est toute l’hypocrisie d’une société qui explose face à l’indicible. Il faudra aller au fond de la souffrance, à la frontière de la mort (avec les très belles apparitions du fantôme de Linda, défunte, première victime de son père) pour que les conventions craquent définitivement.

On pense bien sur à Hamlet et à un autre dîner danois où la mort et la vérité s’invitèrent à table.

UN EXTRAIT

« On espère que ceux qui sont invités viendront et que ceux qui ne sont pas invités ne viendront pas »

Helge – le père annonçant son dîner d’anniversaire.

LES AUTEURS

- Thomas Vinterberg est un scénariste et producteur de cinéma danois dont l’œuvre a remporté de nombreux prix. Il a notamment reçu le prix du jury à Cannes pour sa version cinématographique de Festen (déjà) en 1998. La Chasse en 2012 reçoit le prix œcuménique à Cannes. Au théâtre il a fait ses débuts de dramaturge avec l’Enterrement  (Rond Point 2012).

- Morgens Rukov (1943-2015), co-auteur de Festen, a co-signé la plupart des scénarios et textes dramatiques  de Thomas Vinterberg.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires