En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 2 heures 37 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 4 heures 19 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 7 heures 17 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 8 heures 19 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 9 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 12 heures 2 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 13 heures 2 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 14 heures 40 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 3 heures 36 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 5 heures 38 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 7 heures 49 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 8 heures 54 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 11 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 11 heures 48 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 12 heures 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 20 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 14 heures 27 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 14 heures 53 min
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Contagion

Muriel Pénicaud à l’assaut de l’apprentissage et de la formation professionnelle : attention au redoutable effet “file d’attente” qui pèse sur les résultats des réformes

Publié le 07 novembre 2017
Si la réforme de Muriel Pénicaud vise à réduire l'effet "file d'attente" que connaissent les chômeurs, le mal pourrait être contagieux. Surtout si les entreprises ne sont pas mise dans la dynamique initiée par la ministre du Travail.
Gilles Saint- Paul est un économiste spécialiste du marché du travail.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint-Paul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint- Paul est un économiste spécialiste du marché du travail.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la réforme de Muriel Pénicaud vise à réduire l'effet "file d'attente" que connaissent les chômeurs, le mal pourrait être contagieux. Surtout si les entreprises ne sont pas mise dans la dynamique initiée par la ministre du Travail.

Atlantico : Dans une interview donnée au JDD ce dimanche 5 novembre, la ministre du Travail Muriel Pénicaud donnait le coup d'envoi des négociations sur les questions de l'apprentissage et de la formation, appelant en l'espèce à une "révolution copernicienne". Si les questions relatives à meilleure prise en charge des apprentissages et formations suscitent peu ou pas d'opposition dans le débat, peut-on réellement attendre des effets importants de telles réformes sur le chômage et l'économie du pays ? 

Gilles Saint Paul : Je pense que l’idée de cette réforme est de sortir du système universitaire des jeunes qui n’y sont pas adaptés, et en sorte sans diplôme ou avec des formations non valorisées par le marché, et de leur proposer une formation professionnalisante qui améliorerait leurs perspectives sur le marché du travail. Il s’agit de s’inspirer du modèle allemand, un pays où le chômage des jeunes est de 6 % alors qu’en France il s’élève à 22 %. Or l’apprentissage est au cœur du système allemand, il concerne 60% des jeunes. Un des points positifs de cette méthode est le rôle important joué par les entreprises dans la formation. Cela garantit que celle-ci donne aux jeunes les qualifications que valorise leur employeur. Le succès ou l’échec de la réforme, en France, dépendra de cet aspect. Si un authentique système d’apprentissage est promu, alors on peut espérer des effets substantiels sur le chômage des jeunes. S’il s’agit de mettre en place une nouvelle bureaucratie avec des formations déconnectées des besoins du marché, les effets seront nuls/ 

Comment expliquer le phénomène de la "file d'attente" que connaissent les chômeurs ? En quoi une formation peut-il améliorer la position d'un chômeur dans cette file d'attente, et ce, sans que celui-ci ne puisse être une garantie de retrouver un emploi ? *

L’idée est que des mesures ciblées sur certaines catégories de travailleurs opèrent au détriment d’autres catégories. Offrir une formation à un chômeur peut le rendre plus intéressant pour les employeurs, mais si ceux-ci lui offrent un emploi qu’ils auraient créé de toutes façons en l’absence de la mesure considérée, alors cela signifie simplement qu’ils le préfèrent à un autre : en d’autres termes, le travailleur formé est passé devant un autre dans la file d’attente pour obtenir un emploi. Dans un tel cas de figure, le nombre d’emplois créés par la politique en question est bien plus faible que le suggère l’effet estimé sur l’employabilité des bénéficiaires. 

Certaines études semblent montrer que les effets de file d’attente sont importants, et cela est sans doute dû au fait qu’à court terme, le nombre d’emplois créés est peu réactif à de telles mesures. Il n’en reste pas moins qu’à long terme, une hausse du niveau de qualification de la main d’œuvre réduit sans doute le chômage de façon appréciable. On sait que le taux de chômage structurel des travailleurs qualifiés est beaucoup plus faible, en partie parce que leur embauche est moins pénalisée par des rigidités telles que le SMIC. 

Les économistes semblent s'accorder sur les bienfaits de la formation sur le niveau de productivité. S'agit il là du principal effet "bénéfique" de telles réformes sur la croissance ? 

Ce sont certainement là les principaux effets bénéfiques, mais ces effets ont des conséquences importantes. Que ces travailleurs soient plus productifs, cela signifie aussi qu’ils est plus probable qu’il soit rentable de les embaucher au SMIC ou au-dessus – les effets sur l’emploi sont donc également potentiellement importants. Cela signifie également qu’ils sont mieux armés face à la globalisation et à la concurrence des pays à bas salaires. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 08/11/2017 - 07:39
la formation professionnelle doit être l'affaire des entreprises
il faut un laboratoire nationale de suivi de l'emploi et le chomage ... conduit par la société civile et les professionnels : la charge accordée à l'éducation nationale et aux syndicats est une hérésie : çà leur permet de se faire du fric sur le dos des chomeurs ?????
vangog
- 07/11/2017 - 12:29
Avant Lang-de-pute, Chatel et la Maghrébine...
existait une formation professionnelle (pourquoi cette novlangue débile: « professionnalisante »?) qui fonctionnait bien et permettait aux jeunes peu aptes à poursuivre des études intellectuelles, à choisir des métiers manuels. À l’epoque de Mitterrand-l’hypocrite, on aurait pu améliorer cette formation professionnelle pour atteindre le niveau de formation de l’Allemagne. Mais les gauchistes ont fait le choix inversé: torpiller la formation professionnelle pour amener « toute une classe d’age Au chômage de masse »...tel était le choix de Lang-de-pute et des suivants...aujourd’hui, ceux qui ont soutenu ces réformes débiles veulent revenir sur leurs erreurs...il n’est pas certain que ceux qui ont failli soient les plus inspirés pour conduire de vraies réformes. Le Front National possédait cette réforme de la formation professionnelle dans le programme présidentiel de MLP. Il eut été plus intelligent de choisir la nouveauté plutôt que le recyclage des anciens socialistes déboussolés...