En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Tournant

L'Europe est-elle une civilisation moribonde ?

Publié le 09 avril 2012
Après la Grèce, c'est au tour de l'Espagne d'être ébranlée par la crise... Nos valeurs sont-elles encore suffisantes pour que l'Union Européenne dépasse les risques de faillites de plusieurs de ses Etats-membres ?
Franck Margain est vice-Président du Parti Chrétien Démocrate et conseiller régional UMP en Ile-de-France.Après des études en finances, il est devenu cadre dans une grande banque internationale. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Margain
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Margain est vice-Président du Parti Chrétien Démocrate et conseiller régional UMP en Ile-de-France.Après des études en finances, il est devenu cadre dans une grande banque internationale. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la Grèce, c'est au tour de l'Espagne d'être ébranlée par la crise... Nos valeurs sont-elles encore suffisantes pour que l'Union Européenne dépasse les risques de faillites de plusieurs de ses Etats-membres ?

Alors que l'Europe est aujourd'hui secouée par une alerte Ibérique, beaucoup s'interrogent sur la profondeur de la crise, son état et son avenir. Nos valeurs sont-elles encore suffisantes pour que l'Europe porte une culture active ou est-elle en train de devenir une civilisation moribonde ? Les jeux ne sont pas faits, même si rien ne va plus...

Sur le plan économique, la Grèce a fait faillite, l'Irlande est en convalescence longue, le Portugal, l’Espagne sont au bord de la faillite. Leur incapacité a réduire leur déficit et leur solvabilité fait défaut et les marchés financiers doutent de leurs capacités à retrouver un équilibre pérenne. L'Italie, le Portugal et l'Espagne adoptent une réduction drastique de leurs dépenses publiques. La France a perdu une partie de son triple A et une coalition "sociale-communiste" à la tête de l’État et « ennemie de la finance » ne serait pas faite pour rassurer. L’Allemagne et sa gestion austère tient encore la route, mais sa croissance est atone en raison de la chute de ses exportations vers la zone euro et sa consommation intérieure. Les plans de ponction fiscale et de réduction des dépenses des États ne stimuleront ni la consommation des ménages ni le moral des consommateurs, le chômage tend vers les 10% en moyenne dans la communauté européenne.

Sur le plan fiscal, l'Europe souffre d'une hétérogénéité rendant la fiscalité illisible et injuste. Cela favorise le dumping fiscal. L'impôt sur le revenu, par exemple, ne parvient pas à rentrer dans les caisses de l’État en Italie, en Espagne, en Grèce malgré les nombreuses amnisties fiscales, et se contente d'un faible 10% en Bulgarie tandis que la pression fiscale est importante dans les autres pays.

Quant à la dette, elle bat des records. En 2010, la dette française s'élève à plus de 80% du PIB. Souvenons nous qu'au XVIIIe siècle la dette royale qui a été l'un des motifs de la Révolution s'élevait à 80% du PIB. Certes, les mêmes causes peuvent ne pas provoquer les mêmes effets. Mais l'état des lieux n'invite pas à l'enthousiasme économique et politique. En Grèce, la dette s'élève aujourd'hui à 150 % de son PIB. L’Allemagne a battu le record de l'endettement le plus important depuis la fondation de la République en 1949 avec 1 791 milliards d'euros qui représentent 73% du PIB ! Et l'Angleterre a un endettement s'élevant à « seulement » 65% de son PIB !

Sur le plan politique, les pays occidentaux de 2012 pensent tirer de leur croissance économique passée le droit à une suprématie permanente. En face, la Chine, le Brésil et l'Inde tentent de transformer leur réussite économique en capital social et symbolique. La Chine n'est plus un pays du tiers-monde : elle est le créancier d'une partie de l'Union Européenne. En 2008, la Chine, sous couvert du groupe Cosco Pacific Ltd, a signé un accord qui prévoit la cession par l'État grec, pour une durée de 35 ans, du port du Pirée, l'un des plus importants de la Méditerranée. Mais l'ordre des choses s'est inversée dans les faits, non dans les représentations. Les dirigeants occidentaux ont du mal à intégrer cette nouvelle donne.

