En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 46 min 57 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’opposition Mitterrand vs Rocard" : un fauteuil pour deux

il y a 1 heure 19 min
pépites > Santé
Contamination
Le vice-ministre iranien de la Santé, Iraj Harirchi, a été testé positif au coronavirus
il y a 2 heures 33 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 4 heures 53 min
pépites > Politique
Détermination
Réforme des retraites : Edouard Philippe indique qu'il prendra ses "responsabilités" sur le recours au 49-3
il y a 5 heures 54 min
light > Culture
Les bons comptes font les bons amis
Les acteurs de la série Friends de retour dans un épisode spécial
il y a 6 heures 41 min
Symbole du Printemps arabe
L'ancien président égyptien Hosni Moubarak est mort à l'âge de 91 ans
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Media
WikiLeaks

Julian Assange : l’héritage malgré les défauts

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Politique
Laïcité à géométrie variable

Le parti communiste de Montpellier pris en flagrant délit de sexisme orientaliste ?

il y a 11 heures 20 min
décryptage > Politique
Elections municipales

Priorités… ou pas : ce que la bataille sur la propreté et la sécurité à Paris révèle de la nature profonde des candidats

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie à vendre" de Yukio Mishima : un inédit jubilatoire de Mishima

il y a 1 heure 7 min
pépites > Economie
Reconversion
Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International
il y a 1 heure 39 min
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 4 heures 9 min
pépites > Economie
Lourdes conséquences ?
Impact du Coronavirus: la Banque de France devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour 2020
il y a 5 heures 16 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte évoque la responsabilité d'un hôpital dans la propagation du coronavirus en Italie
il y a 6 heures 20 min
pépite vidéo > Sport
Vive émotion
L'hommage bouleversant de Vanessa Bryant et de Michael Jordan à Kobe Bryant
il y a 8 heures 20 min
pépites > Economie
Redressement des finances publiques
La Cour des comptes exhorte le gouvernement à accélérer la baisse des dépenses
il y a 9 heures 11 min
décryptage > Europe
Le point de vue de Dov Zerah

L'Europe post-Brexit

il y a 11 heures 11 sec
décryptage > Société
Mais quel scandale…

Savez-vous ce qu'est "l'appropriation culturelle"? La poursuite de la colonisation par des moyens sournois et apparemment inoffensifs !

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Environnement
Oscillation Arctique

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

il y a 13 heures 17 min
Communautarisme

Radicalisation via le sport : la menace dont on ne prend pas la mesure

Publié le 02 décembre 2017
Jouer collectif face aux phénomènes de radicalisation dans le sport est une nécessité de long-terme.
Lucas Buthion est membre du think-tank Sport et Citoyenneté.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lucas Buthion
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lucas Buthion est membre du think-tank Sport et Citoyenneté.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jouer collectif face aux phénomènes de radicalisation dans le sport est une nécessité de long-terme.

Atlantico : Un colloque organisé jeudi 30 novembre à Paris a abordé la question de la radicalisation dans le milieu du sport. Concrètement quel est ce phénomène et est-il seulement possible d'en définir l'ampleur ?

Lucas Buthion : Le phénomène de la radicalisation dans le sport a été mis en exergue dès le mois d’octobre 2015 dans une note du Service Central de Renseignement Territorial intitulée « Le sport amateur, vecteur de communautarisme et de radicalité » : prières sur la pelouse à la mi-temps d'un match d'une équipe de Perpignan, des éducateurs sportifs, fichés comme étant des musulmans salafistes qui prient "en déployant des tapis de prière dans les gymnases" tout en encadrant des adolescents…Quelques exemples repris à l’époque par la presse qui ont sonnés comme un premier « signal d’alarme » pour le mouvement sportif.

La publication de cette note, très partielle et confidentielle, n’a cependant pas permis de cerner avec précision l’ampleur du problème. En marge du colloque organisé hier par la Région Ile-France, Patrick Kamar, Vice-Président du Conseil régional, a révélé que 829 individus appartenant à des clubs sportifs ont été signalés comme radicalisés. Un chiffre que Loïc Garnier, chef de l'unité de coordination de lutte antiterroriste (Uclat) a estimé probablement sous-estimé.

Sur les 2,4 millions de licenciés que compte l’hexagone, il convient donc de remettre ce phénomène à sa juste place, sans pour autant nier sa dangerosité potentielle.

Comment expliquer que le milieu du sport, sensé promouvoir des valeurs qui sont le terreau de la citoyenneté puisse aboutir au résultat complètement inverse en développant communautarisme et radicalité ?

Les clubs sportifs sont des lieux de socialisation massive pour les jeunes et adolescents. Qui plus est, dans les quartiers dits « sensibles », la pratique sportive est fortement encouragée puisqu’il s’agit d’une véritable « école de la vie », qui véhicule effectivement des valeurs citoyennes fondamentales, comme le respect de l’autre ou des règles, la solidarité, le dépassement de soi, la loyauté, l’abnégation.

