En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 4 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 5 heures 30 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 6 heures 26 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 7 heures 22 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 9 heures 3 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 11 heures 38 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 12 heures 22 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 12 heures 59 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 14 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 5 heures 19 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 6 heures 4 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 6 heures 48 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 8 heures 18 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 11 heures 30 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 12 heures 5 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 12 heures 26 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 14 heures 3 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 14 heures 51 min
© France Bleu
© France Bleu
La vitesse, les routes ou les voitures ?

Limitation à 80km/h : ce qu’on sait vraiment des facteurs qui ont contribué à faire chuter la mortalité sur les routes françaises

Publié le 10 décembre 2017
Alors que le gouvernement réfléchit à abaisser la vitesse maximale à 80 km/h dans les zones à 90, il s'agit de regarder comment cela se passe ailleurs en Europe, et si la vitesse est bien la vraie responsable des accidents de la route.
Pierre Chasseray
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Chasseray est délégué Général de l'association 40 Millions d'automobilistes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le gouvernement réfléchit à abaisser la vitesse maximale à 80 km/h dans les zones à 90, il s'agit de regarder comment cela se passe ailleurs en Europe, et si la vitesse est bien la vraie responsable des accidents de la route.

Atlantico : Il y a déjà eu plusieurs expériences de baisse de la limite maximale autorisée. Quelles en ont été les conséquences sur les accidents et la pollution ?

 

Pierre Chasseray : Ça n'en a pas eu, ni sur la pollution, ni sur l'accidentalité. Ce n'est pas un scoop : on conduit davantage en fonction des conditions de circulation qu'en fonction d'un panneau sur la route. De toute façon baisser la limitation de vitesse, ne peut pas, dans les faits, ni faire augmenter, ni faire baisser la mortalité, ça n'a pas de sens.

 

Baisser à 80 km/h la vitesse maximale sur les routes départementales, ça ne sert à rien et c'est ridicule. Ça vient en contradiction avec ce que font tous nos voisins européens, où la règle du 90 km/h est plutôt établie. Je ne vois pas l'intérêt, surtout qu'il y a des contres-exemples : il n'y a que deux pays en Europe qui pratiquent des limiations de vitesse plus élevées que 90 km/h. En Angleterre c'est à 97 km/h – c'est les miles – et l'Allemagne c'est à 100 km/h. Dans les deux cas on observe des taux d'accidents plus faibles qu'en France. Attention, je ne dis pas qu'il faut monter la limitation en France, juste que la baisser n'a pas de sens.

 

 

Il s'agit donc de simplement faire respecter les limitations existantes ?

 

Évidemment ça passe par faire respecter les limitations de vitesse actuelles. Ce n'est pas parce qu'un urluberlu roule à 140 km/h sur une route de campagne qu'il faut abaisser les limitations de vitesse pour tous les autres. Il faut savoir trouver le juste équilibre, qui a d'ailleurs été trouvé puisque la mortalité a continué globalement de baisser ces dernières années.

 

Je ne pense pas que cette mesure de limitation va avoir une quelconque efficacité, si ce n'est que ça va flasher davantage. Et comme l'État est en train de privatiser les radars, ça va créer un jackpot pour certains.

 

Au-delà des limitations de vitesse, y a-t-il d'autres outils qui pourraient faire baisser le nombre d'accidents ?

 

Il n'y a pas besoin d'outils supplémentaires. Les problèmes principaux de sécurité au volant c'est l'utilisation du smartphone – pas du téléphone ! - au volant, l'éternel problème de l'alcoolémie, et les stupéfiants au volant, qui ne cessent de progresser, de 10 à 25%.

Il ne faut pas plus de contrôle : la sanction est toujours éphémère, la prévention est définitive. La sécurité routière, c'est de la communication. Cela devrait suffire.

 

On sait aussi que les routes sont de moins en moins bien entretenues. La sécurité routière c'est un tabouret avec trois pieds. Le premier pied c'est un automobiliste raisonnable et responsable. Le second c'est une voiture bien entretenue. Et le troisième, c'est une route bien entretenue. Et là, il faut avouer que dans certaines zones c'est pas terrible. Il y a des autoroutes non concédées qui sont dans un piteux état, des nationales très mal entretenues... D'après les chiffres du ministère, il n'y a que 45% des routes que l'on estime en bon état. Et l'objectif du gouvernement, c'est de monter à 75% de routes en bon état à l'horizon 2025. Là où aurait dû faire de l'entretien, on est obligé aujourd'hui de faire de la réparation, qui coûte beaucoup plus cher.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 11/12/2017 - 22:51
A quand les voitures des
mormons et des amish?
pb15
- 11/12/2017 - 10:34
sanctions sévères et appliquées
mon fils ainé a été tué sur l'A4. il était au volant de son vl à l'arrêt derrière un camion en raison d'un accident. Son vl a été projeté sous ce camion par un camion dont le chauffeur utilisait son smartphone pour échanger des sms et video avec sa copine. Résultat 2 morts. Il aurait pu y en avoir plus. Le routier a été condamné à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis. En somme 9 mois pour chaque mort. Cette sanction est insuffisante d'autant que la condamnation étant inférieure à 2 ans il n'a certainement pas été incarcéré. Au tribunal, il ne comprenait pas puisque tout le monde fait la même chose!
DANIEL74000
- 11/12/2017 - 08:44
traiter les causes et non les conséquences
a/ appliquer la loi notamment sur les stationnements gênants sur les trottoirs entre autres.
b/ Taxer les parkings gratuits réservés aux fonctionnaires et élus comme le sont les parkings privés des autres citoyens
c/ Limiter les pendulaires afin de favoriser les transports en commun qui doivent être comme tous les services publics, hors régaliens, privatisés. Le statut public ayant tué le service public
d/ Supprimer le tout vient du haut, sauf pour tout ce qui concerne l'intérêt général notamment l'entretient des routes qui dépend de l'Europe, de la France et non des communes !!!