En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Capture d'écran
Agricultor-2000

Jusqu’où le robot peut-il remplacer l’homme en agriculture ?

Publié le 03 décembre 2017
Avec WikiAgri
Les technologies du futur s’emparent de l’agriculture comme des autres domaines. Les robots, déjà présents pour la traite des vaches, arrivent dans les champs légumiers comme de céréales. Derrière ces impressionnants tracteurs sans pilotes ou autres désherbants autonomes, la sempiternelle question : quid de la place de l’homme ?
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les technologies du futur s’emparent de l’agriculture comme des autres domaines. Les robots, déjà présents pour la traite des vaches, arrivent dans les champs légumiers comme de céréales. Derrière ces impressionnants tracteurs sans pilotes ou autres désherbants autonomes, la sempiternelle question : quid de la place de l’homme ?
Avec WikiAgri

Lire l’article de Christophe Morineau-Cooks sur le Forum international de la robotique agricole

Les progrès technologiques sont passionnants. Oui, il existe des prototypes de tracteurs sans pilotes. Oui, il peut suffire de poser son robot au bord d’un champ pour qu’il le désherbe tout seul, de fond en comble, sans avoir besoin d’être guidé pour changer de sillon (vidéos à la fin de cet article). Et oui, mais cela vous le savez sans doute déjà, les vaches peuvent aller se faire traire toutes seules à la machine créée pour cela, au meilleur moment pour elles... Et ces innovations existent aussi en France...

A chaque fois, derrière chacune de ces ingénieuses inventions, on trouve de solides arguments : lever la pénibilité du travail agricole pour la confier à la machine, efficacité millimétrique dans les dosages lorsqu’il s’agit d’utiliser des phytosanitaires ou autres produits (avec pour objet de les rendre tout aussi efficaces avec de moindres doses mais parfaitement ciblées), utilisation croisées de quantité de technologies de pointe (pour identifier le terrain dans toutes ses aspérités, reconnaitre les mauvaises herbes des cultures, détecter les sillons et les suivre à la perfection, avec évidemment toute la souplesse mécanique qu’il sied à ces engins allégés du fait qu’ils n’ont pas à porter l’homme). Ainsi, de nombreux problèmes sont réglés avec les robots. Citons l’exemple du tassement, soit cette usure de la terre agricole due principalement au poids des machines utilisées aujourd’hui, qui trouve une solution avec des engins moins lourds grâce à l’absence de pilote et à leur composition dans des matériaux innovants.

En termes technologiques, il reste tout de même des progrès à accomplir. Les parcelles où les premiers robots agricoles sont testés présentent souvent un sol linéaire, plat, pas trop caillouteux. Des robots « tout-terrain », cela réclame parfois de véritables prouesses technologiques... Qui sont en cours !

Le Fira, forum international de la robotique agricole, dont la seconde édition vient de se dérouler à Toulouse, existe à l’initiative d’une marque française constructrice de robots agricoles : Naio Technologies. Son rayon d’action étant aujourd’hui le maraichage, demain les grandes cultures, le forum en question ne parle pas des robots d’élevage. Mais rien que pour la culture des champs, il y a à dire. Lors d’une conférence qui y était organisée, un enseignant universitaire britannique, Simon Blackmore, a souligné que ces robots représentent, pour les agriculteurs, « des opportunités pour arriver à de meilleurs rendements ». Il ne voit pas d’inquiétude à avoir pour ces chefs d’exploitation, car selon lui « les robots seront un relais de l’homme, il faudra toujours l’oeil du maitre. C’est lui, l’exploitant, qui continuera de décider ce qu’il plante, et ils feront ce qu’il souhaite ».

Pour autant, la question reste posée de la place de l’homme dans l’exploitation agricole à partir du moment où elle sera équipée de robots. Un autre universitaire, français celui-là, Philippe Jeanneaux (de Clermont-Ferrand) repositionne l’arrivée des robots dans les exploitations dans une évolution plus générale de l’agriculture française : « L’agriculteur est en train de changer de métier en devenant un gestionnaire de services. Tout cela remet en cause ses valeurs. Tout va être bouleversé et on a besoin d’en débattre pour ne pas se laisser manger par le monstre technologique ! »

En l’occurrence, il ne s’agit pas de la peur du progrès, mais de savoir quel progrès on souhaite. Une véritable question de société.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
drones, Fira, exploitant, vache, tracteur
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

03.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

04.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

07.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 03/12/2017 - 18:16
Ben alors
Si c'est un robot qui fait le boulot, l'agriculteur pourra lire Atlantico ! alors, il est pas beau le progrès!!! Enfin, je dis ça parce que , si le Brexit a lieu, les patates attraperont le mildiou! Demandez à JMS!