Nous sommes en fait à la croisée des chemins : l'Occident a atteint un point de bascule. Les pays occidentaux se trouvent dans la même situation que l'aristocratie à la fin du XVIIIe siècle. Arrogants, surendettés et inconscients. Au XVIIIe siècle, la Révolution française a balayé ce monde ancien, reléguant la noblesse à l'arrière-garde de la nation. C'est ce qui menace l'Europe si l'on n'y prend pas garde.

C'est pourquoi, cette crise doit constituer les prémisses d'un ressaisissement. Car cette crise n'est pas la conséquence logique d'un processus historique et inévitable. Elle est le reflet de nos valeurs. Ce qu'elle nous donne à lire n'est autre que l'image morale de nous-mêmes. Elle dessine l'image de notre cupidité et d'une société qui se vautre dans l'éphémère et le matérialisme dont on voit les limites.

Un changement de point de vue doit intervenir pour faire de ce point de basculement du monde non pas une catastrophe mais l'occasion de mettre en place une nouvelle société fondée sur l'homme et non plus sur les choses. Il faut que les réflexions s'orientent vers l'idée d'une économie sociale et solidaire pour remplacer la frénésie productiviste. Il me semble qu'il y a là une place pour fédérer les hommes à la faveur de la crise. Plutôt que de parier sur la peur de l'avenir et de désigner des boucs émissaires, il me semble plus fructueux de regarder les vrais enjeux de la vie économique que nous avons tenus pour quantitatifs, alors qu'ils doivent porter l'homme vers l'accomplissement de lui-même.

Il convient donc de faire le deuil d'une certaine conception de la vie, de la société, de la production et d'oser imaginer un monde dans lequel le donné, à savoir l'humain, est plus important que le fabriqué. Le vrai développement d'une société ne dépend pas que de sa croissance économique. Le désarroi qui touche les pays en récession montre bien que la richesse matérielle avait masqué l'absence de développement spirituel. Il apparaît donc urgent de cultiver une vision de l'homme comme responsable, à travers son activité économique, de la vie d'autrui et du vivre ensemble. Seule une telle vision nourrira l'espérance qui nous accompagnera au-delà de la crise actuelle qui est d'abord une crise du sens.

Cette contre-révolution humaniste doit commencer au niveau de notre pays et se déployer à l'échelon européen. Pour cela il faut renouer avec la vision humaniste et chrétienne de la construction européenne qui fut celle de Robert Schuman. « L'Europe, avant d'être une alliance militaire ou une entité économique, doit être une communauté culturelle », disait-il. Il est temps de revisiter cette intuition fondatrice pour répondre aux défis immenses de l'Europe du XXIe siècle.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

05.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

06.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

07.

Risque terroriste : British Airways et la Lufthansa suspendent des vols vers l'Egypte

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
tommy
- 12/04/2012 - 19:39
IL EST QUE L'EUROPE SE RÉVEILLE
Il y a 20 ans que peut prédire la déroute dont souffre le continent d’Europe aujourd'hui . J’étais tellement malade il y a 3 mois quand j'ai entendu Sarkozy mentionné la Chine et le Brésil pour venir au secours de l’état Grèce pour racheter sa dette............quelle honte .
Equilibre
- 10/04/2012 - 23:16
@NYOR
Pour le fun sur les US, le Delamarche du jour
http://www.youtube.com/watch?v=iY_WilwULCc&feature=player_embedded
Sinon, rechercher QE3 du même auteur (la flemme). Ou vous apprendrez que plus personne ne veut du dollar. D'où le QE3.
Equilibre
- 10/04/2012 - 22:00
@Atlantico
Je profite d'un peu de temps pour vous faire part d'une suggestion d'amélioration. Serait-il possible d'avoir d'avoir en haut de page, un bandeau avec chacun des jours de la semaine. A chaque clic sur un jour, seuls les articles écrits du jour sélectionnés seraient affichés. Je ne pense pas que cela couterait cher en dev.
En attendant d'avoir un volume d'article suffisants (si c'est l'objectif du site?) et de pouvoir les classer en fonction du thème (perso, je m'en fous pour le moment).
Ou alors améliorer la recherche, en pouvant sélectionner les jours. Mais bon, je recherche plus des articles récents (- de 7 jours) que des vieux articles... Donc le bandeau serait mieux.