Mais dans certains territoires, ces valeurs ne prennent plus aujourd’hui le pas sur les revendications communautaristes – constat qui n’est pas propre à la France. Certains clubs n’acceptent ainsi pas la mixité ou ne sont ouverts qu’à une culture, une confession ou origine ethnique. Cette intolérance peut-être la porte ouverte à bien des dérives…

Par ailleurs, il est clair que par rapport à l’institution scolaire, dans laquelle les jeunes sont bien cadrés et suivis, les clubs sportifs sont un peu comme un angle mort, ce que les recruteurs terroristes ont bien perçu. Or ces structures sont souvent gérées par des bénévoles qui font vivre leur association à bout de bras et ne sont pas armés pour détecter des signaux faibles et avant-coureurs de radicalisation…C’est un vrai problème puisqu’ils peuvent être conduits à y être confrontés.

Aujourd'hui quel est l'intérêt des pouvoirs publics vis-à-vis de ce phénomène et que faire pour lutter efficacement contre ce dernier ? 

La lutte contre la radicalisation dans le milieu du sport n’a pas trouvé un écho immédiat dans la sphère politique. Ainsi, après la parution de la note des Renseignements Territoriaux en octobre 2015, la députée de Haute-Garonne Laurence Arribagé avait initié une proposition de résolution législative tendant à la création d’une commission d’enquête sur le phénomène de radicalisation dans le milieu du sport amateur…sans suite.

 

Les défis sont en tout cas légions pour structurer une action publique en la matière. Le nombre d’acteurs impliqués dans la gouvernance du sport en France est un premier obstacle : il n’est pas facile de mettre tout ce monde autour de la table, pour mettre chacun face à ses responsabilités et parvenir à une sensibilisation efficace ! Ensuite, entre Etat, départements, régions, municipalités, comment se partager le coût des actions de prévention, qui ne pourront trouver d’efficacité que dans la durée? Comment adapter l’arsenal juridique à destination des collectivités, pour qu’elles puissent par exemple engager des poursuites en cas d’atteinte à la laïcité en milieu sportif ?

 

Il n’y a pas de réponses simples sur ces sujets délicats et qui agitent facilement la controverse…Il faut donc espérer que la démarche positive initiée par la Région Ile-de-France suscite des émules et s’inscrive dans un cadre coordonné à l’échelle nationale, au-delà des querelles idéologiques et politiques : pour faire sortir le fondamentalisme et l’obscurantisme de nos stades, gymnases et vestiaires, « jouer collectif » sera une nécessité de long-terme.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

07.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Stargate53
- 02/12/2017 - 08:40
Consternante cette lacune !
comment s'étonner de l'expansion du terreau de rejet de la France par une partie des jeunes quand on constate qu'aucun service de l'état ne s'empare du danger des "grands frères" dans les clubs de sports dans les banlieue. Pourtant, il est clair que toute action de prosélytisme commence par les jeunes qui sont des proies manipulables. Bien sur tous les clubs ne sont pas contaminés mais une surveillance est de mise quand on prétend gouverner et anticiper l'implantation islamique radicale. Ce qui ressort de ce constat alarmant c'est que les autorités ne mesurent pas l'étendue du danger réel et vivent dans une bulle. Avant les RG étaient sur le terrain mais une petit génie a supprimé ce relai de proximité par une refonte des services en vérité une recherche d'économies de fonctionnement. Il serait temps de retrouver les bonnes résolutions et de recréer ce qui marche pour éviter ou tenter d'éviter la progression du communautarisme car avec les arrivées de migrants sur notre territoire et la fin du pseudo état islamique, Daesh et ses fanatiques va chercher d'autres zones d'action et cela commence par le conditionnement des esprits jeunes qu'il suffit de "victimiser" !
vangog
- 02/12/2017 - 07:57
« Il n’y a pas de réponse simple en la matière »...
« Structurer une action publique »....une action publique de quoi????... »jouer collectif » avec qui???...nous vous avons suffisamment mis en garde, nous les patriotes, contre la montée en puissance irresponsable d’une communauté à cause du clientélisme gauchiste (sens large)! Aujourd’hui, plutôt que réparer les symptômes, de manière enfantine et désordonnée, il faut s'attaquer aux causes, d’urgence! Et principalement l’immigration clandestine... Sinon, les bisounours que vous êtes vont encore prendre pan-pan cul-cul...
AB25
- 01/12/2017 - 13:25
Les " valeurs" du sport
Oncroit vraiment que le sport véhicule des valeurs citoyennes fondamentales? Le non-respect de l'arbitre, la contestation des decisions, la haine de l'adversaire, les insultes, les vociférations du public? Au football les tacles assasins volontaires.
Ce sont des valeurs? L'auteur n'est jamais allé au stade? N'a jamais vu un match amateur en écoutant les cris des spectateurs hostiles et orduriers? On se fait beaucoup d'idée sur les " valeurs" du sport, surtout sur le foot. Quelle image donne t il ?