En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

03.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

04.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

07.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 10 min 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 2 heures 24 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 3 heures 47 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 4 heures 46 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 5 heures 25 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 6 heures 22 sec
décryptage > Justice
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Santé
Avec parcimonie

Pourquoi reprendre le sport trop vite n’est pas une bonne idée quand on a eu la Covid-19

il y a 7 heures 9 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 1 heure 13 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 1 heure 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 2 heures 6 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 2 heures 43 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 5 heures 27 sec
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 5 heures 55 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Religion
Quand faut y aller, il y va très fort

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

il y a 7 heures 4 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le Sénat veut empêcher les sociétés d’autoroutes d’augmenter les tarifs pour compenser l’effondrement des recettes liées au Covid-19

il y a 7 heures 15 min
Atlanti-culture

"Picasso 1932, année érotique" : Un peu racoleur mais on découvre beaucoup d’œuvres

Publié le 01 décembre 2017
Catherine Stucki pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Stucki est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
EXPOSITION
PIcasso 1932, année érotique.
 
INFORMATIONS
Musée national Picasso-Paris
5, rue de Thorigny, 75003 Paris
Jusqu'au 11 février 
Tous les jours sauf le lundi, le 25 décembre, le 1er janvier
10h30-18h (ouverture à 9h30 le week-end et pendant les vacances scolaires)
Tarifs : 12,50 € / 11 €
 
RECOMMANDATION : BON
 
THEME
« Picasso 1932. Année érotique » est la première exposition dédiée à une année de création entière chez Picasso.
Picasso a rencontré Marie-Thérèse Walter en 1929 et on va reconnaître sa rondeur, son nez busqué, ses yeux en  amandes, sa coiffure en coque dans bon nombre de ses réalisations . 
L’exposition présente certaines créations essentielles, comme « Le Rêve » (huile sur toile, collection particulière) et de nombreux documents d’archives replaçant les créations de cette année dans leur contexte.
 Parmi les jalons de cette année exceptionnelle se trouve également la série des baigneuses. 
En parallèle de ces œuvres sensuelles et érotiques, Picasso revient au thème de la Crucifixion. 
1932 voit également la « muséification » de l’œuvre de Picasso à travers l’organisation de rétrospectives à la galerie Georges Petit à Paris et au Kunsthaus de Zurich qui présentent, pour la première fois depuis 1911, le peintre espagnol au public et aux critiques. L’année est enfin marquée par la parution du premier volume du Catalogue raisonné de l’œuvre de Picasso, publié par Christian Zervos.
 
POINTS FORTS
_- Plus d’une centaine d'oeuvres sont présentées là. Cette année érotique a trois protagonistes : Olga, l’épouse; Marie-Thérèse, la maitresse; et le mari infidèle. Comme dans une pièce de boulevard !
- Pour introduire l'exposition, des photos, faites par Brassaï cette année-là, évoquent les deux lieux de vie et de travail de l'artiste : une vue sur les toits de Paris à la tombée de la nuit, depuis l'atelier de la rue de la Boétie à Paris, et le château de Boisgeloup en Normandie, dans les phares de l'Hispano-Suiza de Picasso. 
A côté, d'autres portraits photographiques nous montrent les personnes qui comptent dans sa vie à ce moment-là : il y a les marchands Daniel-Henry Kahnweiler et Paul Rosenberg, son fils Paul, sa femme Olga, brune et un peu sombre, et Marie-Thérèse Walter, à la blondeur rayonnante.
- Nous sommes dans cette exposition comme dans un calendrier (d’une année bissextile), s’effeuillant de salle en salle. Entre gravures, dessins, sculptures et toiles s’intercalent des vitrines de documents très instructifs pour nous plonger dans cette période.
- C'est une année d'hyper activité pour Picasso : il arrive à peindre deux, voire trois tableaux par jour, très différents les uns des autres. Des nus, des natures mortes, des paysages, à travers tous les styles.
- Et puis, en juin, il commence une magnifique série de douze dessins d'après  « La Crucifixion » peinte  par Mathias Grünewald pour le retable d'Issenheim. 
- On voit dans cette expo des tableaux peu ou jamais vus.
 
POINTS FAIBLES
- Le nom de l'exposition est un peu réducteur, voire racoleur.
- Déception en ce qui concerne les tableaux de paysages.
- Un peu trop de documents à lire; il faudrait y consacrer des heures.
 
EN DEUX MOTS
Le principal intérêt de cette expo: presque tous les tableaux nous sont inconnus.
 
UN EXTRAIT
La célèbre formule de Picasso selon laquelle « l’œuvre que l’on fait est une façon de tenir son journal », qui sous- entend l’idée d’une coïncidence entre vie et création .
 
L'ARTISTE
Une seule info, que vous n'avez peut-être pas: Picasso a produit près de 50 000 œuvres dont 1 885 tableaux, 1 228 sculptures, 2 880 céramiques, 7 089 dessins, 342 tapisseries, 150 carnets de croquis et 30 000 estampes (gravures, lithographies, etc.)...
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Picasso, culture, exposition
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires