En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© BERTRAND LANGLOIS / AFP
Ah non, fallait pas…
"Comment peut-on être persan ?" s'interrogeait Montesquieu. "Comment peut-on être de droite ?" se demandent ceux que Wauquiez insupporte !
Publié le 11 décembre 2017
Le nouveau chef des Républicains est un cru estampillé AOC. Pas bon ça : ses adversaires voulaient un vin coupé d'eau…
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le nouveau chef des Républicains est un cru estampillé AOC. Pas bon ça : ses adversaires voulaient un vin coupé d'eau…

Les Républicains, c'est Waterloo. Une morne plaine où à l'infini gisent des cadavres. Une étendue souffrante d'où montent les cris des blessés et les râles des agonisants. Que sont devenus les chefs d'antan ? Les hommes et les femmes du temps jadis ? Dans quelle fosse commune a-t-on enfoui leur corps ? Dans quels hospices a-t-on accueilli les moribonds ?

Oui, où sont Juppé, Fillon, Copé, Sarkozy ? Où est la belle Rachida Dati ? Et où, dans quel lieu, a élu domicile la non moins belle Nathalie Kosciusko-Morizet ? Pleurent-elles ? Gémissent-ils ? Nul ne le sait. Grande est la peine du royaume de France. Jamais dans son histoire ne périrent autant de nobles dames et de preux chevaliers.

Sur cette terre de détresse et de désolation qu'est Waterloo, des Thénardier sont à l'œuvre. Certains détroussent les cadavres. D'autres s'emparent des blessés pour les enfermer dans des chambres froides de marque LREM. C'est là, bien au frais, joliment conservés que sont Edouard Philippe, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et quelques autres. Mais sur le champ de bataille il y a une sorte de Cambronne. Son nom : Laurent Wauquiez. A ceux qui le somment de se rendre, il répond "Merde!". L'individu n'est pas fréquentable. Comme les lépreux du Moyen-Age, il est muni d'une crécelle. Et celle-ci émet des bruits affreux : "Je suis de droite, je suis de droite".

Et ça, c'est très mal. Démodé. Moisi. Vieillot. Réac Car ce qu'on veut, ce que la presse veut, ce que le monde politique veut, c'est une droite de gauche. Une droite sensible aux charmes d'Emmanuel Macron. Au fait, il est quoi le Président de la République ?

Nous vivons une drôle d'époque. Personne n'est obligé d'être catholique. Mais pourquoi alors reprocherait-on au pape d'être catholique ? Nul n'est tenu d'être musulman. Mais peut-on en vouloir au recteur de la Grande Mosquée de Paris de l'être ? On n'est pas contraint non plus de faire ses dévotions à Bouddha. Mais faudrait-il s'en prendre au Dalaï-Lama parce qu'il est bouddhiste ?

Rien non plus ne nous force à être de droite. Mais pourquoi Laurent Wauquiez serait-il coupable de l'être ? Peut-être a-t-il mauvais caractère ? Peut-être même est-il un tueur ? "Il est capable de tout" a dit de lui Gérald Darmanin (vous savez qui est dans la chambre froide…). Ça va saigner alors ! Un bon coup de rouge, ça vous dit ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
03.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
04.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
05.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
06.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
07.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pale rider
- 12/12/2017 - 07:59
Le lavage de cerveau à l'oeuvre depuis toujours a
réussi a faire penser au bon peuple qu'être "de droite" c'est s'assumer "méchant" Et les hommes politiques labellisés de droite n'ont jamais réussi à se défaire de cette image. Sans doute car la presse mainstream entretien cela jour apres jour.
Liberte5
- 11/12/2017 - 22:24
C'est un bon commencement que d'être vomi par tous ceux
qui depuis 40 ans ont tout échoué. Tous ceux qui ont conduit la France sur le déclin et le déclassement. Tous ceux qui ont permis que plus de 250 français soient morts et 1500 blessés par des attentats islamistes. Tous ceux qui laissé faire pour qu'aujourd'hui dans tous les classements internationaux la France régresse. Alors L. Wauquiez ne peut que mieux faire que tous ces tocards: Juppé, Raffarin, Chirac, Bertrand, etc. Qu'ils aillent se faire foutre. Ils ont fait trop de mal à la France.
vangog
- 11/12/2017 - 22:08
Sur la dediabolisation, on peut conseiller Wauquiez!
Inutile de s’asperger d’eau bénite, ça ne marche pas...l’ail non plus, ça marche pas et ça fait fuir les électeurs! laissez tomber les sacrifix et autres bondieuseries: la goooche en pisse de plaisir...non! La seule chose qui marche, c’est l’acte de contrition public: le repenti doit exprimer le strict désir de ne plus offenser la propagande gauchiste, normative et multi-culturaliste, de ne pas trop évoquer l’identité française dans ses discours, parce que c’est limite fasciste, et, par dessus tout, il doit jurer, chaque semaine que la gauche fait, qu’il ne nouera jamais alliance avec les patriotes Front National...compris, Wauquiez! Allez, vous êtes pardonné...mais la gauche vous a à l’oeil!